Kayak de mer, l’autre façon de randonner

I-Trekkings vous emmène en randonnée en kayak de mer : conseils, réflexions et expertise pour se lancer dans ses premiers coups de pagaie.
Posté le :


Aux origines du kayak

Il y a plus de 4000 ans le kayak naissait sur les côtes arctiques. Embarcation originellement utilisée par les peuples autochtones du Groenland, des Aléoutiennes et de l’Alaska pour la chasse, il était construit généralement à partir de peaux cousues et tendues sur une structure en bois. Sa forme évolua selon les époques, les régions et les usages, mais ses traits principaux, tout comme son nom inuit ᖃᔭᖅ qajaq, se sont perpétués jusqu’aujourd’hui.

L’usage des navires à moteurs par les peuples arctiques provoqua peu à peu l’abandon du kayak comme engin de chasse et c’est le développement de la société des loisirs qui, dans les années 1970 lui redonna un second souffle. Explorateurs intrépides et acteurs de l’éducation populaire – tout particulièrement l’auberge de jeunesse de Paimpol pour la France – contribuèrent au développement de la pratique et à l’émergence de navires plus confortables et d’un usage plus “sécurisant”. Et le kayak de mer de connaître, depuis les années 1990, un nouvel essor jusqu’à devenir une activité complémentaire de la randonnée pédestre avec laquelle il partage quelques caractères.

kayak de mer

Kayak de mer : Ni canoë, ni rame …

Embarcation rase sur l’eau, avec laquelle l’usager fait corps, et propulsée, dirigée et équilibrée avec une pagaie à deux pales le kayak est une embarcation marine. Et il ne faut la confondre ni avec le canoë, destiné aux lacs et grandes rivières, ni avec la barque propulsée avec des rames. Le kayak de mer est une embarcation de grande taille – entre 4,5m et 6m – ce qui lui permet de se déplacer rapidement et de garder un cap. Insubmersible du fait de ses cloisons étanches, il a un caractère si marin que l’on peut, pour peu que l’on ait l’équipement et surtout l’expérience nécessaire, s’engager dans des traversées jusqu’à 21 km en mer, soit près de deux fois la traversée Corse – Sardaigne !

randonnée en kayak de mer

Randonner en kayak de mer

L’intérêt du kayak de mer ne réside pas dans ces grandes traversées mais bien dans une navigation côtière qui s’apparente fortement à la randonnée. C’est un effort lent, régulier, n’engendrant pas de contraintes physique trop importantes et permettant d’envisager des journées de 15 miles nautiques3 comme on ferait une randonnée de 15 km sur les plateaux du Vercors. Et c’est grâce à un volume de rangement gigantesque dans les caissons avant et arrière, et une capacité de charge souvent supérieure à 40 kilos que la grande itinérance devient possible. Si les littoraux offrent de belles randonnées à la journée, il est tout à fait envisageable de partir pour un séjour de deux à trois semaines avec bagages et nourriture embarqués à bord. Alors s’offre le plaisir de la découverte, des bivouacs dans les petites criques et sur les plages paradisiaques … sans la contrainte du portage ou de l’armada d’animaux de bâts. L’orientation à l’aide d’une carte et d’un compas, la prise quotidienne de la météo, la préparation de son “fond de sac” avec vivres et petites laines finissent la comparaison avec la randonnée pédestre.

randonner en kayak de mer

Pratiqué de façon contemplative, le kayak de mer offre des points de vue inédits sur les paysages littoraux, sur une géologie originale mise à nue par les vagues. Mais c’est également le frisson de bonheur de la rencontre avec la faune qui marque de façon indélébile la mémoire du randonneur en kayak. Je pourrais vous raconter notre navigation avec les narvals dans un fjord de l’Est groënlandais, notre observation des grands dauphins dans le Parc National des Calanques ou notre rencontre avec les phoques gris de Bretagne ou de la Baltique mais je ne saurais vous décrire les émotions qu’il y a à vivre, en toute quiétude, ces moments uniques.

Et si je me retourne ?

C’est l’angoisse du débutant ! En réalité l’angoisse de l’inconnu car le kayak de mer est une embarcation étonnement stable pour ses dimensions et les chavirages sont rares. Rares et sans importance puisqu’en quelques secondes vous vous serez extrait tout seul et sans apprentissage de votre kayak et que le guide vous aidera à ré-embarquer. Nul besoin de savoir esquimauter pour faire du kayak de mer, du moins tant que votre pratique n’est pas engagée dans des conditions de mer violentes.

randonnée en kayak

Partir avec une agence ?

Le bleu irréel des icebergs du Spitzberg, le souffle des baleines du Saint Laurent, les côtes baignées de soleil des fjords d’Oman … les catalogues des voyagistes s’ouvrent sur des destinations de rêve, mêlant randonnée et kayak de mer. Et l’invitation au voyage est d’autant plus tentante que bien souvent aucune expérience du kayak de mer n’est exigée ! Et il est vrai que ces destinations – grandes baies et fjords profonds – particulièrement abritées des vents et de la houle, ainsi que les consignes données aux guides de ne pas naviguer dès que la mer se lève garantissent votre sécurité et sérénité. Il est également vrai que la plupart des agences vous embarqueront à bord de kayaks biplaces, excessivement stables et surtout beaucoup moins exigeants physiquement. Mais reste qu’aussitôt arrivé sur place, chacun veut profiter de la destination et le temps d’apprentissage ne peut qu’être court.

Hors si les bases techniques du kayak de mer ne sont pas difficiles à acquérir, elles demandent à minima quelques jours. Quelques jours pour découvrir l’activité, dépasser son appréhension éventuelle, maîtriser le coup de pagaie pour avancer sans fatigue et diriger aisément son kayak. Quelques jours que je ne peux que vous conseiller de prendre sur le littoral le plus proche de chez vous, auprès d’un guide qualifié qui vous permettra non seulement de découvrir autrement ce trait de côte mais de profiter pleinement de votre séjour futur, à l’autre bout de l’Europe ou du monde. Toute nouvelle venue, l’agence Unghalak est la seule agence française spécialisée dans le voyage à la pagaie. La différence ? Bien sûr, un catalogue de destinations originales, mais surtout la proposition d’un véritable parcours d’apprentissage, la garantie de groupes de niveau homogènes et d’un matériel de qualité.

Du débutant au pratiquant averti

Ca y est. Après un court stage de quelques jours vous avez appris les bases qui vous ont permis de profiter de cette destination qui vous faisait tant rêver. Sur ces eaux exotiques vous avez glissé, sans difficulté et vous voilà de retour. Mince, mordu de randonnées, de trekkings, vous sentez que vous avez attrapé un nouveau virus. Vous sentez l’appel du large, la pagaie qui démange … vous en voulez plus. La mer est, à l’instar de la haute montagne, un univers où l’homme ne peut qu’être de passage. Et s’il faut patiemment apprendre la montagne ou s’appuyer sur un guide pour parcourir certains sentiers, il en est de même pour la mer. Pratiqué par mer calme et encadré des professionnels le kayak de mer est sans risque ni difficulté. Mais que le vent se lève, qu’une forte houle s’installe où que vous vous trouviez dans des courants de marées et il vous faudra pouvoir mobiliser compétences, sens de l’observation, capacité à évaluer les conditions et son propre niveau que seul un patient et passionnant apprentissage vous offrira. Et si après cet apprentissage l’idée de quitter le giron des guides vous démangeait, alors s’ouvrirait à vous le même plaisir de l’autonomie qu’en montagne. Plaisir de partir en couple ou entre amis, d’assumer ses choix de navigation, de sécurité, de bivouacs. Si vous en êtes arrivés là suivez mes 12 conseils pour bien choisir votre kayak de mer.

Pour en savoir plus

Sur le web. Le très sympathique et bien illustré www.kayak-univers.com vous offrira mille et une explication pour que le kayak de mer n’ait plus de secret pour vous.

En librairie. Le Kayak et la mer, de Bernard Moulin & Michel Guégan, des éditions le Canotier est la bible francophone du kayak de mer.

En kiosque. Hormis quelques articles parfois édités dans le magazine Carnets d’Aventures, c’est hélas vers la langue de Shakespeare qu’il vous faudra vous tourner pour une lecture de qualité. Ocean paddler est la référence outre-manche et au-delà.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

sept + dix-huit =

La vidéo du Moment : Tour du val d’Hérens