Du refuge Seòn au camp los Perros

Destination : Chili » Amérique | Montagne : Andes | Activité : Randonnée  | 


Du refuge Seòn au camp los Perros - Torres del Paine
Posté le :


Jour 2 – 04/12/09 : Du refuge Seòn au camp los Perros
Départ : 8h40 – Arrivée : 17h20 | +1020/-650m – 25km – 7h10

Il fait encore un temps superbe ce matin ! Nous replions vite le campement, pour profiter du ciel bleu.
Nous longeons tout d’abord le lago Paine pendant une bonne partie de la matinée, puis le sentier prend un peu de hauteur, pour nous offrir un panorama de toute beauté. Nous avons une vue sur le lago Dickson, avec en arrière plan des montagnes enneigées, comme le Paine Chico et le Ohnet. En plus, comme nous sommes partis parmi les premiers ce matin et d’un bon pas, nous sommes une nouvelle fois seuls sur le sentier.

Nous faisons notre halte du midi au refuge Dickson, sur lequel flottent deux drapeaux. Celui du Chili, ainsi que celui de la province de Magallanes. Un drapeau bleu et jaune avec des étoiles symbolisant la croix du Sud qui surplombe la cordillère de Darwin.

Nous continuons notre route en remontant la vallée, à travers la forêt, ce qui nous mène au pied du superbe glacier los Perros.

Il nous fait face, là, juste devant nous, imposant, glacial, avec un vent violent qui caresse en rafales avant de venir nous congeler. Puis le sentier continue de s’enfoncer dans la petite vallée pour rejoindre le refuge los Perros qui se trouve au pied du col John Gardner. Nous avons marché d’un bon pas toute la journée, au point que le gardien du refuge est surpris de nous voir arriver à cette heure lorsqu’il apprend que nous sommes partis du refuge Seòn.

Nous passons la soirée sous la grande tente commune en compagnie de quelques randonneurs individuels et d’un groupe d’une agence avec son encadrement Chilien. Alors que nous ingurgitons notre petit plat du soir, alors qu’à coté de nous se trouvent les Chiliens qui préparent la cuisine pour leur groupe, un véritable festin… J’en salive tout en mangeant mon bol de riz…

 

Une chose qui m’éclate dans ce genre de soirée, ce sont « légendes des montagnes ». Des histoires que se racontent les gens au bivouac, chaque fois traduites dans une langue différente et qui se transmettent de randonneur en randonneur. Souvent, elles ont pour thème un passage délicat sur un itinéraire. Ce soir, il s’agit du col John Gardner que nous devons gravir demain. Déjà en Argentine nous avions eu droit à quelques échos sur ce fameux col.
Des Australiens se seraient retrouvés bloqués dernièrement lors de leur montée à cause d’une tempête. Epuisés, perdus, mais heureusement équipés d’un téléphone satellite, ils auraient réussi à joindre appelé des amis en Australie. Ces derniers auraient prévenu les autorités Chiliennes qui seraient ainsi venues à leur secours.

A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

19 + 15 =