Camping de Matemale – refuge de Camporells

Destination : Occitanie » France | Montagne : Pyrénées | Activité : Randonnée  | 


Camping de Matemale – refuge de Camporells - Tour du Carlit
Posté le :


Carnet : Tour du Carlit
  • D+ : 960 m
  • D- : 290 m
  • Temps de marche : 5h30
  • Trace GPS

Quelle nuit ! Bien chaude avec 9° au petit matin. Il faut dire que l’altitude du lac est plutôt basse (1548 m) et que nous avons planté la tente sous le couvert des pins.

On se fait un méga petit-déjeuner avec ce que nous avons acheté hier à la supérette de Matemale : jus d’orange, lait chocolaté, abricot, pains au lait, plaquette de chocolat… Malgré le dîner d’hier soir, on arrive à s’enfiler le tout !
On décolle à 9h10. Premier objectif : rejoindre Formiguères pour y retirer du liquide. Pour y aller, on prend le chemin le plus court en suivant le canal souterrain et la D52. De nombreux arbres, essentiellement des pins sylvestres et des pins à crochets, ont souffert de la tempête Klaus du 24 janvier 2009. Des rafales à 193 km/heure ont été enregistrées à Formiguères. Il n’est pas rare de croiser des zones entières d’arbres décimés.

On rejoint le Collet puis une piste forestière qui passe au nord de la station de Formiguères. On récupère le chemin du Tour du Capcir au pont del Plans de l’Orriet. A partir d’ici, les choses sérieuses commencent. Non pas que le sentier soit plus difficile ; il est surtout plus intéressant. La vallée du Galbe est fleurie et les points de vue sur le cirque de Camporells sont une réelle motivation à aller de l’avant. La vallée de Galbe est aussi connue pour ses dessins de bergers sur rochers vieux de 200 ans avant J-C. D’autres écritures, plus récentes, de la période ibère au moyen-âge, peuvent également être observées. Pour être tout à fait honnête, nous ne les avons pas vus (et pas cherchés) mais d’après nos éléments, elles sont dans le secteur de la Piera Escrita sous le Puig de Terrers.

Nous passons la barraca de la Jaceta où des vacanciers, montés en voiture, se grillent des côtes de porc. Ah les veinards ! Nous les laissons et continuons jusqu’à la baraque de la Jaça de la Llosa à 1760 m d’altitude. Elle est fermée par un cadenas. Mince ! Nous préparons donc la popote un peu plus haut, derrière un rocher pour abriter le réchaud à gaz du vent. Nous nous régalons et repartons.

Le sentier se met sérieusement à grimper. La Forat de la Caixa, zone plate et marécageuse, nous permet de souffler deux minutes et de prendre encore un peu plus conscience des lieux. La vallée de Camporells, classée natura 2000, est un des sites emblématiques du Capcir, au cœur du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes. Sur une superficie de 6000 ha, on retrouve un paysage alternant terrain minéral et plateaux herbeux parsemés de pins à crochets et de lacs glaciaires.

Nous entamons la dernière montée de la journée et atteignons un col sans nom. Le paysage minéral sur les deux Peric et plus bas l’estany de Camporells (2240 m) est à couper le souffle. Nous passons au refuge. Il est tenu par Viviane et Jean-Brice. On y déguste une boisson et une barre sucrée pour récupérer. Nous plantons la tente après 18h00 à proximité du refuge dans une des zones de bivouac. Cela n’a pas été facile à trouver car les névés étaient nombreux et le terrain encore inondé ici et là.

Le refuge est ce soir envahi par la fédération de pêche des Pyrénées Orientales venue pour une réunion plénière. Depuis ce jour, il est d’ailleurs possible d’acheter une carte de pêche à la journée directement au refuge. Avis aux amateurs !
Montage de tente, nettoyage rapide à la cascade comme d’habitude. Mais à la différence des autres soirs, on part prendre le repas au refuge. Pendant le dîner, de nombreux mouflons viendront sur les abords du lac.

Refuge gardé de Camporells

  • Du 1er juin au 30 septembre
  • Durant les vacances de Noël et de février
  • Gardé le reste de l’année sur réservation
  • Gardiens : Viviane et Jean-Brice
  • Port : 06 82 12 99 22
Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com