Corte – Verghju – Radule… Verghju

Destination : France » Corse | Activité : Randonnée  | 


Corte - Verghju - Radule... Verghju - GR20 Nord
Posté le :


0
(0)

Étape 5a – Samedi 16 septembre : Corte – Verghju – Radule… Verghju !

Voici le récit d’une journée bien étrange mais qui en fin de compte fut excellente malgré un réveil peuplé d’incertitudes. Ce dimanche est pour moi une sorte de date butoir car si la météo ne s’annonce pas plus clémente pour demain, je risque de ne plus avoir le temps de finir la rando.

Après un petit déjeuner rapide, je me rends donc au cyber pour surfer sur le site de Météo France. Ouf, les prévisions, à défaut d’être bonnes ne sont pas mauvaises, je vais donc pouvoir redémarrer. Mais comment ? La route qui mène au Col de Verghju est très peu fréquentée, mais le stop est malgré tout mon unique alternative car ni trains ni bus ne montent à la station. Ce n’est donc pas moins de 5 lifts différents qui vont me permettre de remonter là où j’avais laissé mon aventure.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Déstockage en cours. Jusquà -70% sur plus de 4300 produits)
  • Amazon (librairie et bazar)
  • Chamina Voyages (randonnées en France et en Europe)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor – French days jusqu’au 29 septembre)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (randonnées dans les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’été. Jusqu’à -70% sur plus de 10 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – Bons plans Jusqu’à -62% en ce moment)

Pour mettre du piquant, en plus, je tiens à l’œil la montre car si je n’arrive pas trop tard, je peux attaquer de suite et essayer d’atteindre Ciottulu di i Mori (refuge ou je ne comptais pas m’arrêter) en deux heures et demi, et ainsi alléger mon étape du lendemain d’un petit tiers. A la sortie de Corte, un couple d’Anglais sympathiques et impressionnés par mes exploits me ramène à Francardo (départ de la départementale), une Corse et sa fille me montent encore de quelques kilomètres. Et puis je fais la rencontre de deux pécheurs qui, eux me monteront sur une bonne partie du trajet. On papotera pendant une bonne demi-heure de tout ce qui fait la Corse, ils me montreront dans les falaises de la Scala di Santa Regina, une caverne où se cachait un bandit réputé du XIXe siècle, et arrivé à leur terminus, ils m’empêcheront de partir et m’inviteront à partager un whisky à la station essence, où tout le monde parlait Corse devant mes yeux émerveillés.

Une demi-heure plus tard, j’ai repris mon sac et j’ai marché trois bons kilomètres avant d’être pris par un pompier… pour trois kilomètres. Une dernière (longue) partie à pied, au milieu d’une nature moins impressionnante (voitures calcinées ou désossées sur le parcours) mais accompagné par de nombreux cochons sauvages et me voici pris pour un dernier lift par un couple de cinquantenaire Marseillais. Il est 14h, je suis de retour au Col de Verghju et le soleil est là ! Pas le temps de faire le guignol, je choisis cette fois la solution de l’aventure et je me lance à l’assaut de Ciottulu. La première curiosité, la cascade de Radule (splendide), sera aussi la dernière car une fois passée celle-ci je me retrouve nez à nez avec un nuage menaçant. Pas au dessus de ma tête mais en face de moi, si je veux poursuivre je dois y entrer. Seul je ne prends pas le risque et je me résous à rentrer passer la nuit à la station. Je fais demi-tour et rebrousse chemin mais très vite, la pluie commence à tomber et le chemin dans ce sens est bien moins balisé et je perds la trace du GR en pleine forêt. Je mettrai donc une heure de plus pour rentrer au Castellu et c’est trempé et crevé que j’atteins la réception où je suis réconforté par le sourire des barmen qui me voient arriver. Re-cannelloni au brocciu et re-viande en sauce, re-discussion acharnée, re-douche chaude et le lendemain…


Jeannot, fondateur de la station de ski du col de Verghju.
Parmi les rencontres que j’ai faites pendant la randonnée, celle de Jeannot fut particulière. Ce vieillard est aujourd’hui à la tête d’une entreprise prospère, grâce à une idée tordue et pas mal d’entêtement, certainement. Il y a de ça plusieurs dizaines d’années, il a commencé à acheter du matériel aux stations de ski Alpines et à le rapatrier en Corse et le remonter au col de Verghju pour créer sa station de ski. Autour de ça, il a également lancé un hôtel et un restaurant pour accueillir les vacanciers et les écoles. L’été, l’hôtel se transforme en gîte pour randonneurs et il se dit même que Jeannot a dévié le parcours initial du GR pour le faire passer devant son établissement. Il se dit beaucoup de choses d’ailleurs sur Jeannot, sa manière de recruter et de licencier ne plaît pas à tous. Mais où se situe la limite entre vérité et jalousie ? Toujours est-il que Jeannot, avec ses 80 ans dépassés, est aujourd’hui encore souvent visible au bar de l’hôtel, qu’il m’a vanté les mérites de ses fromages (les meilleurs de l’île m’a t-il certifié) au point de m’en faire acheter un et qu’il m’a offert un pastis, et qu’il m’a fait passer un moment bien sympa en me racontant sa Corse…


 

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link