Ascension de l’Iliniza Nord (5126 m)

Destination : Equateur » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Alpinisme  | 


Ascension de l'Iliniza Nord (5126 m) - Carnet de trekking en Equateur
Posté le :


L’Iliniza est décrit comme étant "un excellent sommet d’acclimatation" – mais tous les sommets d’Equateur sont décrits ainsi (si l’on a pour but final l’ascension du Cotopaxi et/ou du Chimborazo, les deux plus hauts sommets).

L’Iliniza comporte deux sommets : le Nord et le Sud. Le Sud est assez difficile (d’ailleurs, Whymper n’est pas arrivé à le gravir). Les deux sommets sont séparés par un col, en-dessous duquel se trouve un petit refuge. L’Iliniza Nord ne présente aucune difficulté, sinon l’altitude. Il faut tout de même faire un peu attention vers le haut, s’il y a de la glace.

Le refuge a une douzaine de couchettes, mais le sommet est fréquenté, et il arrive souvent que le refuge soit plein.

A l’intérieur, on trouve des réchauds et du matériel de cuisine : il faut faire ses repas soi-même.

Nous avons eu de la chance : non seulement le refuge était presque vide, mais le temps était superbe ! .

La couleur de la roche ne laisse aucun doute sur l’origine volcanique de la montagne…

Du sommet de l’Iliniza Nord, on voit très bien que le sommet Sud est un peu plus difficile, avec ses corniches.

On voit également le Chimborazo.

Lors de ses ascensions, Whymper a à peu prés tout mesuré, mais voilà une observation qu’il n’a pas pensé à noter : le temps de combustion du tabac de la pipe…

Je me suis empressé de réparer cette omission, car, comme l’a fort bien dit Boussingault (en 1831) : "je blâme hautement les excursions périlleuses sur les montagnes, quand elles ne sont pas entreprises dans l’intérêt de la science"

seize + douze =