Dunche – Syabru

Destination : Népal » Asie | Montagne : Himalaya ; Langtang | Activité : Randonnée  | 


Dunche - Syabru - Langtang, Gosainkund et Helambu
Posté le :


Samedi 13 octobre : DUNCHE – SYABRU

Premier petit déj de campagne, l’occasion de tester les différentes façons de cuire le pain, chappattis sans levure, pain « tibétain » bien levé mais cuit à la friture. C’est ce dernier qui recueille nos suffrages et nous continuerons notre trek en mélangeant les fragrances de friture et les saveurs redoutables de confitures parfumées « à l’anglaise ». Mais il s’agit d’engranger les calories nécessaires à 5 ou 6 heures de marche …

Départ donc sur la route (piste) qui part de DUNCHE en direction de la frontière avec le TIBET … Petits raccourcis, croisement des bus matinaux et premiers contacts avec les gens, les gamins en nombre, les tisseuses et leurs métiers rudiment aires …. Quelques heures dans cette direction avant de prendre le sentier qui nous conduira à « THULO SYABRU » (le SYABRU du haut, pas celui du bas le long de la route principale …)

Pas de soleil pour cette première étape, pas vraiment de pluie non plus. Nous serons privés du spectacle des montagnes (normalement les vues sur le GANESH HIMAL) au profit de la vie locale, du premier repas de midi dans une « maison de thé » ou lodge rudimentaire. Joyeuse ambiance pour toute l’équipe, porteurs et guide compris … plaisanteries, ils sont jeunes, bavards, heureux d’être là …. Nous sympathisons tout de suite. Vers 16 h. arrivée sur SYABRU, petit rayon de soleil pour notre arrivée et premier lodge campagnard. Celui-ci affiche fièrement ses volets bleus et une pancarte affirmant « HOT WATER 24 h/24 ». J’en doute, le chauffage solaire n’a pas dû beaucoup produire. D’ailleurs 2 trekkeurs sont déjà là, réclamant leur dû et servis par un « coursier » faisant la navette, bouilloire en main, entre le foyer et la salle de bains. Je visite ensuite celle-ci : toujours 2 m² partagés entre la douche et le WC. Ce dernier est du modèle standard népalais : « à la turque » et de taille modeste. Il me faudra composer avec mon manque de souplesse, la grandeur de mes segments et les dimensions de l’objet. J’apprécierai, par la suite, les bienfaits d’une alimentation essentiellement constituée de féculents et par conséquent « sans déchets » ….

Dans la rue, des enfants jouent avec un énorme insecte, genre blatte, mais grand comme une main. Je détourne les yeux, en essayant d’ôter de mon esprit, la visite possible d’un tel insecte dans nos appartements. Ensuite, visite au petit temple (sans chaussures, mais avec roupies …) et belle fresque décrivant l’histoire des lieux, y compris l’image de la donatrice occidentale ayant participée à l’entretien du bâtiment. Mes amis veulent passer un coup de fil, un « cyber café » local possède un téléphone satellitaire. C’est facile, il faut toutefois sortir du bâtiment et placer l’appareil sur une table installée sur une sorte de belvédère …

Fin de la journée, repas (au choix patates ou riz –agrémentées ou non d’un peu d’œuf – quelques « végétaux » cuits et pimentés) – Nous nous offrons en supplément la bière (SAN MIGUEL fabriquée sous licence au Népal) et une ou deux friandises partagées entre nous. Nuit calme, des bruits divers dans les greniers, mais rien dans nos chambres.

cinq × quatre =