De Saint Dalmas de Valdeblore jusqu’au premier bivouac

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France | Montagne : Alpes | Activité : Randonnée  | 


Départ de Saint Dalmas de Valdeblore jusqu'à notre premier bivouac; belle marche entre lacs (lacs magnifiques de Millefonds) et forêts ; nous enchainons les cols : Veillos, Barn et Salèse.
Posté le :


  • 1350m; -1170m

Nous mettons le réveil à 6h, et faisons nos sacs en essayant de faire le minimum de bruit. Prés de l’église,nous avalons notre petit déjeuner et foulons le sentier de Grande Randonnée numéro 52 à 6h45. Nous nous élevons dans la forêt avant de changer de végétation et de marcher sur un terrain plus aride. C’est avec un peu d’avance sur les horaires indiqués que nous franchissons le col de Veillos puis, après plusieurs lacs d’altitude (lacs des Millefonds), le col de Barn à 2452m. Nous redescendons l’autre versant et rejoignons bientôt de nouveau la forêt. L’eau fraîche ruisselle des cours d’eau qui descendent la montagne, et nous nous en abreuvons fréquemment. Depuis la vacherie du Collet, nous remontons environ 200m jusqu’au col de Salèse où nous mangeons.

C’est ensuite une grande descente que nous amorçons, pour beaucoup sur une petite route, car nous avons quitté le sentier que nous longeons sans nous en être véritablement rendu compte. En arrivant à l’entrée du Boréon, pour le deuxième jour consécutif, nous sommes rattrapés par l’orage. Quelques grosses gouttes éparses annoncent bientot une pluis plus virulente. Nous nous réfugions sous un toit de sapins dense, lorsque la grèle se mêle à l’eau.

Prés d’une heure, entre 15h et 16h, nous nous abritons ainsi, laissant le tonnerre gronder puis s’éloigner, et la pluie s’apaiser. Une petite halte et un rafraichissement au gite nous redonnent des forces. Les gourdes remplies, nous reprenons le sentier à la recherche d’un bivouac. Cécile à de plus en plus mal à un genou et a besoin de repos. Après 45 minutes de recherche sur un terrain roulant, mais également sur un versant pentu, nous trouvons enfin un grand dégagement pour bivouaquer et passer la nuit.

Le repas chaud est appréciable (soupe, pates carbonara et céréales). Les sacs à dos abrités en cas de pluie, par des arbres touffus quelques mètres au dessus de nos têtes, nous nous glissons dans nos sacs de couchage entrelacés. La soirée est fraîche, et à 19h45, nous sommes prêts à aborder une nuit bien dégagée.


 

tieri24
A propos de l'auteur

Enseignant en sciences physiques, je profite de mon temps libre pour m'envoler vers de nouvelles destinations...Amoureux de voyages, passionnés par les rencontres, mon sac à dos n'est jamais bien loin...  ...



http://destinationsvoyages.free.fr/

deux + onze =