Bivouac Rotary Egidio Borroz – Lillaz

Destination : Italie | Montagne : Alpes ; Val d'Aoste | Activité : Randonnée  | Agence : UCPA 


3ème journée de trek dans la vallée d'Aoste entre le Bivouac Rotary Egidio Borroz et le camping de Lillaz
Posté le :


Carnet : Trek dans le Val d'Aoste au cœur des géants des Alpes
  • D+ : 1495 m
  • D- : 1980 m
  • Distance : 23,1 km
  • Temps de marche : 10h00

7h45. Nous quittons le refuge Rotary Egidio Borroz après une nuit réparatrice. Direction le col de Fenis (2 8 57 m). 700 mètres de grimpette à l’ubac principalement. La fin de la montée est bien raide. Les bâtons de randonnée aident bien à progresser. Les trois jeunes n’en n’ont pas. Je pense qu’ils ne referont pas cette erreur lors de leur prochain trek.

A l'pproche du col de Fenis

Au col, on vire à l’est par le chemin du Roi puis le 7. Antoine dont les pieds sont pétris d’ampoules commence à peiner dans les descentes. Un calvaire qui durera pour lui jusqu’à la fin du trek. Ça ne lui enlèvera pas le sourire. Nous sommes dans le parc naturel du Mont Avic. Nous rejoignons le lac de Miserin où se trouvent un refuge et une cinquantaine de vaches. Nous faisons le plein d’eau et repartons par l’itinéraire 7B qui monte au col de la Fenêtre de Champorcher (2 826 m). Bien que nous soyons en Italie, de nombreuses indications sont écrites en français. La Vallée d’Aoste représente le seul régime de bilinguisme d’Italie. Le français est obligatoire à l’école.

Lac Miserin

Au col, le massif du Grand Paradis nous fait face. Je me souviens avoir fait l’ascension de son sommet en 2006 il y a 10 ans déjà. Un vent à écorner un bœuf sévit au col. Du coup, on décide de déjeuner plus bas au lago di Ponton (2 600 m). Coup gagnant : pas de vent et un lac qui invite à la baignade. Sarah et Romain s’y jetteront presque. Nous prenons le temps de manger et de nous reposer malgré la longueur de l’étape. La météo est excellente et le risque d’orage est nul. Autant en profiter à fond !

Col de la Fenêtre de Champorcher

Envie d'une baignade ?

Le chemin part en direction du refuge Sogno di Berdzé (2 526 m). Nous coupons à travers les pâturages pour raccourcir un peu et récupérons le sentier 13 qui descend le vallon dell’Urtier jusqu’au camping de Lillaz.

Encore une grosse étape. Tout le monde en a plein les pattes. Mais quelle journée encore une fois ! Qui dit camping, dit douche chaude, la première du trek, recharge de batteries, course pour se ravitailler pour la fin du trek et bar pour boire une bière, un Coca ou un Spritz.

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

cinq × 2 =