Chalet de La Frasse – Mollunes

Destination : France » Bourgogne-Franche-Comté | Montagne : Jura | Activité : Randonnée  | 


Etape de forêt en première partie avec une brume persistante puis succède des combes et des prairies, la météo s’améliore enfin mais des petites averses subsistent sans perturber les randonneurs car les épicéas sont également d’excellents abris par temps de pluie. On entre cette fois dans le vif du sujet avec la traversée des plateaux du Jura où l’on ne rencontre vraiment personne, si on fait abstraction des vaches montbéliardes.
Posté le :


  • Distance : 18 kms
  • Dénivelé positif : 540 m
  • Dénivelé négatif : 590 m
  • Temps de marche : 4h45

Si, malgré les prévisions pessimistes, nous avions eu beau temps hier, cette nuit de fortes pluies sont tombées mais cela se calme ce matin et nous démarrerons sans veste de pluie mais pas sans pantalon de pluie ni guêtres car la progression dans l’étroit sentier bordé d’herbes détrempées humidifient les jambes, au moins celles de ceux qui ouvrent la marche. On effectue une première pause au sommet du Crêt Pela mais la brume est omniprésente au-dessus de la forêt et s’accroche sur les sommets du Haut-Jura. 

On redescend donc ensuite en rencontrant plusieurs fois des Lys Martagon mais ceux-ci ne sont pas encore en fleur sauf un pied dans une clairière mieux exposée. Cette plante herbacée, présente en sous-bois est protégée et la beauté de ses fleurs attire à chaque fois les photographes amateurs du groupe pour une séance de prises de vue.

Changement de paysage, on suivra maintenant et jusque ce soir des combes herbeuses qui s’étirent entre les bois et qui, comme le signale le balisage encore en place, doivent être un paradis pour les fondeurs et adeptes de raquettes. Le vent se lève et commence à chasser les nuages mais on fera la pause à 3 reprises sous les sapins pour laisser passer des petites averses qui ne durent pas.

A Lajoux, j’achèterais la carte IGN pour la partie sud du parcours, l’itinéraire est dans le GPS mais comme il y a parfois des changements et qu’on suit le balisage, je préfère voir où l’on passe et également repérer les curiosités le long du trajet. Un petit bout de route jusqu’au gîte de La Trace, où nous avions fait un séjour raquettes lors de la tempête en 1999 puis on repart dans les alpages et les bois en croisant quelques chevaux cette fois mais toujours des vaches.

On découvre la petite chapelle de Cariche puis nous suivrons les vaches qui rentrent au bercail avant d’apercevoir l’ancienne mairie-école des Mollunes transformée en gîte d’étape. La Vie Neuve offre un grand confort avec plusieurs petits dortoirs, un petit coin salon sympa pour déguster l’apéro promis par Jean-François et surtout une salle à manger où on se régalera de la cuisine maison. Une dernière averse obligera à rentrer précipitamment la lessive avant de profiter du calme des lieux pour une nuit réparatrice.

Stephane59
A propos de l'auteur

J'ai parcouru la France à vélo puis, Fondateur et Président du Randonneur Club des Monts de Flandre, depuis plus de 20 ans, j'organise avant tout des randonnées dans les Flandres chaque semaine et dans la région Nord-Pas de Calais ou la Belgique une fois par mois. J'org...



http://rcmf-bailleul.com