Hilleberg Anaris, nouvelle tente 2020

Présentation de la nouvelle tente Hilleberg Anaris, une canadienne ultra légère dans l'ère du temps qui vient de sortir au printemps 2020.
Posté le :


5
(15)

Annoncée en juillet dernier l’Hilleberg Anaris devrait être distribuée à partir de ce printemps. Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’équipementier suédois, Hilleberg est un des fabricants de tentes les plus réputés au monde, pour la qualité de conception et de réalisation de ses produits. Fondée en 1971 par Bo et Renate et reprise par leurs enfants Petra et Rolf, cette entreprise familiale conçoit ses modèles en Suède et les fabrique en Estonie, 100% made in Europe. Alors quand les bureaux d’études, basés sur l’île lacustre de Frösön, annoncent une nouveauté, inutile de vous dire que je bous littéralement de curiosité.

Hilleberg Anaris 2

Anaris : la canadienne made in Hilleberg

Pour citer les mots de Bo, Hilleberg “ne cherche pas à révolutionner le monde de l’outdoor, mais à produire les meilleures tentes du marché avec les meilleurs matériaux disponibles”. Et cette Hilleberg Anaris s’inscrit, sans conteste, dans cette tradition. Avec une petite surprise toutefois, puisqu’il s’agit d’un modèle de type “canadienne”, le premier depuis les années 1970. Une canadienne oui, mais un modèle moderne, repensé au regard des attentes d’aujourd’hui. Une canadienne 2.0, tout d’abord par le choix des matériaux, avec une toile en Kerlon 1000, c’est à dire un polyamide 20 deniers tissé anti-déchirure (ripstop) et enduit de 3 couches de silicone anti-uv sur chaque face et offrant une imperméabilité de 5000 mm. Ce tissu, utilisé pour la toile externe et deux pans de la toile intérieure, est complété par une toile mesh (moustiquaire) sur les deux autres pans intérieurs et un sol en nylon 50 deniers, enduit polyuréthane pour une imperméabilité de 12000 mm. Ces caractéristiques sont celles que l’on retrouve habituellement sur les modèles “yellow label” d’Hilleberg, des tentes trois saisons parmi lesquelles on retrouve l’Anjan ou la Niak que nous avions testées.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

Alors quoi de neuf dans cette canadienne ? C’est du côté de la polyvalence et du poids que l’on trouve les nouveautés les plus intéressantes. Avec son tout petit 1,4 kg pour deux personnes on a sans aucun doute un modèle qui intéressera ceux qui sont las de porter du poids et ne veulent pourtant pas sacrifier la résistance et la durabilité du matériel. Comment Hilleberg parvient-il à faire de l’Anaris le modèle le plus léger de sa gamme ? Tout simplement en supprimant … les arceaux ! En effet, le montage se fait, soit en utilisant deux bâtons de marche, soit – quand on est en forêt – en tendant les haubans supérieurs. Un système simple, renforcé par 12 points d’ancrage et des sardines légères en Y. Côté modularité, on a deux entrées, deux absides et un nombre de configurations possibles inouï. On peut par exemple utiliser la toile de l’Hilleberg Anaris en mode tarp, avec seulement la toile externe, ou en mode tente de pays chauds avec la seule toile intérieure. On peut aussi, classiquement, utiliser les deux toiles mais avec la possibilité de replier n’importe lequel des pans pour améliorer la ventilation. Et comme toujours chez Hilleberg, les deux toiles peuvent rester solidaires pour un montage plus facile et rapide ! L’Hilleberg Anaris fait elle quelques compromis sur l’habitabilité ? Même pas, puisqu’on retrouve une surface de couchage de 120 cm x 220 cm et deux auvents (1,10 m2).

Le prix – 700 € – peut en refroidir plus d’un. Mais il faut bien considérer que c’est non seulement le coût d’une fabrication européenne socialement et environnementalement responsable mais surtout un investissement sur du très long terme. Rares sont en effet les marques qui peuvent se vanter d’avoir des modèles de tentes des années 70 ou 80 toujours sur le terrain et plus rares encore celles qui assurent la continuité des pièces et les réparations sur ces modèles vieux de près d’un demi-siècle !!

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 15

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Hilleberg Anaris

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link