Dunes et oasis du sud marocain

Destination : Maroc » Afrique | Montagne : Sahara | Activité : Randonnée  | Agence : La Balaguère 
Nombre de jours : 6 jours | Difficulté : 2 | Dénivelé : +1904 m/-1921 m | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Désert | Hébergement : Bivouac
Meilleures Périodes : Janvier, Février, Mars, Avril, Novembre, et Décembre
S’évader une semaine dans les dunes et oasis du sud marocain pour découvrir le Sahara et ses bivouacs étoilés. Une randonnée entre les oasis d’Oulad Driss et de M’Hamid, une immersion saharienne dépaysante à quelques heures de la France.
Posté le :




5
(12)

Route pour l’oasis d’Oulad Idriss

Nous quittons Ouarzazate au petit matin laissant derrière nous les magnifiques paysages sur les contreforts de l’Atlas enneigés.

Le bus transporte les 15 randonneurs et Mohamed, le guide de La Balaguère, jusqu’à l’oasis d’Oulad Idriss.

Nous traversons le décor pré-saharien du Djebel Saghro et de la vallée du Draa. Plus nous roulons, plus le paysage se désertifie.

A Oulad Idriss, nous faisons la connaissance du cuisinier, des chameliers et de leurs dromadaires.

Vallée du Draa
Palmeraie de la vallée du Draa à l’entrée de Zagora au Maroc.

La Balaguère

Cette randonnée “Dunes et Oasis du sud marocain” a été réalisée avec La Balaguère, spécialiste des randonnées dans les Pyrénées et des voyages à pieds dans le monde.

La Balaguère propose plus de 20 voyages au Maroc, accompagnés ou en liberté. Haut-Atlas, Côte Atlantique, Moyen-Atlas, massifs pré-sahariens, désert. Toute la palette du Maroc à portée de chaussures. 

Petite marche jusqu’au premières dunes

  • Temps de marche : 45 mn

Après le déjeuner, la caravane se met en route dans la direction des premières dunes qui partent vers l’est, attirées peut-être par le lever du soleil. Sept dromadaires portent la logistique et les bagages des voyageurs. J’ai rarement vu autant de mouches tournés autour des camélidés. Les mouches ne connaissent pas la crise ! Ce n’est pas le cas de la randonnée au Maroc. Depuis le printemps arabe, les randonneurs français sont bien moins nombreux à venir fouler le sol marocain. Question de budget ? Une randonnée au Maroc est à peine plus chère qu’en France. Question de sécurité ? Le pays est aussi sûr qu’un pays occidental. Un amalgame « pays arabe » « terrorisme » ? J’avoue ne pas comprendre. Je ferme la parenthèse.

Dunes et oasis du sud marocain
Ready ? En route pour la randonnée chamelière !

Nous ne tardons pas à zigzaguer entre les premières dunes et les tamaris préférant le sol dur des dépressions au sable mou. Après seulement 45 minutes de marche, l’équipe chamelière installe les Khaïmas, la première pour la cuisine et la seconde pour la salle à manger.

Dunes et tamaris
Le bivouac s’est posé entre les dunes et les tamaris dont raffolent les dromadaires

Pendant ce temps, les randonneurs montent leur tente. Le soleil se couche déjà derrière les dunes et teinte l’horizon de couleurs chaudes et chatoyantes jusqu’au plateau rocailleux du Djebel Bani et le col de Tagounit. A la nuit tombée, les chameliers se sont regroupés autour du feu tandis que j’observe le ballet des étoiles. La magie de mes précédents voyages sahariens est là. Le voyage a bien démarré !

Le long du Djebel Bani

  • Temps de marche : 6h30

Se réveiller à l’aube avant le lever du soleil, déplier la tente pendant que l’équipe saharienne prépare le petit-déjeuner. Il ne fait pas froid. Cette nuit, j’ai pu relever une température de 10°C dans la tente. Je teste la MSR Hoop. J’ai eu un peu de mal à la monter hier soir dans le noir. Il faut dire que je ne l’avais fait qu’une fois auparavant lors de la randonnée sur la Lycian Way. La démonter en plein jour s’avère nettement plus facile.

