Quelle montre connectée choisir pour l’outdoor ?

Quelle montre connectée choisir pour l'outdoor ? Suivez nos conseils pour décrypter les fiches techniques. Matériaux, capteurs, autonomie, fonctions, ...
Posté le :


4.8
(51)

Quelle montre connectée choisir ? Un quart de siècle s’est écoulé depuis la sortie de la première véritable montre outdoor, la mythique Suunto Vector. Ce modèle ABC (alti-baro-compas) est resté dix ans au catalogue du fabricant finlandais. Depuis, les montres outdoor connectées lui ont succédé, apportant la mesure des activités, la quantification des efforts, la géolocalisation, … La sortie des nouveaux modèles s’effectue à un rythme difficile à suivre, et notre première version de cet article est devenue totalement obsolète en à peine deux ans ! Exit les Garmin instinct I, Suunto 5, Casio WSD-F20A-BUAAE, Polar Vantage M, et Tomtom adventurer et place aux Garmin Instinct 2, Garmin Enduro Ti, Polar Grit X, Coros Apex, Suunto 9 baro. Des modèles disponibles dans le commerce pour un budget compris entre 300€ et 500€ dont les fonctionnalités se sont tellement enrichies qu’on peut se demander ce que les modèles haut de gamme offrent de plus.

Précisons que cet article n’est pas tant un test comparatif qu’un guide pour décrypter les fiches techniques, souligner quelques critères importants à prendre en compte lors d’un achat. Il peut donc vous être utile, même si le modèle qui vous intéresse n’est pas cité ici. Enfin, le marché des montres connectées évoluant extrêmement rapidement, des montres tout fraîchement sorties sont comparées ici avec d’autres ayant quelques mois de présence dans les vitrines. En raison des fortes variations de tarifs, il est important de souligner que cette sélection de modèles a été faite en fonction des tarifs de novembre 2022. Soulignons enfin que le conseil le plus important à retenir pour bien choisir sa montre connectée, c’est de connaître ses besoins. L’achat d’un produit comme celui-ci est souvent un “coup de cœur” qui n’échappe pas aux influences marketing. Mais seule une vraie réflexion sur son usage personnel et ses besoins permet de faire un choix dont on sera durablement satisfait.

A LIRE AUSSI SUR I-TREKKINGS
Quelle montre connectée choisir ?
De gauche à droite Coros Apex, Suunto 9 baro, Garmin Instinct 2, Polar Grit X, Garmin Enduro Ti

Quelle montre connectée choisir ? Le critère du prix

Le prix est souvent un critère essentiel de choix. Mais impossible ici de parler d’un modèle plus avantageux qu’un autre car les tarifs fluctuent fortement et suivent le cycle commercial du produit. Aux prix les plus élevés pratiqués lors de la sortie d’un modèle succède une première réduction, plusieurs mois après. La fin de vie commerciale d’un modèle s’annonce par une dernière baisse, significative, souvent à l’occasion de soldes ou d’opérations de remises organisées par le fabricant. Les vendeurs en ligne spécialisés offrent de bonnes opportunités de faire un achat à prix intéressant. Il est donc important de ne pas se précipiter. Dans cette sélection, c’est tout particulièrement le cas de la Garmin Enduro Ti, modèle haut de gamme désormais remplacé par une nouvelle version. Nous l’avons retenu car il est toujours commercialisé et offre une fiche technique très intéressante pour l’itinérance.

Mon choix :

  1. Garmin Instinct 2 (parce qu’elle est le modèle le plus accessible financièrement)
  2. Garmin Enduro Ti et Suunto 9 baro (prix est actuellement 30% plus bas qu’à leurs sorties).

Quelle taille et poids ?

L’écart de poids entre la plus légère (Garmin Instinct 2) et la plus lourde de notre sélection (Garmin Enduro Ti) atteint presque 30%. Et en matière de dimensions d’écran et d’épaisseur de boîtier, les différences sont également très importantes. Le choix est matière de goût mais doit avant tout être guidé par des questions de confort. Dans la balance il faut mettre le fait que les poignets les plus fins peuvent souffrir de porter des montres trop lourdes mais aussi que les écrans les plus grands sont plus faciles à lire. Impossible de faire un classement donc sur ces critères de taille et poids très subjectifs.

