Bab N’Ali / Tifdassen

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Anti-Atlas ; Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


Trekking dans le Djebel Saghro - Bab N'Ali / Tifdassen
Posté le :


Carnet : Djebel Saghro et dunes de Merzouga

Réveil à l’aurore pour admirer les couleurs naissantes du lever de soleil sur les mesas de Bab N’Ali. Dès l’apparition du soleil, la chaleur est écrasante. La radio de l’équipe berbère annonce 36°C à Marrakech et 40°C dans le désert où nous nous rendons bientôt. Ces températures sont assez exceptionnelles pour le mois d’avril. Cela fait plusieurs années que les spécialistes font état de dérèglements climatiques. Il n’y a pas de raison qu’ils ne touchent que les zones polaires. Plus tard dans la journée, nous enregistrerons 33°C sous la khaïma ouverte et battue par le vent ; autant dire que nous sommes plutôt bien lotis par rapport au reste du Maroc !

Nous montons à Tadaout N’Tibah pour jouir d’un beau panorama. Au loin, j’aperçois les parois rocheuses qui entourent le village d’Igli. Nous continuons la marche, abasourdi par la chaleur asphyxiante suspendue dans les gorges d’Ighazzoum. A leur extrémité nord, elles prennent un aspect lunaire, dépourvue de végétation et recouverte d’une roche grisâtre. Plus au sud, palmiers et lauriers font leur apparition laissant facilement imaginer une nappe d’eau souterraine sous nos pieds.

Tifdassen est en vue. Notre bivouac se tient à la sortie du village. Nous prenons le thé et le déjeuner sous la tente. Monique et Gérard partent faire un tour sous un soleil de plomb. Les autres se sont avachis sous la khaïma pour se reposer. Il fait trop chaud pour esquisser le moindre geste. De jeunes nomades se sont installés non loin de la tente pour vendre quelques objets qu’elles ont confectionné.

Lhacen nous a préparé des crêpes pour le goûter. De quoi retrouver le sourire. A 17h00, les tentes Igloo sont enfin montées. L’heure de la sieste est terminée ! Les sacs sont disposés au centre du campement pour rester sous le regard de l’équipe. L’endroit est paraît-il connu pour les chapardages dans les tentes. Les muletiers font donc le guet jusqu’au coucher.

Une nouvelle fois, le ballet des étoiles reprend ses droits. Pas un nuage dans  le ciel, pas une lumière polluante, le ciel est noir, éclairé par une demi-lune et des milliards d’étoiles.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com