Dingboche – Duglha – Lobuche

Destination : Népal » Asie | Montagne : Everest ; Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Dingboche – Duglha – Lobuche - Camp de base de l'Everest
Posté le :


7eme jour : mardi 6 avril

Etape : Dingboche – Duglha – Lobuche

Départ : 8h10
Arrivée : 11h50
Temps de marche : 3h20

Dénivelé positif : 500 m
Dénivelé négatif : 0 m
Dénivelé absolu : 500 m

Ce matin, nous sommes quatre à prendre la route, Hannah, son ami de Namche (seulement pour deux heures de marche), Noa le guide et moi. Je suis en pleine forme, mes jambes remarchent et le décor est vraiment sublime ici. Nous marchons sous un gros soleil, sur un immense plateau tout en longueur, avec sur la droite, une grande vallée (avec le village de Pheriche en contre bas) et de l’autre coté de cette vallée, une immense chaîne de montagnes et sur la gauche, des montagnes à perte de vue, le tout recouvert d’une fine pellicule blanche, car il a neigé cette nuit. Sur le chemin, nous croisons Sherpas et caravanes de yacks, par contre, peu de randonneurs… Durant la marche, un hélicoptère fera plusieurs allers/retours au-dessus de nos têtes. Il ravitaille sûrement le Camp de Base en nourriture et matériel.

A midi, nous arrivons à Lobuche, et comme ces derniers jours, il se met à neiger juste après. Nous sommes à 4900 mètres, les 5000 mètres approchent !!! Et ça se ressent, les prix des repas grimpent et le contenu dans l’assiette diminue, il y a également le prix des chambres qui augmente ! En parlant de chambre, jusqu’à présent, j’ai plutôt eu de la chance, j’ai toujours échappé aux dortoirs (et à ses inconvénients, bruit, ronflement, lumière de lampe de poche…). Ce soir encore, nous avons une chambre, enfin une grande caisse en bois avec deux lits à l’intérieur. Il fait de plus en plus froid, pour le repas, j’ai enfilé toutes mes couches de vêtements (un pantalon, un sur-pantalon, un t-shirt thermique, deux polaires, un manteau et un bonnet). Nous retrouvons le groupe de Français que nous avions croisé à Dingboche, et l’ambiance est toujours aussi festive malgré le manque de chaleur. Après un bon dhal-bhat (j’ai une faim de loup) et quelques parties de cartes, nous allons nous coucher de bonne heure. Car demain, on se lève tôt !

Pour la journée de demain, j’avais normalement prévu de stopper à Gorak Shep. Mais je me doutais bien que pour les deux prochains jours, j’allais réorganiser mes étapes car elles étaient mal réparties. Demain trois heures de marche et après demain dix heures ! Hannah propose d’aller à Gorak Shep, puis de continuer jusqu’au sommet du Kala Patthar. Après cela, elle reviendra à Lobuche (elle doit regagner Manchester rapidement, pour ses examens) et moi je resterai à Gorak Shep, pour faire le Camp de Base dans deux jours.

Simon
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net