Paraguay : un Indien isolé meurt après son premier contact avec le monde extérieur


Posté le :


0
(0)

Un Indien paraguayen qui avait vécu sans contact avec le monde extérieur jusqu’en 1998, vient de mourir de la tuberculose.

Le destin de Parojnai, un Indien ayoreo-totobiegosode, a basculé en 1998 lorsque la déforestation massive du Chaco l’a forcé, avec sa femme et leurs enfants, à entrer en contact avec le monde extérieur. Ils venaient de passer plusieurs années à fuir les bulldozers qui détruisaient leur forêt.

Parojnai avait expliqué à Jony Mazower, chargé de campagne de Survival, "Nous fuyions d’un endroit à l’autre pour échapper au bulldozer, c’était comme s’il nous suivait. J’ai dû abandonner mes affaires, mon arc, mes flèches, pour courir plus vite… Nous pensions que le bulldozer avait découvert notre jardin et qu’il venait manger nos fruits – et nous dévorer aussi".

Parojnai et sa famille ont finalement approché le conducteur d’un bulldozer. Ils se sont rendus dans sa maison, l’ont salué et lui ont dit dans leur langue : "N’aie pas peur de nous, nous sommes de bonnes gens". Bien que terrifié, l’homme leur a donné de la nourriture et de l’eau, puis il a tendu son maillot de foot à la femme de Parojnai.

SOLDES D'HIVER !

Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires pendant cette période de soldes. Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

"Quand j’ai rencontré Parojnai pour la première fois, il était déjà très malade. Mais j’ai vu des photos prises de lui le jour suivant son premier contact et il semblait alors alerte et en parfaite santé", rapporte Jony Mazower qui a rencontré Parojnai et sa famille en 2003 et en 2007.

"Pour moi, a déclaré Jony Mazower, le destin de Parojnai symbolise celui des Indiens d’Amérique depuis l’arrivée de Christophe Colomb. La spoliation de son territoire lui a fait perdre son indépendance et le contact avec le monde extérieur l’a rendu malade et l’a finalement tué.
La tragédie qu’ont vécue les premiers peuples d’Amérique il y a 500 ans se répète de nos jours avec ces Indiens, qui sont parmi les derniers peuples isolés au monde."

Parojnai ne connaissait pas son âge, mais il devait avoir une cinquantaine d’années.

Pour en savoir plus sur les Ayoreo : http://www.survivalfrance.org/peuples/ayoreo

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales. Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó, Costa Rica

Share via
Copy link