Col de la Fionière

Destination : France » Provence Alpes Côte d'Azur | Montagne : Alpes | Activité : Ski de Randonnée  | 

Col de la Fionière - Ski de randonnée dans les Hautes-Alpes


 Bon, Greg agonise toujours, on l’a entendu courir aux toilettes cette nuit, il a pas dormi, il est très fatigué. C’est donc sans lui que l’on partira ce matin au col de la Fionière depuis le gîte. Ca fait drôle, déjà qu’il nous manquait le Tom, mais là il y a vraiment un vide ce matin. Mais ce serait trop bête de manquer ça, le soleil, la bonne neige…

Nous voilà donc partis. Puisque Greg n’est pas là pour nous tiraniser comme à son habitude, on prend le temps de faire des tas de pause et on prend quelques libertés avec la trace qui par endroit ne ressemble plus à grand chose. On profite bien de la pause à la bergerie, dernier casse croute au soleil, snif! Et puis là j’ai un présentiment: Greg va bientôt nous rejoindre. Je le connais mon homme, il en est tout à fait capable. Et bien pas loupé, 1/2 heure plus tard, qui c’est qu’on voit monter au loin? Oui, oui c’est lui. Il nous rejoint au sommet, il a l’air d’aller bien mieux puisqu’il se remet à sortir des conneries.

Bon, la montée, super chouette, la vue au sommet, splendide, mais alors la descente, pas génial: de la croute du haut en bas. Ca nous apprendra à faire des pauses tout le temps! Il est trop tard, la neige a eu le temps de regeler et là c’est gamelle sur gamelle pour pas mal de monde, y compris pour Greg. Bon, au moins Goupil aura vu le meilleur comme le pire du ski de rando…

Nous voilà redescendus au roux. C’est la dernière soirée, il faut en profiter. Kosovar et Lorianne ont laché bébé pour nous rejoindre le temps d’une soirée. Et quelle soirée! Vraiment sympa, animée, bien arrosée même je dirais. Ces moments là, ça finit toujours trop tôt, on a pas envie d’aller se coucher…

Le départ

Et bien il est venu la jour de repartir. Pourtant l’ambiance reste bonne. On a passé une semaine géniale, une bonne soirée hier soir et il faut que ça continue, jusqu’au bout ! Petit déj, faire les sacs, on est pas trop pressés de partir. Puis c’est le bisou du départ, émouvant comme toujours. Mais puisque forcément on a oublié quelque chose dans la voiture de l’autre, on se retrouve à Guillestre pour boire un petit café et refaire le bisou du départ… Pas facile de se quitter hein? Mais, si, mais si, on se reverra bientôt pour partager de nouveau de beaux moments d’amitié…

A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

2 × 5 =