Des névés à gogo

Destination : Italie » Europe | Montagne : Alpes ; Dolomites | Activité : Randonnée  | Agence : Espace Evasion 


Cap vers le refuge de Croda da Lago en bordure du lac Federa o da lago. On rallonge un peu l’étape prévue en passant par le col de la Rossa de Fastoni.
Posté le :


Carnet : Randonnée à travers les Dolomites

Refuge de Staulanza – refuge Croda da Lago par le col de la Rossa de Fastoni

  • D+ : 1017 m
  • D- : 788 m
  • Distance : 14,85 km
  • Temps de marche : 6h00

Refuge Staulanza - Dolomites

Pas d’amélioration depuis hier côté météo. Le ciel est toujours chargé de nuages gris et bas. Sans vent, il semble difficile de passer à un ciel plus clément. On s’en contente tellement les Dolomites étonnent même si l’on sait ne pas avoir trop de chance avec les Dieux du ciel. Ce massif est d’un point de vue géologique tout à fait unique. Je ne l’ai pas encore précisé mais il tire son nom du minéralogiste français Déodat Gratet de Dolomieu qui fit analyser la roche entre Trente et Bolzano parce qu’elle ressemblait à du calcaire sans en être. Les résultats confirmèrent ses doutes : la roche en question ne réagissait pas au carbonate de calcium mais au carbonate double de calcium et de magnésium. Un nouveau minéral venait d’être découvert. Saussure qui fit l’analyse proposa d’appeler la roche « dolomite ».

Dolomites sous les nuages

8h45. Nous voilà sur le départ. Le Pelmo comme la Civetta sont dans les nuages. On emprunte l’itinéraire 472 qui traverse le bas de la moraine du val d’Arcia et rejoint le refuge Città di Fiume (1918 m). Le paysage devient carrément pastoral avec ses grandes prairies vertes et les vaches de toutes espèces. Le sentier 467 est de bonne qualité ; on déroule la journée à grande enjambée sans pourtant forcer. Rien à voir avec la fin de l’itinéraire du tour du Pelmo. On est pourtant si proche…

La montée est progressive. On passe successivement plusieurs cols : la puína (2034 m), Roan (1999 m), col Roan (2075 m), Duro (2295 m), Ambrizzola (2277 m).

Beco de Mezodi (2603 m) - Dolomites

En chemin, on fait une courte halte à la bergerie de Prendera (2148 m) merveilleusement située sous le Béco de Mezodi (2603 m) dont la forme est tout à fait caractéristique des montagnes de Corail dont j’ai déjà parlé. Pour y arriver, on zigzague entre de magnifiques rochers sans doute tombés de la Rochetta.

Du col d’Ambrizzola, on aperçoit le refuge Croda da Lago en contrebas. Il est à peine 12h30. On décide de rallonger un peu l’étape en faisant le tour du Croda da Lago (2701 m) par le col de Rossa dei Lastoni (2462 m). C’est ici qu’on quitte l’alto via delle Dolomiti.

Descente dans les névés après le col de Rossa dei Lastoni

L’ascension est régulière sauf sur les derniers mètres un peu plus raide. Un énorme névé nous attend au col. Nous le descendons tel des skieurs sur plus de 400 m de dénivelé. Quelle glisse !! On le quitte pour entrer dans le tapis forestier du val Formin. On y retrouve tout une panoplie de fleurs alpines. Au final, on retrouve un peu toujours les mêmes mais avec grands plaisirs. À la Cason de Formin, on poursuit par le sentier n°434 qui monte jusqu’au lac Federà. Sur sa berge sud se trouve le refuge Croda da Lago (2046 m). Ici, on parle bien sur l’italien mais aussi l’allemand.Seuls les jeunes employés parlent l’anglais. Les anglophones n’ont qu’à bien se tenir…

Belle lumière de fin de jouurnée sur le Beco de Mezodi dans les Dolomites

Ce soir enfin, le ciel a décidé d’arrêter de bouder. Belles lumières sur quelques sommets environnants : le Beco de Mezodi (2603 m) et le Gruppo del Sorapiss, et en particulier la Ponte Negra (2847 m) et le Croda Marcora (3154 m).

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com