Interview Amar Quartier, Directeur France de Jack Wolfskin

Jack Wolfskin, la marque allemande à la patte de loup, s’implante de plus en plus sur le marché français de l’outdoor. I-Trekkings a rencontré Amar Quartier, le Directeur France, pour faire le point sur les produits, les technologies et les nouveautés qui vont arriver dans les rayons.


L’ISPO, le salon outdoor hivernal vient de se terminer. Quelles nouveautés ont été présentées par Jack Wolfskin ?

Jack Wolfskin renouvèle 65% des produits de la gamme de l’hiver 2013/2014 avec un gros effort réalisé sur la partie « textile » et sur la partie « sac ». Nouvelles matières, nouvelles combinaisons de matières aussi. La veste Zenon par exemple est une doudoune ultra light qui propose un assemblage de duvet naturel et de fibres synthétiques, le « Fibercloud » inventé par Jack Wolfskin l’année dernière. Le tout est recouvert d’une fine couche de silicone qui permet pour la première fois d’avoir une doudoune duvet/synthétique et imperméable à l’eau sans membrane.

Nous modifions aussi le colorama avec une ligne de couleurs beaucoup plus fraiches, plus jeunes, plus dynamiques, plus visuels et plus modernes et plus françaises. On va retrouver du vert clair/foncé, du jaune, du bleu, rose, violet, orange. Jack Wolfskin s’est engagé sur une refonte globale des produits : du design aux technologies.

Jack Wolfskin Compound jkt version femme

Vous avez reçu un Ispo Award pour la softshell Compound jacket. Parlez-nous de l’innovation de cette veste…

C’est une Softshell bi matière, coupe vent et très déperlante (stormlock hyproof) elle est également dotée sur le torse et dos du microguard stretch (isolant synthétique) afin de conserver le confort tout en conservant efficacement la chaleur du corps. Elle est déclinée en homme et en femme, et deux coloris pour chacun.
Enfin les matériaux de cette veste sont bluesign, c’est-à-dire qu’ils ne représentent aucun risque de santé pour l’utilisateur et qu’ils sont soucieux du respect de l’environnement en termes de fabrication. Elle sera proposée à 199,95€ prix public.

 Jack Wolfskin Hight Voltage : une softshell imperméable !

L’origine de Jack Wolfskin

Né en 1981 à Francfort, Jack Wolfskin s’est spécialisé dans les vêtements, accessoires, équipements et chaussures pour toutes les activités de pleine nature.

La marque allemande tire son nom de la réunion de trois éléments : « Jack » en référence à l’écrivain Jack London, « Wolf » en hommage aux loups qu’Ulrich Dausien, le fondateur, entendit hurler lors d’un bivouac au Canada, et « skin » pour la chaire de poule qu’il a eu au même moment.

C’est tout naturellement que le logo de la marque représente une patte de loup.

Quelles vont être les grandes nouveautés produits pour le printemps-été 2013 ?

Nous proposons dès cet été un grand nombre de nouveautés, avec notamment la veste « High Voltage », qui est la première Softshell Jack Wolfskin avec une membrane imperméable et respirante. Toute la gamme de sacs à dos, notamment pour les petites randos et le trail, est dotée de matière Ripstop pour que les sacs soient plus résistants mais aussi beaucoup plus légers. On a affiné aussi les sangles et on a déjà instauré certains codes couleurs comme le bleu, le jaune, le vert, pour cet été.

Donc, la phase de changement a déjà commencé et va se poursuivre l’hiver prochain ?

Oui et cela va même s’accélérer car cet été arrive déjà en magasin 50% de nouveautés, pour l’hiver 2013 c’est 65% de nouveautés et on prévoit déjà presque 80% pour l’été 2014, car on est déjà en train de finaliser la gamme 2014. Le milieu de l’outdoor est en plein mouvement, il est en train de se reconstruire. Il gagne en maturité mais il gagne aussi en sens. Jack Wolfskin se doit d’être innovant, en mobilité permanente, pour maintenir sa place de leadership, et ne pas se satisfaire uniquement d’une place performante sur les marchés germanophones.

Aujourd’hui, on a une nouvelle ouverture à l’International avec l’Angleterre, la Chine, la France, la Russie. Ces pays font qu’on a besoin d’avoir une offre beaucoup plus large en termes de couleurs, d’être plus pointus pour être plus légitimes en termes de technologies, etc…

 Amar Quartier, Directeur France Jack Wolfskin

Justement par rapport aux technologies, Jack Wolfskin n’utilise pas de technologies extérieures type Goretex ou Polartec. Est-ce que tu peux m’expliquer ce choix ?

