balades d’altitude

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


balades d'altitude - Langtang, Gosainkund et Helambu
Posté le :


Jeudi 18 octobre 2007 – la partie haute de la vallée du « Langtang Khola »

Pour cette journée « entre deux ascensions », un aller retour dans la vallée jusqu’à LANGSHISA KHARKA (point de départ de quelques ascensions sur la partie nord du massif …) Belle vallée glaciaire : torrent, cailloux et un environnement de montagnes fabuleux sous le soleil – Superbe … Au bout d’un moment, on se rend compte que la similitude avec nos montagnes a une limite : les dimensions : ici, tout est plus grand, largeur de la vallée, hauteur des sommets, distances …. En silence, je savoure, je photographie les fleurs (gentianes et edelweiss), les yacks et les chevaux en liberté …. Longue et superbe balade que cette journée (de 8 heures de marche quand même …) et retour au lodge. Rencontre avec un français (j’ai gardé l’habitude de dire bonjour : Namasté avec l’accent jurassien, je trouve que ça fait un peu « touriste » …) vivant au japon et fréquentant le site depuis une dizaine d’année. Discussion calme et agréable. Il a vu le glacier (Lirung Tsang) reculer d’année en année. A bien y regarder, cela s’explique : la partie haute est pratiquement verticale, pas de névé, pas de réserve donc, et ce glacier est sans doute plus sensible que d’autres aux changements climatiques … Nuit toujours un peu agitée.

Vendredi 19 octobre 2007 : « Tsergo-Ri » (4.984 m.) ou balade …

Ce matin, ça ne va pas très fort. Décidément, je ne m’habitue guère à l’altitude, dommage … Je laisse donc le « gros de la troupe » se diriger vers le Tsergo-Ri, en essayant de me convaincre que le panorama sera le même que depuis de Kyanging Ri …. Avec deux de nos jeunes « porteurs et amis », restés sur place, je pars en balade vers TAMA, le long du glacier du Lirung et en direction du camp de base du Langtang Lirung …. En quittant le village, monastère et fromagerie (fromage à pâte dure, type gruyère népalais à base de lait de yack – mais peu affiné – très bon cependant quand on est privé de protéines depuis plusieurs jours ….). Petite montée, vers, puis contournant la moraine au dessus du village. Caillasses et buissons, superbes edelweiss, et, comme un éclair rouge dans le soleil, l’envol d’un faisan … Vient ensuite la moraine latérale, elle-même longée par un ruisseau aux eaux de cristal. Petite halte – biscuit, un dernier coup d’œil au glacier et redescente vers le lodge, les pentes à yack et, un peu plus tard, le retour de nos amis. L’ascension s’est bien passée. Ils m’assurent, par pur méchanceté, que le panorama y était superbe et très différent de celui de l’avant-veille. Puis ensuite un calme après-midi, une nouvelle conversation avec notre français de la veille. Malgré son âge, il est monté sur le Kyanging Ri avec sa jeune guide, qui elle-même en revient avec une provision de l’encens, qui pousse sur ces pentes et dont le parfum est recherché …. Repas un peu plus consistant et meilleure nuit.

quatorze − 5 =