Descente du Grand Canyon en rafting

Destination : Etats-Unis » Amérique | Activité : Canoë, Kayak & rafting  | 
Nombre de jours : 8 jours | Difficulté : 1 | Type d'itinéraire : Ligne | 
Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Avril, Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre, et Octobre
Récit de ma descente du Grand Canyon en rafting : 8 jours de raft sur le fleuve Colorado avec bivouac sur de petites plages. Une aventure XXL incroyable.
Posté le :


5
(8)

Le Grand Canyon est le parc national le plus fréquenté de l’ouest américain avec 4,5 millions de visiteurs par an. La grande majorité d’entre eux se cantonne à découvrir la south rim facilement accessible depuis Flagstaff. Seulement 22 000 personnes par an reçoivent un permis des services du parc national pour descendre le Grand Canyon en rafting sur le fleuve Colorado. C’est la chance de pouvoir découvrir le Grand Canyon d’en bas et d’aller dans des zones difficilement accessibles. Une aventure extraordinaire pour tous les amoureux de nature et de beaux paysages.

Jour 1 : Bright Angel Trail & début de la descente du Grand Canyon en rafting

  • Randonnée : South Rim – Pipe creek / 8 miles – 1300 mètres de dénivelé négatif
  • Rafting : Pipe creek – Schist beach / 7 miles – 4 rapides

Pour rejoindre la zone de départ du trip en rafting à Pipe Creek, il faut d’abord emprunter le Bright Angel Trail qui permet de relier à pied les rives sud et nord du Grand Canyon. C’est l’un des sentiers les plus appréciés des randonneurs car il permet en une seule randonnée de se rendre compte de toute l’histoire géologique du Grand Canyon. On peut voir pas mal de faune aussi : wapiti, écureuil, lézard notamment.

Pour notre part, on s’arrête à Pipe Creek où nous attendent les rafts et les guides, sorte de baba cool des temps modernes avec leur casquette américaine et leur barbe. On passe nos premiers rapides en s’accrochant aux footstraps pour ne pas passer à l’eau ; le plus gros de la journée et l’un des plus monstrueux du voyage, le Granite rapid (niveau 7-8 ; drop 18). On est trempé jusqu’au os.

Les rafts s’arrêtent à Schist beach. Il faut tout déballer, monter le camp et vaquer à ses occupations avant de passer à table. J’ai opté pour les nuits à la belle étoile au milieu des lézards et sans doute des scorpions et des serpents que je n’ai pas vu. Le même cérémonial tous les soirs, avec grand plaisir.

Jour 2 : L’accident

  • Schist beach – Lower bass / 13 miles – 10 rapides

La journée avait pourtant bien commencé : un ciel radieux, un guide et des compagnons de raft au top. Après le Crystal rapid (niveau 7-10 ; drop 17), on se dit vraiment que la journée va être fun. On s’engage dans le Saphire rapid (niveau 6 ; drop 8) a priori sans grand danger lorsque soudain, le raft se fait chahuter par l’arrière. Dave et Jim décollent du raft et se cognent sur l’armature métallique. « My leg is broken » lance Dave. Dès que le rapide est passé, Grant, le guide, lui maintient la jambe. Un autre raft vient s’accrocher au nôtre. Ils lui posent une attelle et on s’arrête sur une plage. Un hélicoptère arrive une heure plus tard et l’embarque pour l’hôpital de Flagstaff. Résultat : 4 fractures à la jambe pour Dave et des contusions pour Jim. C’est réellement dommage pour Dave mais franchement, il n’y a pas à dire, les secours sont efficaces !

Jour 3 : Un peu de guitare

  • Lower bass – Fossil beach / 16 miles – 4 rapides

Le moral est remonté à bloc pour tout le monde. Le flot du Colorado est plus doux que la veille. Il faut ramer davantage. Arrêt à Elves Chasm, petit havre de verdure avec une cascade tombant dans un bassin dégoulinant de mousse et de fougère. Parfait pour un saut en eau froide !

A Black Tail Canyon, nouvelle halte au milieu des falaises érodées par l’eau. Ted sort sa guitare. Tout le monde s’assoit et savoure les petits airs de country. Y a t-il un plus bel endroit pour un concert live ?

Quel âge a le Grand Canyon ?

