Balcon caché sur le lac Issyk Kul

Destination : Kirghizstan » Asie | Montagne : Tian Shan | Activité : Randonnée  | Agence : Nomad's Land 


Balcon caché sur le lac Issyk Kul - Jety Oguz - vallée d'Irdik - Vallée de Karakol - Trekking dans le massif du Terskey Alatoo (Tian-Shan)
Posté le :


Carnet : Trekking dans les Tian-Shan du Terskey Alatoo

Jety Oguz – vallée d’Irdik

  • D+ : 1300 m
  • D- : 460 m
  • Temps de marche : 7h30

Chez l'habitant

Depuis hier, nous faisons face au lac Issyk Kul. Nous le devinons à peine derrière les premiers contreforts du massif du Terskey Alatoo. La météo ne nous a pas épargné. Flash-back…

Nous sommes partis du village de Jety Oguz où nous avons dormi chez l’habitant au sens strict du terme. Au petit matin, nous nous sommes rendus compte que les propriétaires avaient passé la nuit dans leur vieille Moscovitch. C’est un peu honteux que je me suis engagé sur la piste qui rejoint la vallée de Kyzyl Unkur. C’est très vert de ce côté-ci du massif avec des rochers rouges comme à Kyzyl Jaar.

Deux jeunes bergers gardant leur troupeau viennent à notre rencontre. L’un d’eux porte une casquette arborée du drapeau du Kirghizstan. Adopté le 3 mars 1992, il se compose d’un fond rouge avec un soleil jaune comportant 40 rayons qui représentent les 40 tribus kirghizes. Au centre du soleil, un anneau rouge est coupé par deux séries de trois lignes, une représentation stylisée du toit de la traditionnelle yourte kirghize.

Cavalier kirghize arborant une casquette avec le drapeau national

Après le repas, Sacha nous annonce qu’il reste environ deux heures à marcher. Mais le cheval ne passe pas par le chemin prévu : trop raide ou trop étroit avec les bagages qui débordent de par et d’autres de la bête. Nous sommes obligés de contourner notre itinéraire pour rejoindre le lac Irdik.

A un col sans nom, rencontre avec Kehjebek et son fils, deux bergers, assis sur leur monture. Ils surveillent, sur leur gauche, les 600 moutons qui paissent sur les hauteurs sous la barrière nuageuse. A leur droite, plus bas dans la vallée, une trentaine de chevaux broutent à souhait.

A 2950 m, nous sommes stoppés nets par la pluie et l’orage qui gronde. Le camp doit être monté en quatrième vitesse. Nous ne disposons pas de tente mess et devons donc manger à six dans une tente igloo 3 places. C’est très vite la fournaise là-dessous. Il pleuvra une bonne partie de la nuit.

Vallée d’Irdik – Vallée de Karakol

  • D+ : 785 m
  • D- : 1145 m
  • Temps de marche : 7h15

Ce matin, le ciel est toujours aussi bouché et les glaciers du Terskey Alatoo, tout proche, restent invisibles. Dommage ! Nous montons quand même voir le premier lac d’Irdik à dix minutes du bivouac.

Mirbek, notre cavalier kirghize

Comme hier, les vallées se succèdent : Zindane, Chelpek puis Karakol où nous nous arrêtons pour manger car la pluie s’est mise à tomber violemment et les ventres crient famine. Pendant le repas, nous faisons le point sur la journée. Comme hier, nous sommes descendus plus bas que prévu pour faire passer le cheval. On évalue notre déviation à deux heures de marche.

Avant de reprendre la piste de la vallée de Karakol, Azamat nous quitte. Sa reconnaissance se termine ici. Trois heures plus tard, nous atteignons le troisième pont où nous montons le campement. Trois porteurs nous y attendent. Le reste de l’itinéraire se déroulera sans le cheval. Trop galère !

Comme hier, repas sous la tente.


Trekking au Tian-Shan réalisé avec Nomad’s Land, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures au Kirghizstan

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com