Quels matériaux ?

Parlons donc tout d’abord du matériau des boîtiers. Le plastique, qu’il soit nommé polymère, polycarbonate ou résine s’est imposé sur la quasi totalité de cette gamme de montres connectées. Renforcé à la fibre de verre, il offre une légèreté et une solidité inégalables. Coros lui préfère le titane pour son modèle Apex, c’est sans doute plus un choix d’image que fonctionnel. 

En matière de verre, on note une importante montée en gamme en quelques années. Tous les modèles sont désormais au moins équipés de verres renforcés; c’est le cas de la Garmin Instinct 2, la Garmin Enduro Ti et de la Polar Grit X. Les Coros Apex et Suunto 9 baro embarquent, quant à elles, des verres “saphir” de dernière technologie. L’avantage du verre “saphir” est sa résistance accrue aux rayures. Une résistance plus que bienvenue pour une montre qui risque de frotter contre les rochers, contre l’équipement, … 

Pour réduire encore le risque de casse et de rayure, les fabricants horlogers utilisent une lunette, ce cercle plus ou moins épais qui entoure l’écran. Il est dans le même matériau que le boîtier (plastique) sur la Garmin Instinct 2, les autres modèles présentent des matériaux plus haut de gamme, l’acier inoxydable pour la Polar Grit X et la Suunto 9 baro, l’aluminium pour la Coros Apex et le titane sur la Garmin Enduro Ti. A vrai dire, ce n’est pas le matériau mais la largeur et l’épaisseur de la lunette qui fera, au quotidien, son efficacité !

Passons aux bracelets. Les modèles en résine, assez rigides et souvent cassants ont quitté la scène. Place désormais au silicone pour nos Garmin Instinct 2, Polar Grit X, Coros Apex et Suunto 9 baro. La Garmin Enduro Ti fait, pour sa part, le choix d’un bracelet polyamide élastique et ultra-léger, à fermeture par velcro. 

Bien que non visibles, les joints d’étanchéité sont des composants d’une grande importance. Présents sur tous nos modèles, il vous permettront de pratiquer sereinement le kayak ou de nager dans ce joli lac qui vous tend les bras à la fin de votre journée de randonnée. Mais cela ne suffira pas pour pratiquer la plongée profonde !

Parlons enfin du look. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas mais on doit prendre en compte si oui ou non on compte porter la montre au quotidien. S’il est difficile d’échapper à une certaine épaisseur, caractéristique des montres connectées outdoor, il existe des différences importantes d’un modèle à l’autre. La palme de la discrétion revient à la Coros Apex avec ses 11,9 mm d’épaisseur. A l’autre extrême, la Garmin Enduro Ti ne manquera pas de vous faire remarquer avec 3 mm d’épaisseur de plus et une lunette de 51 x 51 mm.  On peut aussi s’attacher à choisir des coloris “neutres” et un cadran sans aspérités pour la porter dans un cadre professionnel, avec chemise ou chemisier par exemple. Pour s’en rendre compte on peut comparer le look baroudeur de la Garmin Instinct 2 avec celui de la Polar Grit X.

Mon choix :

  1. Garmin Enduro Ti,
  2. Suunto 9 baro,
  3. Coros Apex,
  4. Polar Grit X,
  5. Garmin Instinct 2 
Quelle montre connectée choisir ?
Garmin Deutschland GmbH CC BY

Le critère de l’écran

On trouve de grandes différences dans nos modèles en matière de définition. Elle va de 176×176 pixels pour la Garmin Instinct 2 jusqu’à 320×300 pour la Suunto 9 baro. A noter que seule la Garmin Instinct 2 possède un affichage monochrome, les autres modèles étant passés à la couleur. Plus flatteurs, ils ont néanmoins comme défauts d’être plus gourmands en énergie et surtout moins lisibles en plein soleil. La Garmin Instinct 2 qui embarque un affichage monochrome transflectif marié avec un verre antireflet offre la meilleure lisibilité, surtout en pleine lumière, et ceci malgré sa faible définition.

