Début d’un voyage…

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | 


Début d'un voyage... - 4 jours à pied dans le désert marocain
Posté le :


Jeudi…

Tôt le matin, à pied jusqu’à la place J.el.F., calme et presque déserte…
Je ne fais pas une affaire en achetant 2 petits poignards pour mes enfants… aucun talent pour marchander, pour cela il faut bien plus que du charme… Alors je choisirai le reste de mes cadeaux au centre artisanal Avenue Mohamed V. Les prix sont indiqués, et il y a le plaisir d’y voir les artisans travailler…
Pour ma fille, une besace et des boucles d’oreille… La besace sent la chèvre… Va-t-elle apprécier?…
Les boucles d’oreilles seront ciselées devant moi par un tout jeune homme aux doigts agiles, merveilles de finesse et de fragilité…
Puis je m’attarderais longtemps dans les ruelles des souks… Parfums de cuir, de bois de thuya et de cèdre… Senteurs de laine et de cuivre… Odeurs familières… Souvenirs de l’enfance…

 

chers poignards….. boucles d’oreille…..

Retour à la gare routière et un imprévu… Pas de bus vendredi matin mais un départ ce soir à 20h30…
Il me reste un peu de temps avant de rentrer faire mon sac, alors je fais un grand détour… boulevard de Safi, puis à droite avenue El Mansour jusqu’au jardin Majorelle…
Une pause au calme. Des plantes rares, toutes sortes de cactées lisses, duveteuses, hérissées de piquants… formes végétales étranges, trapues ou étirées. Une infinie variété de verts, et ce bleu si renommé…
Le chant des oiseaux, le soleil et les ombres qui jouent dans l’eau des bassins…
Le temps s’écoule paresseusement, j’écris des cartes postales… Elles arriveront bien après mon retour…

Direction l’hôtel… avenue El Mansour, boulevard Zerktouni, ça va…Mais pourquoi les noms des petites rues ne sont jamais indiqués?!! Je me perds un peu…

20h, la nuit est déjà tombée. Arrivée à la gare routière, et là….
Et là, mouvement de recul… Une foule compacte, un enchevêtrement de bus…
Où aller?…
Rare femme, seule étrangère, sac à dos… Je suis vite repérée, entourée, mal guidée…
Quelqu’un avec un badge finit par m’indiquer le bon trottoir. Le bus n’est pas là, et le trottoir est déjà noir de monde, principalement des hommes. Aurais-je une place?…
Là, petit coup de flip…
Puis, dans cette foule sombre, une lumière vêtue de blanc… Nabila, une jeune étudiante qui rentre à Zagora pour les vacances, elle parle français. Nous réussirons à monter et ferons le trajet côte à côte..
Le bus partira avec 2 h de retard. Le voyage sera long, un peu inconfortable, ralenti par de nombreux arrêts, il a fait très froid…

16 − 15 =