Autour des Moiazza sud et nord

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes ; Dolomites | Activité : Randonnée  | Agence : Espace Evasion 


Du col de Duran, nous nous dirigeons vers le refuge de Vazzoler en passant par le col d’Ors. Une bonne mise en jambe dans les Dolomites.
Posté le :


Carnet : Randonnée à travers les Dolomites

OrchidéeCol Duran – refuge Vazzoler

  • D+ : 712 m
  • D- : 599 m
  • Distance : 11,2 km
  • Temps de marche : 5h00

Col de Duran (1601 m). En plein après-midi, les cyclistes et les bières se mêlent aux randonneurs et aux visiteurs plus classiques. Ce Méli-mélo de touristes se retrouve autour des tables du refuge San Sebastiano : les bikers ont une préférence pour les pintes, les sportifs pour des boissons sucrées ou de l’eau. En fin de journée tout ce petit monde quitte les lieux pour les laisser aux quelques clients qui vont passer la nuit ici. Ce n’est que le lendemain que je quitte le refuge et le col de Duran par un sentier qui part vers le nord-ouest.

Refuge Bruto Carestiato

Le sentier un peu raide au démarrage est jonché de fleurs de toute sorte : arnica, gentianes printanières et de koch, oxalys (oseille sauvage), rhododendrons ferrugineux, trolles, thyms serpolets, orchidées… Il rejoint une piste et coupe une sente qui part vers la via-ferrata de Costantini. Très vite, on passe devant le refuge de Bruto Carestiato (1834 m). Nos regards se tournent irrémédiablement vers ces forteresses verticales qui se dressent derrière le refuge. Quelle magnifique terrain de grimpe! Quelle belle vue depuis le chemin.

Panorama après le col del Camp

Du refuge, la vue s’étire jusqu’au col Forc. Del camp (1933 m). On devine un peu l’itinéraire sous la Cathédrale (2558 m). Le chemin se poursuit en balcon jusqu’au col d’Ors (1826 m) et longe les énormes parois dolomitiques des Moiazza sud et nord. On passe un névé d’une petite centaine de mètres alors que nous ne sommes qu’à 1425 m. Il est à peine marqué, les traces ayant été effacées par les pluies des derniers jours. Le temps devient d’ailleurs de plus en plus lourd, l’air devient étouffant sous ce soleil de plomb.

Dolomites, les citadelles du vertige

Refuge Vazzoler

Au torrent Corpassa, nous récupérons une piste qui monte progressivement en lacets jusqu’au refuge Vazzoler (1714 m) géré par le CAI, le club alpin italien. Situé au milieu d’une belle forêt de conifères, il dispose de 52 places dans des dortoirs ou de petites chambres de 4 personnes. 34 € la demi-pension en chambre de 4. Le refuge fait face à plusieurs beaux sommets hélas complètement sous la brume. Le ciel tonne et la pluie se met à tomber. C’est le moment de sortir un bon bouquin.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

trois − 1 =