Auderville – Biville

Destination : Normandie » France | Activité : Randonnée  | 


Succession de montées et descentes, vues époustouflantes depuis les falaises et magnifiques réserves naturelles sont au programme de cette 3ème étape. Dernière ascension du Calvaire des Dunes (125 m) avant de rejoindre Biville.
Posté le :


Carnet : Tour de la Hague

Auderville – Biville

La RocheLe Goury

Après un copieux petit-déjeuner nous rejoignons le Gr 223 à hauteur du petit village de la Roche. Le vue sur Goury est de toute beauté. Aujourd’hui, la mer est d’un calme plat étonnant. Les habitants du coin ont plus l’habitude d’entendre et d’observer les ressacs des mers dangereuses que cette eau huileuse.

A la sortie du village, le sentier monte sur la falaise et gagne la baie de Sary puis celle d’Ecalgrain. L’air est particulièrement doux ce matin et le vent quasi inexistant. Le début des montagnes russes commencent.

Un peu plus loin, nous arrivons au promontoire du Nez des Voindries. Depuis cette falaise, la plus haute d’Europe avec ses 126 mètres, la vue surplombe la réserve ornithologique du Nez de Jobourg, et embrasse un large panorama découvrant par beau temps les îles anglo-normandes d’Aurigny, Sercq, Jersey et Guernesey. Ce lieu est le plus visité du département de la Manche après le Mont St Michel. Il faut dire que l’endroit est des plus singulier. Au sud du point de vue, le Nez de Jobourg s’avance en mer sous la forme d’un long promontoire rocheux. L’ensemble du littoral est une réserve naturelle, propriété du Conservatoire du littoral. Le Nez de Jobourg est plus particulièrement un nichoir protégé. Une colonie de goélands, mouettes et cormorans profitent de la vue et de l’espace protégé pour y établir leurs nichées. Sur le plan géologique, le Nez de Jobourg est un promontoire rocheux de gneiss datant du précambrien (2 milliards d’années), ce qui en fait la roche la plus ancienne du Cotentin.

Nez de Jobourg

Les montagnes russes se poursuivent. Nous passons l’Anse des Moulinets où un accès par la mer rejoint l’usine de retraitement de la Hague. Je n’entrerai pas dans le débat du nucléaire. Pause pique-nique dans la baie de Fontenelle. Face à nous, une mer plate sur laquelle des pêcheurs s’activent à déposer leurs filets. Nous passons la cascade des treize vents et descendons jusqu’à Herquemoulin qui marque la fin des falaises. Nous longeons la plage et les prairies où broutent les vaches.

Nucléaire or not nucléaire ?Mer plate...

Le sentier rejoint Vauville, village de 363 habitants qui s’étend sur une superficie de 1635 hectares le long de la mer et de l’anse qui porte son nom. le bourg possède un château doté d’un jardin botanique avec la plus grande palmeraie du nord de l’Europe. Les marais de Vauville au statut de réserve naturelle  abritent des prairies humides pâturées et un cordon dunaire de 60 hectares. Plus de 140 espèces d’oiseaux ont été recensés sur la réserve parmi lesquels le Pipit farlouse, leTraquet pâtre et l’Alouette des champs dans la dune, dans les roseaux le Bruant des roseaux est le plus commun. Sur la mare, ce sont principalement les Canards comme le Fuligule morillon et le Canard souchet que l’on peut aisément observer. Batraciens (grenouilles, crapauds et tritons…), reptiles, mammifères (lapins, renards, musaraignes…) et insectes (plus de 450 répertoriés) ne sont pas en reste.

A la sortie du village, le sentier grimpe dans l’intérieur des terres, passe la fontaine du Bienheureux Thomas Hélye et surplombe le marais de Vauville puis les dunes de Biville un des plus remarquables massifs de dunes océaniques de France occupant le quart de la surface de la commune. La dernière ascension fait mal au mollet : la dune est abrupte et le sable alourdit le pas. Au calvaire des dunes, qui atteint 125 mètres d’altitude et permet de découvrir la plage magnifique qui s’étend du Cap de Flamanville au Nez de Jobourg, nous empruntons le large sentier qui rejoint le bourg. Prés de là, l’église dont le choeur date de 1261, abrite les reliques du bienheureux Thomas Hélye, le Saint de la Hague, qui attire les pèlerins. Une châsse d’argent et de verre renferme ses ossements.

Dunes de BivilleCalvaire des dunes

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com