Ascension du Cervin (4478m) par l’arête du Hörnli

Destination : Suisse » Europe | Montagne : Alpes valaisannes | Activité : Alpinisme  | 
Nombre de jours : 2 jours | Difficulté : 4 | Dénivelé : +2150 m/-2610 m | Type d'itinéraire : Aller-Retour | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Juillet, Août, et Septembre
Ascension du Cervin (4478 m) par l'arête du Hörnli. Si c'est la classique du Mont Cervin, elle n'en est pas moins une voie longue au cheminement compliqué.
Posté le :



Télécharger la "Trace GPS de l'ascension du Cervin" (Téléchargement :24 fois)
4.5
(10)

Cela faisait des années qu’on en parlait avec mon ami Pascal : gravir le Cervin en Suisse. Mais entre nos emplois du temps respectifs, la vie de famille, les aléas météorologiques et les conditions sur la montagne, il nous a été difficile de nous coordonner. Et il était inconcevable pour l’un comme pour l’autre que ce projet se fasse l’un sans l’autre. De plus, entre temps, nous avions mis notre ami Djé dans la confidence de ce projet, nous coordonner à trois était donc encore plus difficile, et sur le Cervin partir en une seule cordée de trois personnes n’était pas raisonnable : nous aurions été beaucoup trop lents. Il nous fallait donc une quatrième personne pour parfaire la team de deux cordées de deux : la question ne s’est même pas posée un millième de seconde, notre ami Flo sera des nôtres !

Un groupe WhatsApp afin de parler dispos, conditions, matos, etc. et les discussions vont bon train mais toujours pas de créneau à l’horizon. Et puis enfin, un mardi de septembre Pascal envoie un message sur le groupe : “Alpi au Cervin ce weekend ?”. Tout le monde est chaud et les conditions sont parfaites : voilà le début d’une belle aventure !

Le vendredi soir après le boulot, Djé Flo et moi partons donc d’Annecy pour aller dormir chez Pascal à Neuchâtel, et revérifier tout le matériel.

J1. Zermatt – Hörnlihütte

+ 940 m / – 260 m 5,2 km

Après un bon petit déjeuner chez Pascal, nous partons pour trois heures de route pour rejoindre Täsch où nous laissons la voiture au parking. De là, nous prenons un train qui nous monte à Zermatt, ville sans voiture, avec juste des petits taxis électriques. Halte déjeuner bretzel, puis nous prenons la benne pour atteindre Schwarzsee, où débute enfin notre ascension pédestre vers la cabane Hörnlihütte.

En chemin, la vue sur le Mont Rose, et les autres 4000 de Zermatt est époustouflante ! D’autres projets naissent… le regard toujours porté vers l’horizon.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 10 000 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Jusqu’à -60% sur plus de 3 800 produits en déstockage)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventures en France – une chouette idée de cadeau pour Noël)
  • Cimalp (marque française outdoor – 30 à 40% de réduction sur les pantalons jusqu’au 15 novembre)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – Découvrez tous les bons plans jusqu’à-50 %)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • Hardloop (boutique outdoor – déstockage sur plus de 11 000 produits jusqu’à -70%)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Lyophilise.fr (les bons plans sur les plats lyophilisés et de matos de bivouac)
  • Snowleader (boutique outdoor – plus de 10 000 produits en déstockage jusqu’à -70%)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 10 000 bons plans avec des réductions de + de 40% )

En tout pile une heure trente de marche, nous voici arrivés à la cabane à 3260 mètres d’altitude. Nous faisons connaissance avec la gardienne, prenons possession de nos quartiers et y laissons quelques affaires pour nous alléger, puis nous continuons notre ascension jusqu’à 3550 mètres afin de repérer un bout de l’itinéraire pour le lendemain matin.

Quel matériel prendre pour l'ascension du mont Cervin ?
Bien entendu le matériel en alpinisme est souvent une affaire personnelle en fonction de notre niveau et du niveau de risque qu’on est prêt à prendre. Nous sommes deux cordées de deux, et nous avons tous une certaine expérience de la montagne, mais aucun de nous n’est guide de haute montagne. Donc en plus des traditionnels crampons piolet et baudrier : que prendre pour être en sécurité, parer à quasi toutes éventualités, mais tout en restant relativement léger et mobile ?

