Descente à Imlil

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Haut-Atlas | Activité : Ski de Randonnée  | 


Descente à Imlil - Ski de randonnée dans le Haut Atlas
Posté le :


Samedi 3 mars : descente à Imlil

Bon les sacs sont bouclés, ils pèsent toujours aussi lourd. Le temps de dire au revoir à Omar et nous voilà partis. Il n’y a plus assez de neige pour pouvoir chausser les skis aussi les portons nous jusqu’à "l’asil", point de RDV avec notre muletier juste après avoir passé le passage dans la "gorge profonde".

Il est assez plaisant de se décharger et de décorer la mule avec nos sacs et les skis. Nous avons pitié de la pauvre bête mais nous déchanterons quand plus loin elle nous séchera dans la montée au col avec son maître en plus sur le dos…

Nous retrouvons la végétation, les arbres genre tuyas, la montagne aride et éclatante de lumière avec des couleurs jaune, vert et rouge qui font qu’on ne se lasse pas du paysage. Il y a aussi de petites fermes, constructions de pierres où l’on peut entendre quelques chèvres et moutons. Au col, nous avons bien chaud; la mule nous a bien eue, elle nous a mené à un rythme d’enfert. Et là surgit un marocain avec des cocas glacés… Pas possible! Et si, c’est qu’il en vient du touriste jusqu’ici depuis Imlil et qui dirait non à une offre si bien tombée?

Nous voilà à Imlil, nous avons retrouvé Omar (encore un) Amerda et son hotel où nous ne nous privons pas d’avaler un plat de brochettes avec des frites sur la terrasse. Le temps de refaire les sacs et nous partons pour Marrakech. Là nous avons tout le loisir de jouer les touristes dans le souk local. Greg qui se croyait très fort en marchandage se fait joliment enfumer par un certain "Mucho" et Pierrot trouve les babouches de ses rêves. Marrakech est une ville animée, bruyante, où, sur la place centrale, l’on se sait plus où poser son regard entre les charmeurs de serpents, les musiciens, les commercants et les marocains qui vous pressent des oranges pour un jus rafraichissant et vitaminé. Il est très agréable d’y passer une soirée à condition d’accepter d’être pris pour un portefeuille ambulant…

Voilà, c’est fini, demain c’est l’avion pour Greg et moi. Ce soir au moins nous avons bien la sensation d’avoir été complètement dépaysés. Retourner au boulot après-demain semble même complètement irréel. Pourvu que cette nuit dure, dure encore….

A propos de l'auteur

       Nathalie, vétérinaire en Haute Garonne et fan de montagne et de grands espaces. Picarde d'origine, j'ai émigré en 2004 vers des horizons plus ensoleillés et vallonés. J'ai maintenant le loisir de partir m'évader dans les pyrénées quand le coeur m'en...



http://vetonat.blog4ever.com/

3 × 4 =