Point-Afrique maintient son vol sur Atar



Point-Afrique maintient ses vols sur Atar malgré l’enlèvement de trois espagnols, membres d’une ONG catalane, entre Nouadhibou et Nouakchott et de deux italiens dans le sud de la Mauritanie sur l’axe Aïoun (Mauritanie) – Kayes (Mali), à proximité de la localité mauritanienne de N’Eissira, près de la frontière malienne.

Pourquoi ?

  • Les enlèvements ont eu lieu dans des zones éloignées d’Atar
  • les autorités mauritaniennes ont réalisé de nombreux efforts pour sécuriser l’Adrar et ainsi protéger les touristes en vacances des éventuels risques

Rappelons juste qu’aucun incident n’a été déploré dans l’Adrar et que les zones dangereuses concernent les frontières maliennes avec l’Algérie et la Mauritanie.

D’ailleurs, la grande majorité des agences de trek maintiennent leurs voyages. C’est le cas notamment d’Allibert, d’Atalante et de la Balaguère. Le premier vol de la saison a atterit à Atar le week-end dernier apportant beaucoup d’espoirs à une région qui vit désormais grâce au tourisme.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

cinq − 5 =