10 jours de ski de randonnée nordique en Laponie finlandaise

Destination : Finlande » Europe | Activité : Ski de randonnée nordique  | 
Nombre de jours : 10 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Ligne | 
Ecosystème : Forêt et Lac | Hébergement : Bivouac et Cabane
Meilleures Périodes : Mars
Mon 1er voyage à ski de randonnée nordique en laponie finlandaise. Préparation, vidéo et récit de cette aventure dans le Grand Nord de l'Europe.
Posté le :


Durant l’année 2016-2017, j’étais étudiant ERASMUS à Helsinki, ce qui m’a permis d’avoir la Laponie à porté de main, voici le récit de mon premier voyage dans le grand nord, 10 jours à ski de randonnée nordique en Laponie finlandaise. Il s’agit de mon premier voyage d’une telle ampleur. J’ai eu les yeux plus gros que le ventre et j’ai vite compris quelle limite je devais me fixer pour avoir de la marge. C’est pour ça que j’avais un projet initial que j’ai modifié. J’ai eu la chance d’avoir une météo clémente et des températures ne descendant pas sous les -25°C.

Mon projet initial et sa préparation

Récit du voyage réellement effectué

Je prends le bus à Helsinki vers minuit. Ma luge est mes skis et plus 40 kg d’équipement m’accompagnent pour passer 10 jours en autonomie. Je n’ai que l’après-midi pour effectuer les 20 km que je dois faire jusqu’à la cabane de Kutujarvi. Je suis déjà inquiet de la réussite du projet complet. Demain, j’aurai 30 km à effectuer. La météo me va permettre de prendre mon temps et de profiter de la journée.

Cette première journée m’a permis de peaufiner les réglages de mon système de traction de la luge. Cette première étape m’a déjà bien fatiguée, il faut dire que je n’avais qu’une demi-journée pour effectuer mon étape. J’ai pu regarder un très beau coucher de soleil et mes premières aurores boréales. J’ai quelques ampoules au pied. Avec le poêle, j’arrive à atteindre une température de 20°C dans le refuge.

ski de randonnée nordique en laponie finlandaise

Il fait 3°C dans le refuge au matin, ça s’est bien refroidit. Je rallume le feu pour prendre mon petit-déjeuner au chaud. Je suis la piste de ski puis tente de faire du hors sentier pour suivre mon itinéraire initialement prévu. La neige est beaucoup trop profonde et je perds du temps et de l’énergie. Je rejoins à nouveau la piste de ski et suis ensuite une piste non carrossable et non skiable apparemment. J’ai fait 10 km en 5h, je suis épuisé. Je rejoins un lac, ma progression n’est pas aussi rapide qu’espérer, mais je n’ai pas le choix. Ensuite, je prends la route qui me mène au second lac et le traverse sur 6 km puis monte jusqu’au refuge. Je n’ai jamais été aussi fatigué. Au parking, je croise un couple de jeunes qui monte aussi au refuge de Keimiöjärvi. A la fin, je ne tiens presque plus debout. 12 h se sont écoulées depuis mon départ ce matin. Le couple est ici pour faire du snowboard sur les pentes environnantes. Nous discutons et échangeons vin et saucisson.

Je suis incertain sur le devenir de l’expédition entière et de ma journée. La météo est magnifique, j’arrive à Pallas où je prends un roulé à la cannelle et un chocolat chaud. Là-bas, je rencontre deux américains qui font un parcours similaire au mien. Ils viendront boire une bière à Helsinki avant de rentrer aux USA. Je continue en étant incertain de là où je vais dormir ce soir, mais la météo est magnifique, j’ai le temps. La fatigue ne m’atteint pas aujourd’hui. Je décide de tenter la montée au refuge, ces 250 m de dénivelé sont longs, mais valent le coup. C’est extraordinaire. Je vais à un refuge 1 km plus loin que prévu. Je suis dans les temps par rapport au timing que je m’étais fixé. On verra les conditions de neige. Ce petit refuge de Montellinmaja est moins bien isolé que les précédents, mais il conviendra.

ski de randonnée nordique en laponie finlandaise

J’ai rallumé le feu durant la nuit ainsi que ce matin. Encore une très belle journée s’annonce avec un objectif à 35 km. Il y avait un sauna sur la route, mais pas le temps de s’y arrêter assez longtemps pour l’utiliser. Je profite de la météo et décide d’avancer un peu pour manger sauf que je me suis retrouvé en hauteur avec du vent et pas le courage de faire à manger ici. J’arrive à 14 h à un refuge le long des pistes de ski de fond où je déjeuner. J’ai rencontré un finlandais qui habite dans les abords du parc, on voyait son village. Ça doit être calme de vivre dans cet environnement. Il me disait qu’il fallait être fort pour tirer la pulka et que ce n’était plus de son âge. Je continue tranquillement jusqu’au refuge Pyhäkero avant Hetta. Bien que je sois beaucoup plus rapide qu’au début je sens que je fatigue. Ce soir, je ferai le choix d’arrêter le lendemain à Hetta. Le refuge est très confortable avec un réchaud à gaz. Le ciel était magnifique cette nuit, les aurores boréales illuminaient le ciel de vert et de rouge.

ski de randonnée nordique en laponie finlandaise

Je me lève à 4 h pour prendre le bus à 7h30, il reste 8km à faire. Ma frontale me lâche sur la route, il fait surement trop froid pour elle. J’attends par -23°C le bus à Hetta. Je prends le bus pour Rovaniemi où j’attends 3 h le bus suivant pour Ivalo. Je refais 6 km pour rejoindre un refuge. Encore un soir où les aurores boréales tournent une bonne partie de la nuit dans le ciel.