Pour information, après discussion avec des amis guides, ceux qui ne l’ont jamais fait nous ont dit qu’ils prendraient un brin de corde de 30 mètres, une ou deux dégaines, une ou deux sangles et un ou deux coinceurs. Les guides de Zermatt qui gravissent le sommet plusieurs fois par an et qui connaissent l’endroit par cœur se livrent à une sorte de compétition de qui prendra la plus courte : certains se limitent à un brin de 13 mètres et rien d’autre.

Pour nous, ce sera par cordée : un brin de 30 mètres qui nous permettront de doubler les rappels et de gagner un peu de temps à la descente qui promet d’être bien éprouvante. Ce sera également 4 dégaines, 2 sangles et 2 coinceurs. Plus pour chacun de nous, une longe, et un descendeur et un machard.

Un fois revenus, nous profitons de la vue sur le sommet qui se découvre enfin, en sirotant une bonne bière avec un repas revigorant. Encore une exploration de carte, une dernière vérification du matériel et de nos sacs à dos, puis nous allons nous coucher.

J2. Hörnlihütte – Cervin – Zermatt

+ 1200 m / – 2340 m 10,6 km

Au petit matin, après un rapide petit déjeuner, pas de cohue : nous sommes en Suisse alémanique et tout est organisé. 4:30 départ des guides de Zermatt qui ont la priorité, puis suivent les guides suisses, puis les autres guides, et enfin à 5:30 -> Nous ! : les alpinistes sans guide.

Nous avions repéré le début de l’itinéraire la veille, et avec les cordées guidées devant nous, nous arrivons relativement facilement à suivre un bon itinéraire. Car la principale difficulté de ce sommet lorsqu’il est en bonnes conditions est le cheminement. Toutefois, nous nous écartons régulièrement de l’itinéraire le plus facile – pas toujours très marqué ou très évident – pour y revenir.

Le soleil levé, nous pouvons jouir des vues alentours et enlever une couche. Puis nous faisons une pause tout juste au dessus de 4000 mètres, au refuge Solvay qui est un abri d’urgence et non un refuge à proprement parlé.

Pour la petite histoire...
Matterhorn en suisse allemand, ce sommet culmine à 4478 mètres d’altitude, et il est l’emblème de la Suisse et du fameux Toblerone 🙂

Sa première ascension a eu lieu le 14 juillet 1865 par l’arête du Hörnli par Edward Whymper et Michel Croz qui perdit la vie dans la première partie de la descente, renversé par la cordée de Douglas Hadow qui a glissé. Whymper, grand alpiniste de l’époque et Croz, guide de haute montagne chamoniard, avaient déjà ouvert ensemble la Barre des Écrins l’année précédente.

Le Cervin est aussi considéré esthétiquement par la communauté alpiniste comme l’un des trois plus beaux sommets du monde avec le K2 et l’Alpamayo.

Nous poursuivons notre ascension, pour arriver à 4100 mètres d’altitude où nous chaussons les crampons et sortons le piolet. Maintenant que nous sommes sur la neige, l’itinéraire est facile à suivre : il n’y a qu’à suivre les traces. Donc encore un petit effort le souffle court, et cinq heures après avoir quitté la cabane nous arrivons (enfin) au sommet ! La météo est exceptionnelle, à tel point qu’une fois arrivés sur la cime du Cervin, nous y restons presque une heure alors que je suis en t-shirt thermique avec simplement ma doudoune sans manche La Sportiva par dessus.

Nous sommes bien ici. Sereins, à manger un morceau et admirer les différents panoramas sur les Alpes, mais nous devons nous résoudre à redescendre. La descente est extrêmement éprouvante. C’est très long et la fatigue commence à se faire sentir. Après presque 8 heures de descente, nous arrivons enfin au refuge, et la dernière benne est partie depuis longtemps. Heureusement, un ami guide nous avait donner le numéro secret d’un taxi secret qui viendra nous chercher à un spot secret afin d’écourter la descente. On arrive tout de même à Zermatt à 22:30, épuisés, pour reprendre la route et arriver à Annecy à 3:00 du matin.

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 10

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Cervin Zermatt Suisse Hornli


Avec qui faire de l'alpinisme autour du Cervin ?

  • La haute route du Cervin 1345 €
  • kosmikrider
    A propos de l'auteur

    Photographe outdoor, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver en splitboard ; l'été mon côté globe-trotter m'amène à pratiquer la plongée sous-marine à travers le monde. Aux inter-saisons, randonnée, trekking, alpinisme, via ferrata et VTT viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



    http://www.guillaume.one

    J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    La vidéo du Moment : Tour du Lot à VTT

    Share via
    Copy link