7h ni plus ni moins

Destination : Islande » Europe | Activité : Randonnée  | 


7h ni plus ni moins- Traversée de l'Islande à pied
Posté le :


10ème jour: 7h ni plus ni moins

VENDREDI 25
7h30. Il pleut. On mange tranquillement, pas trop motivés. On entre dans la ferme auberge pour aller aux toilettes. Elle nous accueille "good morning!". On discute, on boite encore, alors elle nous plaint. Je lui dis: "I’ll come back here but with a…" je mime la conduite d’une voiture. "A jeep" me dit-elle. "YES!". On rigole. Elle nous dit qu’il lui reste des gâteaux et si on les veut. OUI OUI OUI! Elle nous donne deux grosses parts de gâteau dont un qu’elle a en fait pris dans sa vitrine. Trop gentille.
On part à 10h. On a décidé: aujourd’hui 7h de marche ni plus ni moins sur une route presque bitumée. Nico est devant. J’essaie de suivre, me demandant si c’est moi qui ai du mal ou s’il bourre comme un malade. Je lui demande…réponse: il est à fond! Excellent! Sacré Nico. On marche 1h à cette cadence puis 1h plus cool, sans pluie (elle s’est arrêtée peu avant 10h). 15 min de pause. On repart merde j’ai perdu la carte. Je râle. Ca va pas du tout en ce moment: hier soir j’ai renversé une partie du poulet au curry. Je repars donc sans sac à dos pour la chercher là où on a fait la pause. Non. Merde. En a-t-on vraiment besoin? Oui. Je continue donc. Un "Hummer" passe à fond… impressionnant. 5min 10min 15min. Toujours rien. Une dernière pente et je fais demi-tour. Tant pis…Fait chier… Quel con.

Soudain j’aperçois quelque chose au milieu de la route. Encore un gros caillou sûrement… J’ai dis que je faisais demi-tour ici. Bon je vais voir quand même. Putain c’est elle! Le bol. Je rentre, une averse, je me sens incroyablement léger et me rends compte du handicap que représente le sac. 35min de perdues quand même.
On repart, la pluie arrive. 2h de marche, pause. Il pleut toujours. On repart, 1h de pluie puis elle s’arrête doucement et un fort vent arrive. 1h plus tard nos vêtements sont presque secs mais les chaussures restent humides. 2h de marche, on s’arrête. 15min de pause. On repart. Le ciel après un peu de soleil est tout noir devant nous. Oulala méga averse pour notre gueule dans pas longtemps. Il reste 1h de marche. J’hésite. Je repars. J’hésite, je repars (il nous faut de l’eau pour ce soir et demain matin or un lac est plus loin). Il est 17h30. J’en parle à Nico. On continue en discutant puis on se décide de… se mettre à l’abri sous la tente. Vite vite. Quelques gouttes commencent à tomber. On jette tout dedans et on rentre. Ca y est il pleut. Le déluge. Ca aurait été con de se tremper pour une heure. On attend 1h que le déluge passe et puis il fait presque beau.
On décide de repartir terminer les 7 heures de marche prévues. On marche sous le soleil, des montagnes apparaissent au loin avec un ciel gris au dessus. Puis une ligne bleue apparaît sur la gauche: on est sur un plateau et un lac gigantesque se dévoile petit à petit. Plus on s’approche plus c’est beau. Il a une couleur vraiment spéciale: turquoise. C’est étrange car le ciel est gris derrière. Peut-être est-ce dû aux suspensions colloïdales de soufre comme je l’avais lu. C’est dingue comme c’est beau. J’ai l’impression que c’est ce que j’ai vu de plus beau en Islande. Peut-être le choc de voir autant d’eau après le désert? Non c’est vraiment beau. Je prends des photos en série pour faire un panoramique. On verra ce que ça donne…
Je trouve un coin où mettre la tente près de l’eau.

Des petites vagues cassent sur le rivage. Le rêve. Il est tard. 19h45. On filtre de l’eau et repas. Soupe avec croûtons, pâtes au boeuf et… gâteaux! Délicieux. On s’est vraiment bien démerdés aujourd’hui: on est presque secs malgré 3h de pluie (les chaussures sont humides), on a marché 7h, bien (30-35km au moins) , on a trouvé un coin sympa et même si ça veut rien dire, 26.9km de progression avec gâteau le soir. On est heureux. Nos pieds puent. Il pleut à nouveau.