Carpates de Roumanie

Destination : Roumanie » Europe | Montagne : Carpates | Activité : Randonnée  | 


Guide de randonnée sur les Carpates de Roumanie. Retrouvez toutes les informations pour découvrir les Carpates et préparez votre randonnée dans l'un des nombreux massifs de Roumanie : Maramureş, Rodnei et Suhard, Bistrietei et Călimani, Ceahlãu, Gosman, Tarcãului, Nemira, Vrancei et Podu Calului, Siriu, Ciucaş, Grohotiş et Baiului, Bucegi, Piatra Craiului, Făgăraş, Lotrului et Parâng, Vâlcan et Retezat, Mehedinti, Goddeanu et Cernei.
Posté le :


Les Carpates de Roumanie

Lors de l’été 2011, je suis parti pour un périple de 4 mois à pied à travers la chaîne des Carpates, en passant par la Slovaquie, la Pologne, l’Ukraine, la Roumanie et la Serbie. Une aventure fabuleuse à retrouver sur le site www.transcarpatie.dubuis.net
La Roumanie a été le plus gros morceau de ce voyage, deux mois de marche pour traverser une vingtaine de massifs. Plus qu’un passage, une immersion totale dans ce pays qui offre d’innombrables terrains de jeu pour les randonneurs. Des pâturages aux immenses forêts, en passant par les crêtes jusqu’au sommet du Moldoveanu à 2554 mètres d’altitude et le château de Dracula, chacun pourra y trouver massif à son pied !

Carte des massifs des Carpates - Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Ce dossier reprend l’ensemble des massifs et de leurs variantes traversés par l’itinéraire de la « Transcarpate Roumaine », sorti de l’imaginaire de randonneurs rêveurs. Un itinéraire de plus de 1000 kilomètres de la frontière Ukrainienne à la frontière Serbe.

Les parcs

Plusieurs massifs sont en partie protégés par l’étiquette de parc national ou naturel. Dans ces parcs parfois payants (quelques euros), les sentiers sont bien marqués, le balisage de bonne qualité, et les cartes topographiques récentes. Attention tout de même, une fois sorti de la limite des parcs, les massifs tombent souvent dans l’oubli et ne disposent ni de balisage ni de sentier clair. Ils ont du coup l’avantage d’être bien moins, voire pas du tout, fréquentés. A l’intérieur des parcs, les chiens de berger, lorsqu’il y en a, ne sont pas agressifs, car ils ont l’habitude de voir des randonneurs. Concernant le bivouac, il est en général interdit en dehors des aires de bivouac (certains parcs n’en ont pas).

Massif de Baiului

Les forêts

Les forêts, constituées de chênes, de hêtres, de sapins ou d’épicéas selon l’altitude, sont omniprésentes dans les Carpates, dans tous les massifs sans exception. Chaque départ de randonnées débute donc en sous bois. Puis avec l’altitude certains massifs se découvrent, alors que d’autres se cachent éternellement sous les arbres. Les forêts pouvant être immenses, cela rend parfois l’orientation difficile. Mais étant exploitées, de nombreux forestiers y sont présents. Sympathiques et prêts à aider, ils connaissent toujours bien leur parcelle. Ils sont un grand atout pour le randonneur égaré.

Massif de Retezat

La géologie

Les Carpates sont loin d’un être une chaîne comme les Alpes où la roche est présente partout. Si bien que, dès qu’un bout de rochet pointe le nez, le secteur devient un parc (aussi bien en Roumanie que dans les autres pays). Certains massifs comme Munţii Rodnei, Făgăraş et Retezat présentent des roches granitiques dans lesquelle l’érosion glaciaire a laissé de nombreux lacs. D’autres comme par exemple Munţii Ceahlãu, Ciucas et Piatra Craiului sont des mastodontes calcaires présentant un paysage dolomitique. Des roches d’origine volcaniques sont elles aussi présentes en Maramureş.

Les Salvamont

Les Salvamont (secours en montagne en Roumain) sont les sauveteurs de montagne, ils sont présent sur tout le territoire.

Dans les massifs fréquentés, ils ont même leur propre refuge pour être au plus prés des randonneurs. Ils assurent la sécurité en montagne, l’accueil des parcs, l’entretien des sentiers et jouent parfois le rôle d’office du tourisme. Numéro d’urgence des Salvamont : 0725-826668

A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

cinq + vingt =