Le recyclage devient un mot d’ordre chez Patagonia



2016 amorce une nouvelle tendance au niveau de la conception des vêtements outdoor. Jadis on bossait dur sur l’imperméabilité. Puis est venu le temps de réfléchir à la respirabilité. La légèreté est venue ensuite. Quand on s’est rendu compte qu’obtenir des vêtements techniques parfaits était trop polluant, on a commencé à penser aux chaînes de production durables. Mais ce n’était pas encore assez. La COP21 et des mentalités de plus en plus soucieuses de l’environnement – surtout dans l’outdoor – sont passées par là. Aussi, aujourd’hui, l’effort est porté sur l’usage de matériau recyclés. Ternua avait lancé la machine. C’est maintenant Patagonia qui s’y met, pressé de faire oublier le fiasco de sa laine mérinos pas si durable que ça…

Une solution adoptée après un constat simple

Doublure en micropolaire au niveau du col, fermeture à scratch aux poignets et cordon de serrage au bas de la veste : le nylon utilisé dans les vêtements techniques Patagonia n’est ni éternel ni durable. Ajoutez à cela que le lieu d’extraction des combustibles fossiles requis pour produire ces matières restent inconnus et continuent donc d’alourdir le bilan carbone du produit pour être non seulement extraits, mais acheminés. Afin de réduire la contribution de leurs vêtements de protection au changement climatique, la marque a opté pour l’achat de matières à base de matériaux recyclés. Une alternative de transition pendant que la recherche s’efforce de trouver de nouvelles méthodes pour recycler les produits en fin de vie et les tenir hors des circuits d’élimination classiques.

Torrentshell Jacket : la veste de pluie en nylon 100% recyclé

Voici donc venir dans les rayons le Torrentshell Jacket, une veste fabriquée dans une nouvelle matière extérieure 2,5 couches 100% nylon recyclé, avec membrane imperméable et respirante et apprêt déperlant durable (DWR). Bon, concernant le DWR, des études actuelles tendent à démontrer que le traitement n’est pas aussi eco-friendly qu’on le pense. Il va s’agir de vérifier ça plus en détail… La veste se range dans l’une des deux poches chauffe-mains zippées, avec attache pour mousqueton. La capuche, réglable en 2 points, est dotée d’une visière laminée et s’enroule et se range à l’aide d’un système simplifié de cordons et de crochets. Le zip frontal, lui, dispose de rabats antitempête intérieur et extérieur, avec un passepoil discret. Les zips de ventilation sous les bras bénéficient également de rabats antitempête. Prix conseillé : 140 euros

Et un poncho pour mesdames

Chez les femmes, ce sera le retour du poncho, dont la praticité revient à la mode, si, si ! Conçu à partir d’une matière 100% recyclée, ce vêtement de pluie simple n’a qu’un objectif : vous garder au sec. Sa conception basique est agrémentée d’une capuche à visière réglable en 3 points, de boutons-pression sur les côtés et de poches kangourou en mesh sur le devant. Le poncho se replie dans sa poche avant gauche pour un rangement facile et rapide. Prix conseillé : 200 euros

Plus d’infos : site de Patagonia

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com