Arrivée à Ghyaltum

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


Arrivée à Ghyaltum - Langtang, Gosainkund et Helambu
Posté le :


Dimanche 28 octobre 2007 – arrivée à GHYALTUM –« lodge des 2 rivières »

Petite étape aujourd’hui, toujours en suivant la route et la vallée pour le ‘lodge des 2 rivières », là où notre agence a aménagé, outre ce lodge, un dispensaire et une école gratuite ….

Courte et agréable matinée donc, le pays est toujours superbe et nous arrivons rapidement à notre destination. Prévenu, nous étions attendus et nous pourrons, à une panne d’eau chaude près, bénéficier en fin de matinée du confort qui nous avait manqué la veille…

Quelques kilomètres pour aller manger dans un village un peu plus bas : c’est l’occasion de visiter le coin, voir la vie des gens, les écoles, les rizières (c’est la pleine récolte) et les décorations maoïstes (nous sommes en pleine zone..). Le repas de midi prendra un peu de temps (c’est finalement notre guide qui, je crois, devra prendre les choses en main …) et nous prendrons le chemin du retour, les uns à pied (une petite heure), les autres en bus (deux heures d’attente !!! et, pour Serge, un essai mémorable de voyage sur le toit …). Après la visite des lieux (dispensaire et école, viendra le repas du soir, amélioré avec poulet, bière et tout …. Pour le retour à KATHMANDOU, nous avions opté pour un « Taxi Touriste », l’expérience, certes enrichissante, de l’aller en bus local ayant paru suffisante. Nous verrons arriver, à la nuit, notre véhicule et son chauffeur.

J’allais sombrer définitivement dans un sommeil profond quand nous avons été réveillés par les appels de notre guide. Le téléphone (népalais) avait fonctionné et annonçait une reprise des activités maoïstes sur le secteur avec fermeture des routes dès le lendemain matin…. Du coup, une seule alternative, prendre la route le plus tôt possible et arriver à KTM dans la nuit. Bagages rapides avec l’aide des porteurs, embarquement et départ en minibus sur une route défoncée (la nuit en voiture, ça se voit bien plus qu’à pied sous le soleil …) De temps à autre, des éboulements, des zones emportées partiellement par des torrents … Bref, une route à ne pas y mettre nos superbes 4×4 occidentaux … Une nuit (quasi) sur la route, deux arrêts-pipi, et, plus inquiétant, deux passages de postes (militaires ??) avant une arrivée vers 3 h du matin à notre hôtel.

10 − deux =