Mon but est de tenter de rallier un refuge, mais le poids de la pulka me fait m’embourber dans la neige et m’empêche d’avancer. Je la laisse donc en pleine forêt, pars avec mon petit sac à dos vers les sommets et profite des collines pour faire quelques descentes à ski. En début d’après-midi, je reviens vers la luge et retourne au refuge d’hier soir et me repose et fais sécher mes affaires. Je décide de repartir avec ma luge par les pistes pour monter sur le sommet de Kivipää où je poserai ma tente. Demain matin, je descendrai vers le refuge éponyme. Il s’avère un peu plus difficile de poser la tente dans la neige que sur le sol, surtout que la neige se tasse petit à petit sous mon poids. Il va faire au moins -10°C et c’est venteux. Cependant les aurores sont au rendez-vous et c’est extraordinaire. Ce fut encore une journée sans nuage, les prévisions prévoient de la neige pour jeudi. Je descendrai donc au refuge où je resterai deux nuits.

ski de randonnée nordique en laponie finlandaise

TUTORIEL
Comment photographier les aurores boréales ? : quel matériel, quels outils pour chasser les aurores boréales et quels réglages pour réussir ses photos d’aurores boréales.

Je me réveille dans la tente après une nuit froide, il fait -10°C dans la tente. Une fois le matériel rangé et le petit-déjeuner avalé rapidement, je descends au refuge. J’y trouve deux tchèques en Erasmus à Oulu que je réveille. Ils sont venus à raquettes. Je m’installe et fais sécher mes affaires. Les nuages commencent à arriver. Je fais une petite balade dans les environs. Je rempli ma luge de bois, je pensais que ça serait trop, mais ça suffira que pour une journée. Le temps s’est couvert et il a un peu neigé.

J’ai fait une nuit de 12 h, j’avais besoin de me reposer vraisemblablement. Joël, un français qui a passé 30 jours dans le parc d’Urho Kekkossen, a débarqué dans le refuge vers 10 h. On a beaucoup discuté et échangé. C’est la quatrième année qu’il part en ski et pulka en Finlande et la deuxième année qu’il part seul. Il m’a donné beaucoup de conseils pour mes prochains voyages. En fin d’après-midi, nous avons fait une balade à ski vers un sommet au dessus du refuge. Vers 19 h, un couple de tchèque est arrivé. Ils sont chargés de 2 énormes sacs à dos et une pulka le tout pour cinq jours. Ils se sont vite endormis tellement qu’ils étaient fatigués de leur journée. Il faut dire qu’ils avaient des raquettes très simple et des skis de fond, du matériel peu adapté à ce terrain.

Je me réveille vers 6 h. Joël part à 8 h et moi un peu plus tard. Nous prenons tous deux la direction de Saariselka, mais par des chemins diffèrent. Les deux tchèques partiront plus tard, leur première journée les a bien crevés. Je remonte au col puis rejoindre la piste de ski par les hauteurs. Je rejoins Saariselka par la boucle sud des pistes de ski de fond ; Il fait beau et j’ai décidé que j’irai chez Clément ce soir. A Saariselka, je retrouve Joël à la boutique d’artisanat où j’achète un Leuku (un couteau traditionnel Sami qui est très utile pour préparer le feu). On va manger ensemble en attendant mon bus pour Ivalo à 20h35. On a fait les magasins de sport afin de comparer le matériel entre la Finlande et la France. Je rejoins Clément à l’Hôtel vers 21h15, il va chercher Paco qui arrive à 22h à l’aéroport.

Cette première expérience m’a permis de mieux appréhendez l’évolution dans ce milieu avec une luge bien chargé derrière moi. Plein de nouvelles idées de voyage émergent dans ma tête quand je vois les immenses possibilités à porté de ski. La Finlande à l’avantage d’avoir un réseau de refuge important, avec un confort non négligeable (bois et gaz). Tout cela est gratuit, la seule contre-partie est de prendre soin de l’équipement à disposition. 



Partir à ski de randonnée nordique en Finlande

  • Felltrek, raid à ski nordique1595€
  • Ski nordique et pulka en Laponie finlandaise1739€
  • BenoitUrr
    A propos de l'auteur

    J'ai commencé la randonnée quand je partais en vacances avec mes parents. Aujourd'hui je pratique la randonnée en autonomie totale, l'alpinisme, le ski de randonnée alpin et nordique. Grosso modo tout ce qui peut se faire en montagne tout en respectant le milieu m'intéresse. J'ai fais deux voyages en laponie finlandaise à ski/pulka. J'essaie ...



    seize + dix-sept =

    La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó