Des roses et du sable

Destination : Tunisie » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : Huwans 


Des roses et du sable - Randonnée dans le Sahara tunisien en famille
Posté le :


Carnet : Randonnée en famille dans le Sahara tunisien
  •  Temps de marche : 4h00

Ce sont les gouttes de pluie qui tombent sur la toile de tente qui me réveille. Sans décrocher un mot, je pense "Il pleut encore". On considère souvent le Sahara comme le désert le plus sec. Une généralité à nuancer selon l’endroit où on se trouve. Si le désert Libyque enregistre seulement 5 mm de pluie par an, le désert aux abords de Douz, pas très éloigné des côtes de la méditerranée, enregistre une moyenne de 100 mm de pluie chaque année. Paris n’en reçoit que 63 mm. La différence se joue réellement sur les jours de beau temps et l’intensité des pluies.

Nous réussissons à prendre le petit-déjeuner entre deux averses mais c’est équipé de nos vestes imperméables et autres ponchos que nous suivons les dromadaires. Les regards pointent vers les pieds pour éviter d’avoir le visage trop mouillé. Le sable est dur et trempé en surface. Il fait froid aussi.

A l’est, le ciel sombre et gris laisse la place à un magnifique ciel bleu. Comme hier, Eole envoie les nuages ailleurs. Le soleil illumine la caravane. Il réchauffe les corps, les cœurs et les âmes. Nous rangeons les vêtements contre la pluie et les troquons par des lunettes de soleil, des casquettes ou des chèches.

Plus la matinée avance, plus les crêtes des dunes s’assèchent alors que les pieds sont encore humides. Magnifique dégradé de couleurs, de l’ocre au marron mis en valeur par de petits buissons verts.

Rose des sables

Le midi, dans le creux des dépressions, nous tombons nez à nez avec des champs de roses des sable. Magnifique roche en forme de pétales de rose. Sur le plan géologique, c’est une roche évaporitique formée par la cristallisation lenticulaire de minéraux solubles (évaporation d’eau infiltrée). Les roses des sables peuvent parfois atteindre une centaine de kilogrammes. Les enfants sont émerveillés à l’idée de trouver un trésor. Aujourd’hui, les roses des sables sont ramassées par les voyageurs en quête d’un souvenir et par les locaux pour les revendre sur le souk de Douz ou de Djerba. Difficile donc de trouver de grosses roches.

Vent de sable dans le Sahara

Le vent s’est levé et balaie le sable à un rythme infernal. Pas étonnant que de temps en temps, on le retrouve en France sur le capot des voitures. Les chameliers se sont arrêtés à proximité et ont disposé les sacs de voyage pour faire paravent. Grâce à la dextérité de Nasser, nous réussissons à ne pas manger trop de sable. Chapeau, car c’était loin d’être gagné !
Toute l’après-midi, le vent d’ouest viendra nous fouetter le visage. Grâce au chèche, nous réussissons à le protéger en grande partie même si ça craque un peu sous les dents.
Au bivouac, alors que le vent est en partie tombé, nous constatons que nous avons les têtes ensablées, des cheveux à la barbe, en passant par les sourcils et les oreilles. Décrassage obligatoire !

Bivouac

Pour la première fois, nous passons une soirée sans pluie et sans vent. Le spectacle de la voie lactée peut alors débuter. Orion et la Grande Ourse sont les premières constellations reconnues. Nous sommes loin de nommer les 88 constellations. Plus que les noms, nous aimons nous perdre dans les étoiles, inventer des constellations et écrire des légendes.


 Randonnée en famille dans le Sahara tunisien réalisée avec Clubaventure, spécialiste des randonnées et voyages d’aventures à travers le monde

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com