Situé en Arizona, les 450 km de long du Grand Canyon ont été creusés par le fleuve Colorado. Tout les géologues se l’accordent mais quand et comment, les théories divergent. Pour les scientifiques, le Grand Canyon est un livre ouvert sur l’histoire du plateau du Colorado. Près de 40 couches différentes de roches ont été identifiées sur les parois, embrassant plus d’1,8 milliards d’années d’histoires géologiques, presque la moitié de l’âge de la terre.

La première théorie estimait que la naissance du Grand Canyon remontait à 5 ou 6 millions d’année mais la revue « Nature Geoscience » de janvier 2014 a fait part de résultats tout à fait surprenant. L’étude dirigée par le géologue Karl Karlstrom de l’Université du Nouveau Mexique a utilisé le procédé de la thermochronologie par les traces de fission dans les cristaux d’apatite pour dater l’âge du Grand Canyon. Les chercheurs ont ainsi reconstitué l’histoire thermique et des mouvements verticaux des roches et ont pu dater la période pendant laquelle l’apatite est remontée en surface sous l’action du fleuve Colorado. Dans la zone centrale de la gorge d’Hurricane, l’équipe a ainsi prouvé que le Grand Canyon a été creusé il y a plus de 50 millions d’années par une rivière aujourd’hui asséchée. Elle admet néanmoins que la Colorado river ne s’est intégrée au paysage du Grand Canyon actuel qu’il y a 5 ou 6 millions d’années.

Jour 4 : Rando à Deer Creek

  • Fossil beach – Football field / 12 miles – 6 rapides

Les rafts reprennent leur route tels des navires dans le ciel. Je n’arrive toujours pas à croire que je suis bel et bien entrain de descendre le fleuve Colorado. L’eau froide de la cascade de Stone Creek me réveille un peu comme mes camarades. Les américains sont joueurs et sont prêts à tous les défis. Et ce n’est pas une eau à 10°C qui va les empêcher de le relever !

Au cours de la descente, on croise un mouflon sur la berge, venu au fleuve pour boire. Il nous regarde passer.

Plus loin, on s’aventure trois heures dans l’intérieur des terres à partir de la cascade de Deer Creek. On s’enfonce dans un canyon creusé et poli par l’eau. C’est totalement dantesque. A cet endroit, nous croisons des randonneurs venus s’aventurer plusieurs jours dans ce dédale de roche et de sécheresse. Nous nous ravitaillons en eau à une source et revenons au rafting. Cette petite incursion m’a donné envie de revenir dans le parage pour y effectuer un trekking. Une autre fois peut-être…

Jour 5 : Contre le vent

  • Football field – Tuckup / 28 miles – 7 rapides

Longue journée de rafting, d’autant qu’un vent violent nous fait face. Pour nous qui sommes passagers, ça va mais les guides rament sans véritablement avancer. Du coup, de temps à autre, le rafting logistique à moteur tire les retardateurs et les ramène vers l’avant du convoi. Lorsque tout le monde en a marre, il tire même tous les rafts en même temps. Nous nous décrochons pour passer les rapides. Pendant ces longs plats, nous nous allongeons sur les boudins pour lézarder au soleil.

SOLDES D'HIVER !

Il y a d’excellentes occasions de faire de bonnes affaires voire même de très bonnes affaires pendant cette période de soldes. Afin de ne pas céder aux tentations déraisonnables des soldes, voici quelques règles à suivre pour acheter responsable :

  • Acheter des produits et vêtements dont vous avez besoin
  • Acheter des produits et des vêtements qui durent
  • Préférer les marques qui s’engagent pour l’environnement
  • Préférer les produits et les vêtements qui favorisent les circuits courts de production (made in France, made in Europe)

Voici quelques offres de nos partenaires :

Nous faisons deux haltes aujourd’hui. La première à Matkatamiba canyon et la seconde à Havasu canyon sur le territoire des indiens Havasupai, les gens des eaux bleues-vertes. Et pour cause, l’eau prend ici des teintes turquoise en raison du travertin, une roche sédimentaire calcaire blanche, qui vient se mélanger aux eaux du Colorado. Tout à fais surprenant !

