Polartec NeoShell : la membrane la plus respirante des vêtements imperméables


Posté le :


4.7
(3)

En 2010 Polartec® attaquait le marché outdoor de l’imperméabilité avec les premiers vêtements en tissu Power Shield® Pro. Une imperméabilité supportant 5 000 mm de pression hydrostatique et une perméabilité à l’air exceptionnelle de l’ordre de 8 litres/m²/seconde (2 CFM*) caractérisaient les produits Power Shield® Pro.

Aujourd’hui, Polartec® va plus loin sur le marché des produits imperméables outdoor avec le lancement de sa membrane NeoShell®.

Polartec® NeoShell®

Pour rendre les vestes et pantalons plus polyvalents, Polartec® a amélioré l’imperméabilité de la Power Shield® Pro mais en a réduit sa perméabilité à l’air. Les vêtements en NeoShell® résiste donc à une colonne d’eau de 10 000 mm et font état d’une perméabilité à l’air de 0,5 CFM (2 litres/m²/seconde).

Pour Polartec®, avoir des vêtements qui résistent à une pression de 10 000 schmerbers est largement suffisant pour rester au sec. Sans les nommer, la marque remet en cause les valeurs, deux voire trois fois, plus élevées des membranes des concurrents comme Gore-tex (28 000 schmerbers ) ou Event (30 000 schmerbers).

Polartec® NeoShell®

Les produits en Polartec® NeoShell® ont par contre un avantage de poids par rapport à la concurrence sur la question de la perméabilité à l’air puisqu’ils affichent 0,5 CFM contre 0,1 CFM pour l’Event et 0 CFM pour les Gore-tex. La Neoshell® permettrait donc à l’air de mieux circuler pour faciliter l’évacuation de la transpiration sans toutefois laisser entrer le vent.

Pour tester la Neoshell®, Polartec® n’a pas utilisé les standards que sont le RET* ou le MVTR* mais a préféré faire le test du DMPC (Dynamic Moisture Permeation Cell) qui contrairement aux deux autres n’est pas un test statique. Je n’ai pas tout compris sur les subtilités de ce test mais selon Polartec®, il serait plus proche des réalités des pratiquants. Les différentes normes de test complique la lecture des caractéristiques d’un vêtement imperméable. Une complexité qu’avait déjà mis en avant le site Skipass dans son article Nouvelles Membranes : le grand flou.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

Polartec® NeoShell®

La question est donc de savoir si les produits Polartec® NeoShell® arrive à concilier efficacement imperméabilité et perméabilité à l’air. On vous en reparle prochainement dans un test de veste.

Voici quelques produits en Polartec® NeoShell® :

  • Mammut – Gipfelgrat Jacket – Prix : 450 €
  • Rab – veste Stretch Neo – pantalon – Prix veste: 349 € – Prix pantalon : 270 €
  • Vaude – Veste Alpamayo – Prix : 364 €
  • Marmot – Zion Jacket – Prix : 256 € 

Plus d’infos : www.polartec.com

 

* Cubic Feet per Minute : Unité de mesure de la perméabilité à l’air d’un matériau. Un vêtement avec un CFM élevé favorisera l’évacuation de l’humidité.

RET : Résistance Evaporative Thermique. Le RET mesure l’énergie nécessaire pour faire passer la vapeur d’eau à travers le tissu. Plus le vêtement respire et plus le RET sera faible.

MVTR : Moisture Vapor Transmission Rate. MVTR mesure le taux de perméabilité à l’humidité sous forme de vapeur exprimé en g/m²/24h.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 3

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales. Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link