Première mondiale : traversée de la vallée de la mort en autonomie complète par l’explorateur Louis-Philippe Loncke



L’explorateur belge Louis-Philippe Loncke vient de réaliser sa 8ème premières mondiales en traversant le parc national de la vallée de la mort en Californie en totale autonomie. Il a marché pendant 8 jours en hors pistes, à l’écart des routes, sans réapprovisionnement ni dépôt de vivres ni véhicule d’assistance.

J’ai un équipement léger et je mange et bois peu, la marge d’erreur est très faible. Même si le poids est minimum, mon sac pesait 43 kg au départ. J’ai marché en moyenne 16-18 heures par jour. Le challenge d’endurance est très mental. J’ai peur de moi-même car l’accumulation de stress et de manque de sommeil engendre un cerveau qui ne fonctionne pas bien et peut me faire prendre de mauvaises décisions qui amènent à l’échec ou à la mort.

La vallée de la mort en 8 jours et en autonomie

Louis-Philippe Loncke avait prévu de faire les 250 kilomètres de sa traversée de la Death Valley en 6 jours. Il lui aura finalement fallu 8 jours pour en venir à bout. Il n’avait jamais visité le parc national avant le départ de son expédition. Le terrain s’est révélé plus inhospitalier que prévu (caillasse, éboulements de falaises, canyons, dunes de sable…), ralentissant sa progression. Autre raison du retard sur les prévisions et non des moindres : la météo. Fin octobre, la Vallée de la Mort connait des pluies torrentielles, ce qui arrive très rarement dans cette partie de la Californie. Terrain boueux et végétation abondante ont imposé à l’aventurier des zigzags permanents.

Malgré les deux jours d’expédition supplémentaires, l’eau et la nourriture ont été suffisantes jusqu’au terme de l’aventure puisqu’elle s’est terminée avec 2 litres d’eau et 1.5 kg de nourriture dans le sac à dos.

J’ai utilisé moins de 4 litres d’eau par jour dans ce trek de Death Valley. C’est un défi personnel et un effort. Je crois que nous pouvons et devons tous diminuer note consommation d’eau. L’eau c’est la vie et cet or blue doit être préservé et protége. Chacun peut réaliser un effort individuel et diminuer de 10 à 30% la consommation d’eau, cela serait beaucoup pour nos ressources d’eau.

Une expédition qui a failli se terminer rapidement

Afin de diminuer la déshydratation, Louis-Philippe Loncke a mis beaucoup de sel dans son eau. Problème, son corps entre en surchauffe et son cœur s’emballait, même le soir. Face au danger médical, il décide d’annuler sa traversée au 4ème jour. Sur le chemin vers la sortie, il découvre une petite étendue d’eau de pluie. Il mélange cette eau à son eau salée. L’aventure pouvait ainsi reprendre jusqu’à son terme…

L’Expédition en chiffres

  • 248 km
  • 8 jours de traversée
  • 16 à 18h de marche par jour
  • 6-7 jours de vivres (6.5 kg – 25.5 litres d’eau)
  • Température: 5C – 35C
  • Dangers: coup de chaleur, froid, faim, déshydratation, se perdre, choc thermique, scorpions, serpent à sonnette et manque pas de sommeil.
  • Ni réapprovisionnement ni dépôt pré-déposés, hors sentiers, hors routes
  • Sans charrette de traction, tout dans le sac à dos depuis le départ.
  • Pas de reconnaissance du terrain avant le départ

Site de l’expédition: www.Louis-Philippe-Loncke.com

Premières Mondiales par Louis-Philippe Loncke

  • 2006 : Traversée du Parc national MacDonnell Ouest en autonomie complète
  • 2006 : Traversée de l’île Fraser en autonomie complète
  • 2007 : Traversée de la partie sauvage de la Tasmanie sans réapprovisionnement
  • 2008 : Traversée du désert de Simpson en autonomie complète du Nord au Sud en passant par le centre géographique
  • 2010 : Traversée de l’Islande en autonomie complète entre les latitudes extrêmes en été
  • 2012 : Traversée de la Pologne à propulsion humaine depuis le Mont Rysy à travers les Tatras à pied puis jusqu’à la mer Baltique, en kayak sur la Vistule
  • 2013 : Tour complet du lac Titicaca en kayak avec Gadiel Sánchez Rivera
  • 2015 – Traversée du Parc national de la vallée de la Mort du Nord au Sud en autonomie complète
Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com