SOLDES D'HIVER !

Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires pendant cette période de soldes (11 janvier au 7 février 2023). Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

Mon choix :

  1. Garmin Instinct 2
  2. Suunto 9 baro
  3. Garmin Enduro Ti
  4. Polar Grit X
  5. Coros Apex

Écran tactile ou boutons ?

Seules la Suunto et la Polar possèdent un écran tactile. Mais aucune ne fait le choix de se passer complètement de boutons. Une décision sage pour des montres connectées potentiellement utilisées quand il fait froid … et qu’on apprécie de ne pas avoir à quitter les gants.

Quelle montre connectée choisir ?
Garmin Deutschland GmbH CC BY

La question de l’autonomie ?

Nous avons étudié deux données. Celle de l’autonomie de la montre pour un usage quotidien, en mode “montre connectée” et celle pour un usage “randonnée” avec GPS activé pour enregistrer une trace précise. Pour la première, la fiche technique de la Coros reste muette, la Polar Grit X et la Suunto 9 baro annoncent 7 jours, la Garmin Instinct 2 affiche une autonomie de 28 jours et entre 50 et 65 jours pour la Garmin Enduro Ti. Des écarts de performances très importants et que l’on retrouve en “mode GPS”. La Suunto n’offre que 25h d’autonomie, la Garmin Instinct 2 30h, la Coros 35h, la Polar 40h. La Garmin Enduro Ti explose les records avec une autonomie comprise entre 70 et 80 heures !! Ces écarts sont dûs à de multiples facteurs. La taille de la montre tout d’abord puisque plus un boîtier est gros, plus il peut embarquer une grosse batterie. Mais cela n’explique pas tout, la consommation d’énergie de certains écrans et l’optimisation des algorithmes sont aussi en cause. La Garmin Enduro a clairement été conçue pour atteindre des records d’autonomie. En retirant les fonctions non indispensables et gourmandes en énergie, en choisissant le plus grand boîtier et en optimisant le fonctionnement, le fabricant américain a clairement conçu une montre spécifiquement destinée à celles et ceux pour qui l’autonomie est un critère capital. Et cerise sur le gâteau, ce modèle est le seul de notre sélection a embarquer des micros panneau solaire. Ce sont eux qui expliquent que les données d’autonomie de l’Enduro Ti sont exprimés dans une fourchette : 70 heures d’autonomie sans soleil, 80 heures avec une exposition optimale.

Mon choix :

  1. Garmin Enduro Ti
  2. Polar Grit X
  3. Garmin Instinct 2
  4. Coros Apex
  5. Suunto 9 baro

Capteurs et connectivité

Les modèles que nous évoquons embarquent un certain nombre de capteurs grâce auxquels peuvent être analysés l’environnement et les performances. Tous possèdent un accéléromètre – qui compte les pas -, un magnétomètre pour indiquer les valeurs cardinales et un baromètre pour la pression atmosphérique. Ils possèdent également tous une puce de géopositionnement compatible avec les systèmes américain (GPS), russes (GLONASS), européens (Galileo) et même les japonais (QZSS) ou chinois (Beidou). On pourra donc sans problème enregistrer sa trace ou suivre un parcours pré-enregistré.

Si tous les modèles embarquent un capteur cardiaque, seules les deux Garmin possèdent un capteur d’oxygène dissous, fonction qui pourra intéresser les trekkeurs et alpinistes curieux de la qualité de leur acclimatation à l’altitude. Enfin, soulignons que d’autres capteurs, externes, peuvent enrichir les données collectées en se connectant en bluetooth ou Ant+ aux montres Garmin et Coros. La Suunto et la Polar n’acceptent que les accessoires bluetooth.