La volonté première c’est d’être autonome par rapport au marché, c’est-à-dire d’être indépendants par rapport aux fabricants et aux fournisseurs de composants. Ensuite, ça nous permet de gérer plus efficacement les prix, et de garder la main sur l’innovation perpétuelle.

Nos membranes Texapore sont les plus produites dans le monde. Nous réalisons sur nos vestes une économie d’échelle non négligeable qui nous permet de maitriser le prix sans payer de royalties à un producteur.

Jack Wolfskin reste ainsi autonome sur l’évolution des produits et des prix.

Est-ce que tu peux présenter les différentes membranes « Texapore » ?

On a 40 déclinaisons différentes de la membrane « Texapore ». Je vais donc donner les grandes familles. La première, c’est la Texapore qui est une enduction où on est à 10 000 mm au niveau de l’imperméabilité et 10 000 g/m²/24h au niveau de la respirabilité. C’est dorénavant le minimum chez Jack Wolfskin.

Ensuite on a la « Texapore O2 » et « Texapore O3 » qui sont des membranes où on va être à minimum 20 000 en imperméabilité et 20 000 en respirabilité si c’est O2 et 30 000 si c’est O3.

On a aussi les « Texapore O2+ Air et O3+ Air » qui sont des membranes à respirabilité dynamique. Plus l’effort de l’utilisateur évolue, plus la respirabilité de la membrane s’active pour s’adapter à l’intensité de la pratique.

Enfin, il y a la membrane « Texapore highproof » qui monte jusqu’à 50 000 mm en imperméabilité. Elle dépasse alors les membranes concurrentes sur cet aspect.

En quoi consiste la technologie « Fibercloud » que tu évoqué tout à l’heure ?

L’idée de base c’était de se dire qu’aujourd’hui on travaille avec des matières synthétiques pour faire des doudounes et isoler des vestes parce que c’est économique, facile d’entretien et que ça ne craint pas l’humidité. Par contre, ça reste moins efficace que le duvet du point de vue de la protection contre le froid.

Les ingénieurs de Jack Wolfskin ont donc pris le problème à l’envers. Ils se sont demandés comment est fait le duvet naturel, comment il est constitué, qu’est ce qui fait que c’est un très bon isolant et est-ce qu’on peut obtenir le même résultat avec des matières synthétiques.

Le « Fibercloud », c’est la solution Jack Wolfskin. Nous injectons la fibre synthétique dans des tunnels de la doudoune de manière à créer des nuages, et de ne plus avoir ces plaques qu’on avait jusque là dans les vestes. Il reproduit ce que fait naturellement le duvet en emprisonnant l’air dans la matière tout en étant moins cher et facile d’entretien.

Doudoune Jack Wolfskin Xenon en Fibercloiud

Je voulais revenir sur les magasins Jack Wolfskin en France (Paris Rivoli, la Défense, Strasbourg et Grenoble). Est-ce qu’il y a de nouvelles ouvertures de magasins prévues sur 2013 ? Et Où en est le projet de déploiement de magasins franchisés ?

Pour l’année 2013, nous n’ouvrirons un magasin en propre qu’en cas de réelle opportunité. Les résultats des magasins sont bons. Dans le futur, on continuera à implanter des magasins en nom propre dans les grandes agglomérations où le coût d’ouverture est totalement inaccessible pour les franchisés. Quant au projet de magasins de franchisés, on continue à travailler dessus. Mais on prévoit plutôt son expansion pour 2014 au mieux.

Magasin Jack Wolfskin à la Défense

Et quels sont les autres points de vente majeurs ou les enseignes ?

L’an passé, Jack Wolfskin était distribué dans 6 magasins en France. Cette année, on est passé à 70. Il y a des magasins indépendants, des réseaux de spécialistes comme Le Pape et des réseaux plus généralistes sur le marché du sport du type Go Sport, Sport 2000, Intersport, ou Twinner.

Jack Wolfskin envisage t-il de s’engager dans des évènements sportifs ?

Oui. Il y a une petite nouveauté à ce sujet. Cette année pour la première fois il va y avoir les « Winter Teenage Games » qui auront lieu au mois d’avril. Jack Wolfskin est partenaire de l’Ecole du ski Français qui organise les « Teenage Games » à Courchevel. Avec ce partenariat, Jack Wolfskin a la volonté d’entrer dans le milieu du ski et des sports de neige. C’est très important pour la légitimité de la marque. Cela est en totale cohérence avec la stratégie marketing internationale qui nous a conduit à être sponsor officiel de la FIS (coupe du monde de ski alpin) et de l’IBU (coupe du monde de Biathlon) pour les 4 prochaines années.

Plus d’infos sur Jack Wolfskin : http://www.jack-wolfskin.fr

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

13 + 17 =