My Link : le boîtier d’alerte pour les loups solitaires



"Laisse moi ton itinéraire avant de partir". Cette phrase, malgré la démocratisation des smartphones, on continue souvent de l’entendre à la maison avant de partir pour une session solitaire de son sport favori. L’imprévu et l’accident bête et méchant n’arrivent pas qu’aux autres. Personne n’est à l’abri de se retrouver dans une situation délicate, voire dangereuse. Si vous avez vu le film "127 heures" vous voyez de quoi je parle. C’est exactement pour ce genre de situation "extrême" que la jeune start-up My Angel a développé My Link, un boîtier d’alerte ultra-moderne et sophistiqué.

Appuyez sur le bouton…

On sait qu’il n’est pas recommandé de partir seul en montagne. Mais entre les pratiquants qui aiment la solitude et ceux qui n’ont pas le choix, la réalité est souvent bien différente de la théorie. Outre un service de géolocalisation, permis grâce à sa connexion à différents réseaux et systèmes de positionnement par satellites, le boîtier peut donc, en cas d’urgence, transmettre automatiquement à une plateforme téléphonique la position de son propriétaire et ainsi déclencher et diriger les secours compétents vers celle-ci. Le porteur d’un My Link peut donc bénéficier d’un support actif dans toutes les situations potentielles de danger physique, quelle que soit sa position.

Comment ça marche ?

Deux possibilités pour déclencher une alerte : l’alerte dite "volontaire", avec appui sur l’un des deux « panic button » par le porteur, ce qui permet d’alerter la plateforme téléphonique d’urgence de My Angel. Celle-ci procède alors à une qualification du besoin avec l’utilisateur (intervention médicale ou de sécurité) ou en l’absence de réponse, intervient selon un choix enregistré au préalable dans son profil (uniquement pour l’offre RESCUE). L’alerte dite "automatique" peut elle se déclencher grâce à la fonction « détection de choc » en cas de choc violent, comme un accident de la route.

Et la vie privée dans tout ça ?

La société My Angel se défend d’avoir élaboré ce qui pourrait ressembler à une solution de surveillance inquisitrice. Le titre de solution de sécurité personnelle « hors les murs », respectueuse de la vie privée de ses utilisateurs convient mieux. Le service de géolocalisation est en effet activé uniquement en cas de danger et les émissions d’ondes sont réduites au minimum. « Nous sommes loin des gadgets GPS et autres « trackers » qui peuvent parfois servir d’espions virtuels ! Nous avons voulu aller beaucoup plus loin tout en gommant au maximum les contraintes et les risques de dérive » explique ainsi Lionel Brunnengreber, fondateur et PDG de My Angel. Les experts de la maîtrise des risques professionnels globaux ne s’y sont pas trompés en attribuant à My Link le prix de l’innovation au salon Preventica en 2014.

Plus d’infos : site de My Angel

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

3 × un =