De l’eau, de la glace et de la neige

Destination : Europe » Ecosse | Montagne : Highlands | Activité : Randonnée  | 


Le soleil de la veille est derrière nous : pluie, neige et glace sont au programme de cette belle journée de randonnée à l'écossaise
Posté le :


Carnet : Randonnée à travers les Highlands

La nuit fut « sportive »: le vent n’a pas faibli mais nous a fait l’offrande de changer régulièrement de côté histoire que l’orientation « optimisée » de la veille, ne serve strictement à rien… Nous avons également découvert que nos tentes ont la capacité de rétrécir toute seule en plein milieu de la nuit !! De tente 2 places nous sommes passés à une tente 0,5 places … Quel vent !

Un petit déjeuner express et nous repartons toujours sous un vent soutenu qui s’est lié d’amitié avec la pluie. L’objectif de la matinée est de franchir un nouveau col inconnu qui risque à nouveau de se retrouver sous la neige.
Durant quelques kilomètres nous prenons la route qui mène au Loch Sealbranach. Puis direction plein Sud où nous remontons le long d’une gorge en longeant une des nombreuses clôtures qui parsème les Highlands. L’ascension est éprouvante, la pluie ne s’arrête pas et l’absence de chemin nous oblige à patauger dans la boue jusqu’aux chevilles, la pente est très raide, nous avons l’impression de monter un escalier collant avec des marches toutes plus inégales les unes que les autres.

Compte-tenu des conditions aquatiques que nous avions difficilement évalués avant de partir, nous remercions en chantant nos chaussettes étanches. (Pour être franc les chaussettes étanches limitent juste l’effet « baignade » dans les chaussures mais ça n’est pas non plus la folie).

Une fois sortis de la gorge, c’est à la boussole que nous nous orientons sur un grand plateau que nous venons de rejoindre. Nous poursuivons notre route en dents de scie, effectuant des micro dénivelés à quasiment chaque pas, nos pieds s’enfonçant dans le terrain très gras, boueux… spongieux. Effort épuisant qui a eu pour effet bénéfique de muscler notre cœur et de réchauffer notre température intérieure : deux éléments non négligeables lorsque la pluie et le vent froid se sont liés d’amitié pour vous en faire baver, et lorsqu’il vous reste encore un long parcours.

Au loin la prochaine averse s’annonce déjà et c’est sous la grêle que nous redescendons en direction du Loch Beinn a’Mheadhoin où nous prenons une pause bien méritée. Nous longeons la route pendant un bon moment avant de rejoindre une aire de pique-nique où quelques touristes se sont arrêtés pour midi. Nous faisons de même et le soleil vient même assaisonnée notre repas.

L’après midi se déroule paisiblement sous un ciel de plus en plus bleu qui nous porte jusqu’à la rivière Allt Rjaphach où nous cherchons un endroit ou passer la nuit. Nous discutons tranquillement de la fraicheur certaine de la rivière quand soudain Rudi décide d’aller se baigner tout habillé et bien évidemment sac sur le dos… sûrement parce qu’il jugeait la chaleur trop importante… Résultat de l’activité baignade de Rudi: Une soirée en caleçon par 5 degrés … C’est vrai qu’il faut être connaisseur… Mais Rudi fait partie de ces hommes qui aiment les expériences « marquantes » qui plus est si elles sont « vivifiantes…;-) Malgré le petit intermède aquatique de Rudi cette soirée restera comme le plus beau bivouac du trek.

auriandig
A propos de l'auteur

C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long cours depuis 2007 avec une première expérience autour du Mont Blanc. Depuis j'ai ...



http://www.viaterra.fr