Mon choix :

  1. Garmin Instinct 2
  2. Garmin Enduro Ti
  3. Coros Apex
  4. Suunto 9 baro
  5. Polar Grit X

Modes et applications

Les informations recueillies par les capteurs sont analysées et affichées au travers de modes adaptés à chaque type de pratique. La plupart des montres connectées sont parfaitement optimisées pour les pratiques les plus courantes comme le vélo d’entraînement, le trail ou la randonnée, c’est moins vrai pour le kayak de mer, le ski de randonnée nordique ou les raquettes à neige par exemple. Il est donc intéressant de vérifier que les options proposées correspondent à votre pratique ou, à défaut, qu’il est possible de créer un mode personnalisé qui vous conviendra. Il en est de même pour l’application (smartphone et web) à laquelle la montre est connectée. La liste des possibilités des modes et applications est si vaste qu’il est impensable d’en faire ici un inventaire comparatif. Tous sont performants aujourd’hui mais tous ne répondront peut-être pas à vos envies, par exemple de télécharger facilement une trace de randonnée …

Mon choix : ex aequo car les applications sont vraiment une question de goût et d’usage personnel.

Montre connectée ?

Il ne s’agit pas des fonctions les plus attendues en outdoor mais certaines peuvent être ponctuellement intéressantes. La Polar Grit X et la Coros Apex font le service minimum en affichant les notifications push (appels et SMS entrants, …). La Suunto y ajoute le contrôle média (pilotage de votre application de musique), tandis que Garmin ajoute, à votre poignet, une batterie de fonctions allant jusqu’au paiement sans contact.

Choisir sa montre connectée
Suunto ©

Quelles différences avec les modèles plus chers ?

Face à une telle débauche de fonctions, on peut se demander ce que les modèles haut de gamme peuvent offrir de plus. Le moins cher de nos modèles embarque même un capteur d’oxygène dissous qu’on croyait réservé aux montres les plus chères. Si l’on exclut les fonctions accessoires (stockage de la musique sur la montre et autres écrans OLED) pour ne regarder que les fonctions outdoor, la différence porte aujourd’hui sur deux possibilités. Celle d’afficher une cartographie embarquée et d’exploiter les données de géopositionnement en mode multi-canal. Le mode multi-canal permet d’utiliser les différents systèmes de géopositionnement (GPS, Glonass, Galileo, etc.) non pas les uns après les autres, mais en même temps pour obtenir des données plus précises. Ces deux dernières fonctions sont intéressantes mais justifient-elles une facture jusqu’à trois fois plus élevées ? C’est à vous d’en décider. Une chose est sûre, le marché des montres connectées a atteint une certaine maturité et les modèles d’entrée et milieu de gamme offrent désormais toutes les fonctions que l’on peut espérer pour l’itinérance, y compris une autonomie très satisfaisante. Reste la question de la durabilité de cet achat. Les garanties longues et la réparabilité de ces objets restent des sujets que les marques ne semblent pas encore prêtes à traiter, comme si elles n’étaient concernées ni par les enjeux environnementaux ni par ceux de pouvoir d’achat de leurs consommateurs. 

En conclusion, à la question “quelle montre connectée choisir ?”, nous répondrons que la diversité des marques, des modèles et des fonctions apporte une réponse qui vous est forcément propre puisque cela dépend de vos besoins et de votre pratique de l’outdoor. En tenant compte des critères que nous avons exposé, et de façon très subjective, voici notre classement de ces 5 montres.

Notre classement des montres connectée

1er – Garmin Instinct 2

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

2ème Garmin Enduro Titane

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

3ème Coros Apex

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

4ème Suunto 9 baro

5ème Polar Grit X

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 51

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

L'Oeil et la Plume
A propos de l'auteur

Reportages d'itinérances à pied, à la pagaie et à ski-pulka...



