Alpujarras, les villages blancs de la Sierra Nevada

Destination : Europe » Espagne | Montagne : Sierra Nevada | Activité : Randonnée  | 


Carnet d'un trekking de quelques jours en Andalousie, dans la Sierra Nevada jusqu'à Grenade. Les Alpujarras sont un ensemble de villages blancs isolés que l'on peut relier par le GR142. Gabriel nous fait partager ce petit coin d'Espagne très peu parcouru par les français.
Posté le :


Carnet : Alpujarras, les villages blancs de la Sierra Nevada

En parcourant les catalogues de treks, je suis tombé sur les Alpujarras, un trek pas spécialement difficile, mais praticable au printemps donc idéal pour m’échapper de la Bretagne pluvieuse. Après 20h de bus, j’arrivais à Grenade qui se situe à 1h du départ du GR142.

Le GR 142 fait partie des nombreux GR espagnols, il est aussi nommé sentier des Alpujarras. Long de 144km il parcourt le versant sud de la Sierra Nevada, à une altitude moyenne de 1000 à 1800m, ce qui le rend agréable à pratiquer au printemps et en automne, pour éviter les températures caniculaires du sud de l’Espagne en été.

Quant aux Alpujarras, ce sont selon certains habitants l’ensemble des villages, et selon d’autres la vallée qui borde la Sierra Nevada. Dans les deux cas, c’est un sentier qui me semblait très joli à visiter, l’idée était donc de le parcourir d’ouest en est, en utilisant le bus pour relier Granada.

Voyons comment ca se passe dans la pratique …

Lanjaron – Orgiva

Le lendemain de mon arrivée, je me réveille un peu tard et file pour la estacion de autobus, direction Lanjaron, premier village blanc.

 

Dans les alentours les champs d’oliviers alternent avec les fermes de chevaux, et certains curieux véhicules.
 


 

De Lanjaron partent le GR142 mais aussi le GR7 qui est parallèle et passe à plus haute altitude, pour ensuite traverser l’espagne et rejoindre finalement la Grèce. Un de ses points de passage est Canar, qu’on peux apercevoir de loin.
 


 

J’arrive enfin à Orgiva, au bord du Rio Guadalféo.
 


 

On peut y apercevoir la Sierra Nevada (La montagne enneigée) :
 


 

Je remonte ensuite le long du Rio Guadalféo qui charrie plus de boue et de terre que d’eau, pour arriver vers mon premier lieu de bivouac, la Junta de Los Rios. Avant de m’endormir je m’apercois qu’en bas le pont précisé sur la carte, a disparu à cause des inondations de février ,ca commence bien …

A propos de l'auteur

Passionné de trekking et sports d'extérieur, philosophe et aventurier à mes heures perdues ^^ On a une seule vie, autant en profiter un maximum :-)...



10 − 1 =