Jour 6 : Lava rapid

  • Tuckup – Fat city / 28 miles – 4 rapides

C’est la journée que tout le monde attend car elle passe par le Lava rapid, le plus costaux des rapides de notre parcours (niveau 10 ; drop 13). La journée démarre en douceur par le national canyon ; les rafts traversent sans encombre le Fern Glen rapid (niveau 2 drop 3) et le Gateway rapid (niveau 3 drop 10). Après une petite marche dans le Fern Glen canyon, nous longeons la Hualapai Indian Reservation et passons devant le Vulcan’s anvil, un énorme rocher volcanique qui annonce l’approche du Lava rapid. Juste avant d’y arriver, on lunch sur une plage ensoleillé ; la température du sable doit être proche de 50°C. On suit un petit sentier qui nous mène à un promontoire pour voir la bête et faire dans son froc. Les trois premiers rafts passent. Je shoote. Franchement, c’est très impressionnant. A notre tour de passer. Je vous laisse découvrir ce passage en vidéo. Attention, ça secoue !

Jour 7 : Comme un lézard

  • Fat city – 220 mile beach – 27 miles – 12 rapides

Une journée plutôt plate avec quelques rapides bien sympas comme le 205 mile rapid (niveau 6 – drop 13). J’en profite pour lézarder à nouveau à l’arrière du raft en m’allongeant sur les boudins. Je finis par m’endormir…

On me réveille pour la pause du midi à Pumpkin Spring. On y trouve une jolie plage mais surtout un bassin tout à fait remarquable par son esthétisme même si son eau est la plus dangereuse du Grand Canyon. D’aspect totalement inoffensif, ses eaux renferment un cocktail mortel à base d’arsenic, de cuivre, de zinc et de plomb. Un rocher en surplomb invite à faire un joli saut d’environ 7 mètres, finalement bien moins dangereux.

Jour 8 : Flagstaff

  • Fat City – Diamond creek / 5 miles – 4 rapides

Tout à une fin, surtout les plus belles aventures. 5 miles plus loin, nous sommes à Diamond Creek. C’est le seul accès à la rivière Colorado pour les véhicules entre Lees Ferry, à 225 miles en amont et Pierce Ferry de 52 miles en aval. Transfert pour Flagstaff où je vais rester une journée à découvrir la ville et ses environs.

Envie de prolonger votre voyage dans l’ouest américain ? Allez lire l’article de Sandrine et Pascal. Il vous donnera des conseils pour visiter Bryce Canyon en 1 journée, voire un peu plus.

Informations pratiques – le Grand Canyon en rafting

S’y rendre

Vol international jusque Phoenix. Pour rejoindre le Grand Canyon, le plus rapide et le plus économique si vous ne louez pas une voiture est d’emprunter l’Arizona shuttle. Pour trouver votre vol  au meilleur prix, utilisez notre comparateur de billets d’avion.

Recherchez votre billet d'avion

 

Avec qui partir ?

Grand Canyon Whitewater est spécialiste des voyages en rafting sur le Colorado à travers le Grand Canyon. L’agence propose des trips en rafts motorisés ou à rame de 5 à 15 jours. Autant vous dire tout de suite que je vous conseille de loin les rafts à rame. Voici une carte des points d’arrivée et de départ des itinéraires de l’agence pour les rafts motorisés et les rafts à la rame.

Quand partir ?

La meilleure saison s’étend d’avril à octobre pour faire la descente du Grand Canyon en rafting.

Livres

Plus d’informations

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 8

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Descente du fleuve Colorado


Avec qui partir aux Etats-Unis ?

  • De Las Vegas à San Francisco 625 €
  • Les parcs mythiques en van aménagé 865 €
  • A l'Ouest, les déserts 1095 €
  • Parcs de l'Ouest américain 530 €
  • Du Grand Canyon à Yellowstone 4365 €
  • Les Mythiques parcs des États-Unis 4895 €
  • Grégory Rohart
    A propos de l'auteur

    Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales. Ambassadeur Fujifilm...



    https://www.gregoryrohart.com
    2 Responses
    1. Philippe Manaël

      Ça a l’air d’être une expérience au top avec aventures et frissons garantis ! Les USA sont un vrai terrain d’expérimentations autant pour la marche à pied que pour le rafting. Curieuse sensation d’être tout petit face à ces paysages grandioses O:)

      Je viens de compléter cette découverte avec la vidéo sur Youtube 😉

    J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    La vidéo du Moment : Le Cerro Chirripó, Costa Rica

    12 Shares
    Share via
    Copy link