Campamento Torres

Destination : Amérique » Chili | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 

Campamento Torres - Trekking dans le Parc National Torres del Paine (Patagonie chilienne)


Après ces quelques achats (changer de l’argent à Puerto Natales : en Argentine, nous avons toujours payé en US$, mais au Chili, il est recommandé d’utiliser la monnaie locale : 555 pesos pour 1 $), nous reprenons l’après-midi le bus pour le Parc des Torres del Paine (JB – $ 4). Nous en descendons au premier arrêt, la Laguna Amarga (payer l’entrée au Parc : $ 15). Si l’on campe au camping de l’Hosteria Torres del Paine, on a droit à être transporté gratuitement par la navette : ça vaut la peine, car la route en terre ne doit pas être très intéressante à faire à pied.

L’Hosteria est bien un hôtel, mais pas vraiment bon marché : $ 145 pour une chambre double "standard", et $ 195 pour la chambre "supérieure"…

Camping ($ 6 par tente) avec toilettes et douches. Pas trop de monde, mais des voitures (un groupe d’allemands, à côté de nous, fait une orgie de saucisses – pas folles…).

Les cheveux longs sont bien pratiques… pour indiquer la direction du vent…

Le lendemain (11/01/01), départ pour le Campamento Torres. Vent (de face) impitoyable, petite pluie fine, pont un peu sommaire, mais sentier bien tracé (et fréquenté). Un conseil : ne pas utiliser de cape de pluie (à moins d’être expert dans le maniement des voiles)… La pluie ne mouille guère (et tombe souvent sous un ciel bleu : elle est chassée par le vent…). Mais les sacs pèsent un maximum… et nous ne sommes pas encore entrainés…

Un peu de plat, puis montée plus sévère, légère descente jusqu’au Campamento Chileno (2 h). C’est également un refuge, qui parait bien (construction récente), mais nous ne sommes pas allés voir de près.

Puis, dans la forêt, remontée du Rio Ascensio jusqu’au Campamento Torres (2 h). On ne voit guère les Torres pendant la montée.

Vent très violent à l’arrivée au camp (Dominique le qualifie de " re-wind " : il fait remonter les pentes…).

Mais le camp est bien protégé dans les arbres. Gratuit. Guarde du Parc à demeure. Toilettes (propres). Quelques tentes, bien espacées. Eau à la source. Nous traitons parfois l’eau prise dans les torrents, mais pas celle des sources. Aucun problème.

5 + 2 =