Fleur du désert
Une liliacée

Nous quittons le campement aux alentours de 8h00. Nous longeons la chaîne de montagne du Djebel Bani, frontière naturelle entre l’Atlas et le Sahara. Petit jeu de slalom à travers le petit cordon dunaire. Tout le monde s’arrête et s’extasie devant une petite fleur violette, peut-être de la famille des tulipes (liliacées) tandis qu’un momo n’tghoulit, le traquet du désert en berbère, batifole autour du groupe.

Randonnée saharienne
Randonnée à travers les dunes et les tamaris de l’erg Lehoudi dans le sud du Maroc.

Plus loin, nous quittons les dunes pour un large plateau caillouteux et dénudé. Sur notre droite, le Djebel Bani domine l’horizon. Les mouches ont trouvé leurs taxis. Posés sur les sacs à dos, elles voyagent et se goinfrent à nos frais. Dans un bosquet orphelin de voisinage, un criquet pèlerin a élu domicile. D’allure inoffensive, il est un véritable ravageur de culture dès qu’il est en bande avec ses copains.

Criquet pèlerin
Un criquet pèlerin sur une branche d’un alfa. Cet espèce de criquet forme régulièrement des essaims dévastateurs pour les cultures d’Afrique.

Le midi, nous nous posons sous un tamaris. Repas et petite sieste avant de poursuivre sur le reg dénudé d’arbres parsemé de petites barkhanes en formation. Ces dunes en forme de croissant allongé donne une bonne indication des vents dominants qui les poussent parfois de plusieurs dizaine de mètres par an.

Entre les dunes, nous croisons de petits bosquets d’alfas appréciés des dromadaires et des calotropis, aussi appelé pommiers de Sodome, que même les camélidés ne mangent pas pour leur toxicité. De Sodome à la sodomie, il n’y a qu’un pas que l’esprit franchit aisément. Et pourtant, le terme Sodome trouve son origine ailleurs. Il semble faire référence à une phrase écrite par Flavius Josèphe dans l’ouvrage Bellum judaicum (IV-8.4), qui évoque les fruits poussant sur le territoire de l’ancienne Sodome.

Reg
Un petit bout de reg

Lorsque nous arrivons à l’emplacement du bivouac, les chameliers montent le camp. Nous restons quelques instants à laisser le soleil déposer ses rayons chauds sur nos corps au repos. Puis, je rejoins le puits distant de quelques centaines de mètres. Les chameaux se sont rassasiés en eau et les bidons se remplissent un à un. Offert par le Dakar, le puits est l’un des rares bienfaits de la course pour les populations locales si j’’en crois les paroles de Mohamed. J’avais déjà entendu les mêmes propos en Mauritanie.

Au puits
Au puits, les chameaux se désaltèrent

Le soleil se couche vite. Il est plus que temps d’installer la tente pour éviter de la monter comme la veille dans la nuit noire.

Impressions sahariennes

  • Temps de marche : 5h15

Comme hier après-midi, la randonnée se poursuit sur le plateau rocailleux du Djebel Bani. Nombreux sont ceux qui n’aiment pas les regs. Moins esthétiques que les dunes de sable, ils sont toutefois propices aux pensées vagabondes.

Traversée d'un reg
Traversée d’un reg

S’enivrer de sable , de sel et de poussière
S’abandonner au désert comme on se perd en amour
Oublier sa soif pour avancer vers je ne sais où
Se perdre en chemin pour mieux savoir d’où l’on vient
Vivre le présent pour mieux toucher l’éternel

Salah, berbère
Salah, jeune chamelier berbère de la région de M’Hamid au Maroc.

Les nomades vivaient ici autrefois mais on ne les y voir guère depuis dix ou quinze ans. Il reste de leur présence de petits monticules de cailloux qui marquent les anciens campements.

