Xavier de Rohan Chabot, Directeur Général de Clubaventure, répond à Gérard Guerrier, DG d’Allibert


Posté le :


0
(0)

Xavier de Rohan Chabot, Directeur Général de Clubaventure a souhaité répondre aux propos de Gérard Guerrier Directeur Général d’Allibert dans notre article Industrialisation et grande distribution de l’aventure.

Voici sa réponse intégrale.

Clubaventure

Faut-il faire du domaine de l’aventure un repère de guerriers de l’immobilisme ?

Quel bonheur de travailler dans l’aventure. Ce métier est l’image de ce qu’il produit. Il réunit des gens passionnés ayant un but commun : prendre le temps de découvrir et de faire découvrir le monde à travers son propre prisme de créateur de voyage, dans le respect des us et coutumes de nos hôtes.

A ce titre et comme toute bonne expédition qui se respecte, il se peut qu’au court d’un bivouac bien calé au coin du feu des échanges créent quelques tensions, des divergences sur la façon d’aborder l’ascension, sur l’itinéraire ou l’équipement à prévoir. L’important c’est de laisser les divergences à l’étape pour mieux profiter de la journée du lendemain.

Souvent ces petits accrochages bien connus des trekkeurs sont le fruit d’une confrontation de points de vue, d’un sens des priorités différents selon que l’on soit attaché à l’exploit sportif ou à l’harmonie des moments vécus et partagés.
Ce week-end au bivouac, l’un des nôtres a fait une petite sortie de route, il a oublié le temps d’un instant qu’au contact des autres on s’enrichit de leurs différences.

Clubaventure revendique l’envie et le devoir d’ouvrir le monde de l’aventure au plus grand nombre sans pour autant trahir l’esprit de ces voyages et des pionniers de ce métier dont nous faisons partie.

Xavier de Rohan Chabot, Directeur Général de Clubaventure

Nous pensons que si le « consommateur sûr de son bon droit » ne devient pas un voyageur responsable, c’est que nous avons mal fait notre travail.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 30 000 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Jusqu’à -25% sur plus de 5000 produits en déstockage)
  • Cimalp (marque française outdoor – Déstockahge outdoor jusqu’à -80%)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans jusqu’à-50 %)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • Hardloop (boutique outdoor – près de 15 000 produits toujours en promo
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Snowleader (boutique outdoor)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 10 000 bons plans avec des réductions de + de 50% )

Nous pensons que le monde de l’aventure doit se nourrir du retour de ses client-voyageurs pour mieux appréhender le voyage de demain.

Nous pensons que décliner un spot en 8 jours, 15 jours, 21 jours en y mettant des niveaux de difficultés différents n’est pas en soit une production très au fait des besoins des voyageurs. Le propos n’est pas de faire le plus de voyages pour faire grossir un catalogue mais des voyages originaux anticipant les besoins de nos clients.

C’est pourquoi

  • Nous avons créé pas loin de 100 nouveautés sur le deux dernières saisons sur un catalogue de seulement 700 voyages
  • Nous adaptons la taille de nos petits groupes en fonction de la finalité du voyage
  • Nous faisons des réductions « chirurgicales » de 20 à 30 %, et ce, sans renier ni sur la qualité et encore moins sur la chaine des valeurs.
  • Nous entretenons un rapport privilégié avec nos guides et nos partenaires locaux afin de cultiver notre différence

Est-ce une méthode de la grande distribution ? J’avoue être incapable de répondre.
Est-ce incompatible avec un tourisme responsable ? Je ne le crois pas, bien au contraire.
Est-ce mentir au client ou est-ce le tromper ? C’est parce que nous respectons nos clients que nous atteignons aujourd’hui plus de 93% de satisfaction.

L’aventure évolue, elle mue, à nous de veiller à ce que ce type de voyage continue d’être de vraies aventures humaines (sic) responsables. L’immobilisme, l’irrespect et la nostalgie ne nous mèneront nulle part.

Après cet échange de point de vue, je suis sûr que cette divergence restera à l’étape et que nous reprendrons dès demain notre route commune vers un tourisme responsable, respectueux des différences.

Xavier de Rohan Chabot
Directeur Général de Clubaventure

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales. Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

Share via
Copy link