Du refuge du Glacier Blanc au refuge du Châtelleret par le Col des Ecrins

Destination : Provence Alpes Côte d'Azur » France » Auvergne-Rhône-Alpes | Montagne : Alpes ; Ecrins | Activité : Alpinisme Ski de Randonnée  | 
Nombre de jours : 4 jours | Difficulté : 4 | Dénivelé : +4340/-4890 | Type d'itinéraire : Boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Mars et Avril
2ème journée de ski de notre raid de 3 jours dans les Ecrins du refuge du Glacier Blanc au refuge du Châtelleret par le Col des Ecrins
Posté le :


Carnet : Du refuge du Châtelleret à la Grave par la brèche de la Meije et le refuge de l'Aigle
  • Du refuge du Glacier Blanc au refuge du Châtelleret par le Col des Ecrins

Télécharger la "Itinéraire du Glacier Blanc au Chatelleret" (Téléchargement :230 fois)

Télécharger la "" (Téléchargement :6 fois)
0
(0)

Itinéraire

  • Départ du Refuge du Glacier Blanc (2542m), montée à ski au col des Ecrins (3367m) par le Glacier Blanc – 800m de dénivelé
  • Descente du col des Ecrins (désescalade ou couloir de neige suivant l’enneigement, crampons piolet nécessaire)
  • Descente à ski du vallon de BonnePierre (1000m environ)
  • Montée au refuge du Châtelleret (2232m) par le vallon des Etançons – 300m de dénivelé

Montée au col des Ecrins

Ce matin, c’est grass mat’ : lever à 7h30, départ à 8h30, bref, on se la joue cool car l’étape n’a pas trop de dénivelé et le soleil est revenu au beau fixe. Il s’agit de rejoindre pour midi le col des Ecrins par le Glacier Blanc.

Le Glacier Blanc

Ce glacier encore imposant fait l’objet d’un suivi particulier mené par les scientifiques et les agents du parc national des Ecrins. En effet, les glaciers sont pour la plupart en recul dans les Alpes du fait du réchauffement climatique. Le recul spectaculaire du Glacier Blanc a attiré l’oeil des agents du parc qui ont alors décidé de faire des relevés réguliers pour mieux connaitre l’ampleur de son recul.


Source : www.ecrins-parcnational.fr

Dès le départ, de jolis séracs agrémentent la balade.

La montée est tranquille sur le glacier Blanc semblable à un désert de neige, nous admirons le dôme des neiges, les glaciers, la barre des Ecrins, et tous ces beaux couloirs qui ne semblent pas évident à skier.

Au col, le vent se déchaine et nous avons du mal à trouver un endroit pour manger un peu abrité.

Descente par le Vallon de Bonnepierre

Pour franchir le col des Ecrins, il faut redescendre une brèche : peu enneigée, le câble qui l’équipe aide à la progression et le ski se transforme en désescalade. La désescalade se poursuit dans la neige en piolet crampon, afin d’accéder à des pentes plus tranquilles et de pouvoir chausser les skis.

Nous voilà dans le vallon de Bonnepierre.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite au covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le top 10 de nos partenaires :

Nous y croisons 2 randonneurs partis pour aller bivouacquer sur le glacier blanc : avec le vent du moment, il faut être particulièrement motivé pour y planter la tente mais ça doit valoir le coup…

C’est parti pour la descente : l’occasion de profiter d’une descente en moquette de printemps sur 1000m dans un décors de neige et de rocher plutôt féérique.

Mais au fur et à mesure, la neige se fait rare et laisse place à un vallon de verdure.

Avant de pouvoir rejoindre le prochain refuge, il nous faut franchir cette rivière, avec un compagnon qui insiste pour aller le plus bas à ski… joueur mais finalement ça ne passe pas si mal.
Les chamois se baladent sur la pente en face dans leur écrin de verdure. Quel contraste cette journée!

Montée au refuge du Châtelleret

C’est donc reparti en randonnée à pied avant de pouvoir rechausser les skis sur la partie finale de la montée du refuge du Châtelleret. La montée dans le vallon des Etançons permet d’admirer les falaises imposantes des sommets de la Grande Ruine et du Pavé tandis que la Meije, sommet cuminant à près de 4000m, est passée dans les nuages.

Une fois encore, le refuge est bien plein, le repas du soir (polenta à la tomate) est donc pris en terrasse en profitant de la vue du vallon… y a pire !

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Vinc 1
A propos de l'auteur

Amateur de montagne depuis longtemps, c'est d'abord les Alpes du Sud et la vallée de l'Ubaye qui m'ont émerveillé durant mon enfance. Désormais accompagnateur en montagne et fréquentant principalement les massifs alpins, je ne rate pas une occasion de découvrir ou faire découvrir les montagnes sauvages hors des sentiers battus, en posant par...



http://www.alpes-ecotourisme.eu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La vidéo du Moment : Traversée du Massif Central à Pied
Share via
Copy link