Au milieu du reg, un pommier de sodome mesurant deux fois notre taille a élu domicile au milieu de ce rien. Un solitaire ou un marginal ?

Pommier de Sodome
Pommier de Sodome

A midi, la caravane se pose au pied de petites dunes. A l’ombre d’un tamaris, une fois encore, nous mangeons avec appétit la salade composée accompagnée de pâtes et de lentilles et préparée par Mohamed, le cuisinier.

Nous retrouvons le sable l’après-midi et c’est avec une certaine délectation enfantine que chaque membre du groupe dévale les pentes d’une dune.

Jeu de dune
Descendre les dunes en courant avec les yeux et le sourire d’un enfant.

Le ciel s’est couvert de nuages lorsque nous arrivons au bivouac au pied de la grande dune de Bougarne. Une partie du groupe part l’escalader, l’autre reste au camp. A défaut de soleil couchant, nous assistons à un ciel crépusculaire kaléidoscopique parsemé de petits nuages multicolores.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires par ordre alphabétique :

  • Allibert Trekking (randos & treks à travers le monde)
  • Alltricks (boutique outdoor – Plus de 7 500 produits en  déstockage)
  • Alpinstore (boutique outdoor – Plus de 5 000 produits en déstockage)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventures en France)
  • Cimalp (marque française outdoor – Jusqu’à -50% sur l’équipement de trek jusqu’au 8 août)
  • Décathlon (boutique outdoor)
  • Ekosport (boutique outdoor)
  • Hardloop (boutique outdoor – déstockage sur plus de 11 000 produits jusqu’à -70%)
  • I-Run (boutique outdoor – Découvrez les offres éphémères sur les montres connectées, les smartphones… et les offres déstockées)
  • LePape (boutique running cyclisme VTT outdoor)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Lyophilise.fr (les bons plans sur les plats lyophilisés et de matos de bivouac)
  • Randonades (Randonnées dans les Pyrénées et rien que les Pyrénées)
  • Snowleader (boutique outdoor – Déstockage d’hiver sur plus de 9 000 produits)
  • Trekkinn (boutique outdoor – + de 10 000 bons plans)

Coucher de soleil dans le désert
Au crépuscule, regarder le soleil se coucher comme un cadeau de la nature

Un peu avant le repas, nous fêtons l’anniversaire de Catherine et un concert s’improvise autour du feu. Qui ne danse pas n’est pas…

Jusqu’à l’erg d’Aït Oumir

  • Temps de marche : 5h30

Le ciel est toujours couvert au réveil. Inutile d’escalader la dune de Bougarne pour voir le lever de soleil. C’est l’occasion de traîner un peu la patte et de flâner au petit-déjeuner pris depuis le haut d’une petite dune.

Nous quittons le campement vers l’est par l’erg Bougarne en suivant les crêtes ou en dévalant les pentes en courant comme on l’a déjà fait hier. Nous nous enfonçons parfois jusqu’au genou. Il faut ensuite retirer le sable des chaussures et secouer les chaussettes pour qui n’a pas mis ses sandales.

Mer de dunes
Depuis les hautes dunes de l’erg Bourgane, le panorama onirique qui s’offre au randonneur invite à l’évasion.

Peu à peu, les dunes se font plus petites et laissent la place à un plateau poussiéreux qui nous conduit jusqu’à un ancien poste militaire. Occupé jusqu’au début des années 2000, il surveillait les trafics avec l’Algérie non loin.

Un reg
Un autre reg entre deux cordons dunaires

L’après-midi, c’est la chaleur qui nous cueille. En moins de deux heures, les chameliers stoppent la caravane au milieu des dunes d’Aït Oumir. Comme tous les soirs, Mohamed prépare un thé qu’il nous sert sur une petite dune. Sirotant le breuvage sacrément sucré, nous laissons le soleil déposer ses derniers rayons sur l’horizon.

Thé à la menthe
Bien qu’il soit aujourd’hui devenu un élément central de la vie sociale au Maroc, le thé à la menthe n’a été adopté qu’au XIXème siècle par les marocains par l’intermédiaire des britanniques qui cherchaient à l’exporter de ses colonies.

