Adrien d’Ecosse

Destination : Europe » Ecosse | Montagne : Highlands | Activité : Randonnée  | 


Bivouac avant Corrie Hallie-Braemore Junction - Highlands : rando willderness
Posté le :


Deux petites averses ont bercé la nuit. Lorsque nous sortons les tètes de la toile, on observe un ciel couvert. De gros nuages menacent et les sommets sont embrumés. Des randonneurs remontent le sentier au dessus de notre emplacement, peu dérangés par le temps. Dans l’urgence de plier les tentes avant que la pluie ne vienne tout tremper, nous sommes beaucoup plus efficaces dans le rangement et les préparatifs des sacs. Il règne un air de fin de randonnée.

Nous avons retrouvé le paysage du début, les randonneurs et les accès faciles, et bientôt la route qu’on longe sur plusieurs centaines de mètres. Un chemin s’enfonce dans les bois pour rejoindre une petite vallée. Il faut grimper sur l’autre versant pour retrouver un sentier. Alors que nous pensions en avoir décousu avec les espaces vierges, nous rentrons de nouveau dans une zone dépeuplée au relief tourmenté, vallonné, poursuivant vers un col qui semble ne jamais se profiler. Nicolas traine la jambe car sa cheville est douloureuse, et suit un peu en retrait, sans se plaindre. Enfin la fin des collines, et une vallée de pâturage qui pointe. Nous amorçons une belle descente. Nous longeons une barrière grillagée qui borde des pâturages sur un passage encombré par les branches d’arbres, en lisière de foret. Le propriétaire du champ et des moutons qui y paissent vient vers nous avec son véhicule et nous dit d’enjamber l’enclos, traverser son champs puis sa propriété pour parvenir à la route que nous devons rejoindre.

Après une courte pause sur un banc, de l’autre coté de la rivière qui guide la route, nous nous séparons en trois groupes afin de faire de l’auto stop. Pas facile de faire arrêter une voiture sur ces petites routes! Au bout de 30 minutes, Nicolas et moi, partis en derniers, nous faisons prendre par un couple Irlando-Ecossais. Nous arrivons à hauteur de Thierry qui monte également à bord. Vincent et Stéphane auront moins de chance. Désolé les gars mais on est au complet…See you soon. On se fera déposer à Inverness, au pied de l’hôtel. Royal! A 15 heures nous sommes à l’hôtel. Nos compagnons de voyage arriverons 2 heures plus tard. C’est le moment où Adrien, le Lot et Garonnais d’Edimburh, nous rejoint. Les retrouvailles au nord de l’Ecosse après une semaine de marche sont sympathiques.

Et maintenant que la soirée commence. On restera longtemps à boire des whiskys et écouter une vraie gueule du coin, la soixantaine et le visage rougis par l’alcool, jouer sur la vieille guitare sèche du bar et chanter des morceaux anglais. Les écossaises auront même droit à la version Nicolas de Pearl Jam…sacré moment dans un sacré pub…

tieri24
A propos de l'auteur

Enseignant en sciences physiques, je profite de mon temps libre pour m'envoler vers de nouvelles destinations...Amoureux de voyages, passionnés par les rencontres, mon sac à dos n'est jamais bien loin...  ...



http://destinationsvoyages.free.fr/

15 − 11 =