Camp de base du Baruntse

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya | Activité : Alpinisme  | Agence : Allibert Trekking 


Un deuxième matelas pour dormir en expé, ça change les nuits. On dort mieux et on est d'attaque la journée. Nous montons jusqu'au camp de base du Baruntse à 5450 m, véritable paradis minéral.
Posté le :


J12 Lundi 17 octobre 2011 – Kongme Digma (4800m) Camp lac (5100m) – Le deuxième matelas sous celui de l’agence ça vous change la nuit

Nuit peuplée de rêves agréables signe que l’acclimatation fait son effet. Meilleure résistance au froid également et meilleur sommeil, le tout confirmé par une sat à 90 (mesures très difficile à prendre).

Belle étape tout d’abord en traversée au dessus d’un tout petit lac, puis au fond de la Hunku vallée avec des vues sur les géants himalayens, tout près le Chamlang, le Baruntse et au fond Everest et Lhotse.

Ambiance sympathique, mais arrivée difficile dans l’attente des porteurs dans un froid qui pénètre jusqu’aux os.

Pensées du jour : pas d’amour propre, pas d’ironie et toujours du service. Toujours de la douceur, toujours de l’empathie. C’est finalement un travail très diplomatique, très politique.

L’impression d’en apprendre toujours et encore c’est le but.

Appris entre autre à la lecture du livre du bon docteur Manu Cauchy, l’importance de la régulation thermique. L’acclimatation thermique étant plus lente que celle à l’hypoxie.
On a trop tendance à ne penser qu’à l’acclimatation en altitude.

Grâce au cardio, je constate effectivement une baisse du rythme cardiaque, ce qu’explique très bien le Dr Cauchy (baisse de sensibilité des bêta-récepteurs du myocarde, c’est à leur niveau que l’adrénaline accélère le cœur, l’acclimatation masque ces récepteurs. Bien que cette modification baisse la performance, elle protège le cœur d’une demande insolvable en oxygène).

Petit lac de moraines et découverte de l'Hunku valey

Court et convivial dîner sous la tente mess (demander à Sonam tente mess chauffée pour cette froide expédition) malgré un froid pénétrant et les chaises à bascule de Thamserku.

Sat à 85 (elle restera dans ces valeurs au delà de 5000m)

  • Tps : 5h36
  • M : 504m-200m/h
  • D : 181m-300m/h
  • Fc : 82-107-138
  • Point gps 009 : 45 R 0492467
  • UTM 3068596

J13 mardi 18 octobre – Camp lac (5100m) Camp de base (5450m) – Marcher…

Marcher ça fait travailler l’imagination. Les mots, les phrases arrivent précis en marchant et aussi la nuit.

Au Népal, l’esprit fonctionne comme ces journées, ces paysages et ces températures, dans le contraste, du plus austère au plus rieur.

Nous quittons le camp dans un froid coupant comme une lame, et dès notre arrivée au soleil, tout s’éclaircit dans nos corps et dans nos cœurs.

Courte étape sur une moraine pour rejoindre le camp de base, véritable petit paradis au bord d’un lac, spectacle exceptionnel.

Selon la formule consacrée : " une beauté à vous couper le souffle " et j’ajouterais : « tout au moins ce qu’il en reste ».

  • Tps : 3h02
  • M : 406m-240m/h
  • D : 65m-160m/h
  • Fc : 90-106-144 3h sous 130
  • Point gps 010 : 45 R 0495013 UTM 3079482
petraud
A propos de l'auteur

Guide de haute montagne, Vingt-cinq années d'itinérance dans les Alpes, l'Amérique du Sud et l'Himalaya en alpinisme, trekking, expéditions et l'émotion provoquée par  la fréquentation de paysages hors du commun ont trouvé un débouché tout naturel à une passion tenace...



http://www.guidexpe.com/

dix + 17 =