Bertone – Elena

Destination : Suisse » Italie » France » Europe » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Bertone – Elena - Tour du Mont-Blanc
Posté le :


Départ vers 8h le lendemain matin pour la variante de la Tête Bernarda, comme d’habitude je n’avais pas forcement prévu de passer par cet endroit mais c’est en prenant mon petit déj qu’un groupe de 3 personnes rencontré le 1er soir au Refuge du Truc va me convaincre que je ne peux pas envisager les choses autrement, récupérant bien je n’hésite pas longtemps et il va s’avérer que Anne-Marie, Christian et Elizabeth vont faire bien plus que de me conseiller un itinéraire puisque à partir de ce moment ils vont m’accueillir dans leur petit groupe pour ma plus grande chance mais j’y reviendrai…

La journée commence donc par une ascension au dessus du Refuge Bertone pour atteindre les crêtes surplombant le Val Ferret en face du Massif des Grandes Jorasses, un seul mot : magnifique…
La vue est vraiment exceptionnelle je ne regrette pas ce passage annexe, les balcons inférieurs étant sûrement moins intéressants…

Nous passons donc par la Tête Bernarda et de la Tronche, puis nous arrêtons pour une pause déjeuné un peu plus haut que le Refuge Bonatti auprès duquel nous passerons en continuant vers le fond du Val Ferret.

A ce moment le Refuge Elena est indiqué à 2h15 de marche il me semble alors qu’il en faut plus, nous redescendons jusqu’en bas aux parkings avant de terminer la dernière ascension de 40min jusqu’au Refuge, ce qui le rend facilement accessible, couplé au fait qu’il soit vraiment grand on est bien loin du petit mais chaleureux Refuge Bertone d’hier soir !

Les dortoirs accueillent probablement une 50aine de personnes, les douches sont comme dans les piscines, de l’eau partout, la salle à manger très bruyante mais le repas correct, des Australiens partagent notre table.
On file tranquillement se coucher après 21h et je sens tout de suite que l’ambiance va être tendue, plusieurs groupe sont présents (Alibert pour ne pas citer de nom) et leur vision de la marche, du respect des autres ect n’est pas forcement la même que la notre…Pour résumer pas mal de bruit et de rires bien gras mais j’enfile les boules quiès et je m’endors sans problème comme d’habitude…

Le lendemain petit déj et départ vers le Col Ferret vers 8h, 8h15, pas une mauvaise expérience mais clairement pas le coup de cœur du Tour ce Refuge, dommage que des Français donnent une telle image quand en comparaison un groupe d’une quinzaine de Japonais ont été irréprochables, y compris pendant la marche où le dernier prévient la file qu’un marcheur va les doubler et ils se décalent tous sympathiquement, respect…

9 − cinq =