De Quilotoa à Chugchilan

Destination : Equateur | Activité : Randonnée  | 


Deuxiième jour de notre randonnée de 3 jours autour de la laguna Quilotoa
Posté le :


Carnet : Randonnées autour des lagunes d'Equateur
  • D+ : 430 m
  • D- : 1055 m
  • Distance : 11 km
  • Temps de marche : 4h00

Des rafales mélangées de grains de sable ont tambouriné sur le toit sans interruption durant la nuit et, au lever du jour, le froid est toujours aussi piquant. Pas suffisant, toutefois, pour interdire une rapide sortie matinale afin d’admirer le soleil frappant la lagune irisée qui prend des teintes changeantes selon l’avancée des nuages. Bien emmitouflés nous longeons le rebord aérien de la caldeira où les violentes bourrasques de vent nous bousculent parfois brutalement. Mais le paysage est magnifique et des tâches de lumière parsèment l’eau agitée par le vent.

Notre itinéraire quitte ensuite le bord du cratère pour rejoindre des zones de culture par de raides chemins sablonneux. Le paysage est chaotique et de nombreux ravins rognent les pentes escarpées sur lesquelles les champs cultivés remontent jusqu’aux crêtes. De ci de là nous apercevons les femmes qui cultivent les champs, battent les céréales ou accompagnent leurs troupeaux. Après avoir traversé le village de Guayama San Pedro, établi sur un vaste plateau,

Le sentier plonge à nouveau dans un profond ravin par un chemin escarpé et sablonneux où nos pas soulèvent un nuage pulvérulent. Une passerelle artisanale construite avec des troncs en équilibre permet de traverser le ruisseau, heureusement peu large à cet endroit.

Ensuite, le chemin remonte une courte pente instable et sablonneuse avant de s’assagir pour gravir les ressauts plus doux qui permettent de rejoindre Chugchilan. Les enfants en uniformes rouges ou gris sortent tout juste de l’école et animent le village tandis qu’ils prennent d’assaut les camions utilisés pour le ramassage scolaire.

Tout près du centre du village se trouve l’hôtel Mama Hilda, joliment décoré avec des chambres plaisantes qui nous permettent de nous reposer durant l’après midi sans être frigorifiés comme la veille. L’altitude moins élevée, à 3200m, explique aussi la température plus confortable.

A propos de l'auteur

La randonnée est pour moi une source de découverte inépuisable. Amoureux de la montagne depuis de nombreuses années j'ai toujours autant de bonheur à parcourir les sentiers et à partir marcher aussi bien pour une journée que pour de longues itinérances. Mon départ à la retraite m'a offert le loisir de traverser les Pyrénées par la HRP...



http://mjpgouret.free.fr

quatre × cinq =