1, 2, 3 sur le dromadaire

Destination : Tunisie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


1, 2, 3 sur le dromadaire - Randonnée dans le Sahara tunisien en famille
Posté le :


Carnet : Randonnée en famille dans le Sahara tunisien
  •  Temps de marche : 5h00

La nuit a été frisquette. 8°C de moins que la précédente avec un minima de 5°C. Considération purement matérielle qui peut vite prendre des proportions catastrophiques si l’on n’est pas correctement équipé. Le dromadaire lui s’en fout. Il thermorégule la température de son corps en fonction de la température extérieure. Ce n’est pas la seule bizarrerie de l’animal. La plupart des mammifères vivant dans les déserts se protège de la chaleur et de la sécheresse en s’enfouissant dans le sol pendant les heures chaudes. Vue la taille du dromadaire, ça lui est impossible ! Il a donc d’autres petits secrets. Ces sinus disproportionnés sont adaptés au désert. Son sac sinusal est aveugle latéralement. Une telle anatomie permet au dromadaire de récupérer de l’eau au moment de l’expiration par les voies nasales. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, la bosse du dromadaire n’est pas une réserve d’eau mais un amas de graisse. C’est une réserve qui lui permet de ne pas manger pendant plusieurs jours et qui régule aussi sa température corporelle. L’animal se refroidit mieux car il est moins gras sur le reste du corps.

A dos de dromadaire

Alix est la première à monter sur le dos de Nejma, un magnifique dromadaire blanc. Cap à l’est à travers des paysages semi-désertiques. D’après notre équipe chamelière, le sable est de plus en plus présent et des dunes viennent se former autour de la végétation arbustive. En toile de fond, l’erg domine l’horizon.

Les pensées se perdent. Un dromadaire me rentre presque dedans. Embouteillage dans le désert. Les dunes sont redevenues plus omniprésentes. Plus loin, c’est Ninon qui prend le relais et grimpe sur la bosse du dromadaire. Le regard loin devant, elle se laisse bercer par le dandinement lancinant de l’animal.

Caravane dans le désert

Sept dromadaires constituent la caravane. Uniquement des mâles. Les femelles sont destinées à procréer et les mâles effectuent les tâches de bat. Les plus âgés de la caravane sont en rut. Pendant la saison des amours, le comportement de l’animal est plus agressif, il perd l’appétit, a la diarrhée et urine fréquemment. Il salive de façon excessive et déblatèrent tout en extériorisant le voile du palais (tissu de chair rose que les bédouins appellent doula) qu’ils gonflent comme un chewing-gum pour attirer les femelles. L’un des chameaux devra porter une muselière pour ne pas s’en prendre à d’autres dromadaires.

Ninon sur le dromadaire

Après le déjeuner pris à l’abri du vent (merci le genet), c’est Lilou qui monte sur le dromadaire. Se pencher en avant pour grimper les dunes, et en arrière pour les descendre. De là haut, c’est toute la perspective du désert qui change. On voit plus loin et comme le dit Lilou "C’est moins crevant même si c’est fatiguant quand même".

Marcher, courir toujours en s'amusant

Au bout d’une heure de progression, nous posons les bardas dans une zone végétalisée. C’est un bivouac idéal pour se protéger du vent et nourrir les bêtes.

Autour du feu, les langues se délient ; la vie du groupe prend à nouveau vie jusqu’à l’extinction des feux. Il est 20h30. En France, c’est la fin du JT. On est à des années lumières des infos du monde. On est dromadairement bien ici. Parole de bossu !


 Randonnée en famille dans le Sahara tunisien réalisée avec Clubaventure, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures à travers le monde

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com