https://500px.com/p/oeiletplume
9 Responses
  1. Fabien

    Bonjour,
    J’aimerais faire un commentaire sur les tests de montre. Il y a un point qui n’est jamais évoqué, et qui est essentiel pour moi: la possibilité de conserver un historique sur un ordinateur. J’aime retrouver les traces de mes anciennes randonnées pour me rappeler le temps mis, la distance parcourue, etc. Mais le faire sur un minuscule smartphone, et dépendre des applications des constructeurs qui peuvent disparaître du jour au lendemain (voir le site movescount de Sunnto…), alors que je pourrais le faire sur mon ordinateur avec un écran 27 pouces avec le logiciel qui me plait, ça ne m’intéresse pas. Or, la grande majorité des marques empêche la lecture de fichiers via USB sur un ordinateur, et rend donc impossible toute exploitation des données enregistrées par la montre. Pour moi, c’est rédhibitoire. Je viens d’acheter une montre Suunto 9 baro, qui j’ai mis en vente sur “le bon coin” 2 jours après son achat à cause de cette impossibilité. Garmin offre encore cette possibilité, même si pour un utilisateur de Linux, comme moi, ne peut pas la mettre à jour. Il me semblerait donc important, dans les tests de montre, de préciser si les données peuvent être exportées vers un ordinateur et librement exploitées sans l’obligation d’installer un logiciel de la marque. Donc y compris sous Linux.
    Je vous remercie pour votre travail,
    Cordialement.

    1. L'Oeil et la Plume

      Bonjour Fabien et merci pour votre commentaire. Vous avez tout à fait raison, les systèmes sont relativement verrouillés. Vous pouvez néanmoins tout à fait récupérer les traces gpx de vos parcours via le portail web de chacune des marques et ce indépendamment de votre OS (j’ai un ami sous Linux qui le fait régulièrement).

      Pour Suunto https://www.suunto.com/fr-fr/Assistance/faq-articles/suunto-app/puis-je-exporter-des-fichiers-de-moves-depuis-lappli-suunto/

      Pour Garmin https://support.garmin.com/fr-FR/?faq=W1TvTPW8JZ6LfJSfK512Q8

      En espérant que cela vous soit utile, bien cordialement

  2. Fabien

    Bonjour,
    Merci pour votre réponse.
    Avec Garmin (du moins avec ma vieille forerunner 225 dont le cardiofréquencemètre est hs), on a effectivement accès à la montre en la connectant en USB et on peut télécharger directement des fichiers .fit exploitables.
    Mais avec Suunto, ça n’a pas l’air possible. Pour accéder à la montre, il faut utiliser leur logiciel “suuntolink”, disponible uniquement pour windows et mac. Il n’est pas possible de la “monter” directement. Et je trouve cela vraiment malheureux.
    Bonne journée.

  3. GERALD CLERMONT

    BONJOUR, possible d’avoir un petit comparatif des applis randos qu on peut utiliser avec l’apple watch sans avoir l iphoen avec soit ?

  4. ABRIAL michel

    je trouve ce comparatif un peu trop succinct surtout quant aux mesures d’autonomie une Garmin instinct ne dépassera rarement 8 heures d’enregistrement sans suivi de trace alors que par exemple une Coros Apex a laquelle on peut rajouter la cartographie tiendra minimum 3 sorties de la même durée avec suivi de trace. Sur le papier effectivement Garmin annonce des autonomies que vous n’attendrez jamais. Pour ce qui est des tests en profondeur il faut voir par exemple sur le site de nakan.ch une triathlete suisse qui fait des essais très poussés des montres connectés y compris au niveau de la précision des traces et des capacités cartographiques

    1. L'Oeil et la Plume

      Bonjour Michel et merci pour ce commentaire,

      Vous n’avez pas manqué de lire que cet article “n’est pas tant un test comparatif qu’un guide pour décrypter les fiches techniques, souligner quelques critères importants à prendre en compte lors d’un achat”. Les modèles ont été choisis pour nourrir cette intention. Vous avez parfaitement raison, le blog de Nakan est tout à fait pertinent, nous le lisons d’ailleurs régulièrement. Mais à notre différence, il n’évalue pas les montres connectées dans des usages d’itinérances douces (randonnées, canoë, kayak, …). Ces usages ont des spécificités (non continuité, exigences de précision différente, pertinence de certaines mesures et pondération de celles-ci, etc.) qui sont différentes de celles d’activités sportives et compétitives. Ainsi, par exemple, la présence d’un altimètre barométrique est primordiale pour la randonnée en montagne et de peu d’intérêt en triathlon … J’espère que vous trouverez un intérêt à cet article avec cet éclairage. Bien cordialement

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link