Alors que la tajine est sur le feu, Mohamed y ajoute ses petites pincées d’épices pour la sublimer. Un peu d’harissa par ci, un peu de cumin par là… Avec le bois mort récolté autour du campement, un feu est allumé. Les braises serviront à cuire le tanegoult, le pain du désert, que Mohamed avait préalablement préparé sous la khaïma. Le feu attire. Tout le monde se retrouve vite autour. Les bidons vides d’eau se transforment en percussion et les chants s’enchaînent sous l’impulsion de Salah. Comme toujours, c’est plus difficile pour les français de pousser la chansonnette.

Autour du feu de camp
A la nuit tombée, se retrouver autour du feu de camp est un rituel. Les berbères y cuisent aussi le pain du désert.

Ce soir, beaucoup de tentes sont restées dans leur sac de rangement. Les étoiles s’offrent à nos yeux de grands enfants.

Palmeraie de M’Hamid

Le long de l’oued Draa

  • Temps de marche 5h30

Première nuit à la belle étoile. Plutôt bonne, sans trop de coupure malgré le froid qui s’est installé à la fin de la nuit. Sur le coup de 4h00, j’ai ajouté un bonnet et une paire de chaussettes sans toutefois fermer le sac de couchage à fond, préférant laisser le visage à l’air libre. Les +2°C confort du sac de couchage Deuter Neosphere se sont avérés suffisants. Il faut dire que la température n’a pas été sous les 5°C.

Nous mettons le cap vers la palmeraie de M’Hamid par l’oued Draa. Ici et là, quelques poches d’eau se maintiennent dans le lit de la rivière. Pas de quoi alimenter les palmeraies qui la longent. Le phénomène d’assèchement est perceptible depuis la construction du barrage El Mansour Eddahbi. Construit en 1971 pour irriguer les cultures des habitants des alentours, il taris les territoires en aval du Draa.

Au puits
Les puits permettent de se ravitailler en eau

La nappe phréatique dispose néanmoins encore d’eau et nous pouvons refaire le plein d’eau et faire boire les chameaux à un puits que nous croisons sur le chemin.

Le soir, la caravane stoppe en bordure de la palmeraie de M’Hamid où l’on trouve encore les vestiges de l’ancien village. Pour finir le voyage en beauté, les chameliers font monter tous ceux qui le souhaitent sur les dromadaires pour une petite balade entre les dunes.

Balade à dos de dromadaire autour du camp
Balade à dos de dromadaire autour du camp

M’Hamid : fin de la randonnée

  • Temps de marche : 45 mn

La nouvelle ville, située à un ou deux kilomètres du bivouac, était autrefois une étape dans le commerce transsaharien. Elle est devenue un point de départ d’excursions dans le désert. Pour nous, elle marquera la fin de notre randonnée saharienne et le début de notre retour à Ouarzazate.

Champ de dunes
Le champ de dunes de l’erg Bougarne dans le sud du Maroc est idéal pour une exploration pédestre.

Informations pratiques

L’oasis de M’Hamid est l’une des portes d’entrée du Sahara marocain. Au delà de la palmeraie, ergs et regs se succèdent. Un environnement idéal pour découvrir le Sahara.

Comment y aller ?

Le plus pratique est de prendre un vol aller/retour jusqu’à Ouarzazate. Direct depuis Paris, il vous faudra cependant faire une escale à Casablanca si vous souhaitez partir de province.

Les tarifs aériens jusqu’à Marrakech sont moins onéreux mais le transfert pour rejoindre les oasis du Draa sont plus long de 5h00.

Pour trouver votre vol au meilleur prix, utilisez notre comparateur de billets d’avion.

Recherchez votre billet d'avion


Testez également le comparateur de billets d'avion de Kayak !

Quand s’y rendre ?

La période idéale pour découvrir le Sahara marocain s’étend de mi-novembre à fin février. A partir de mars, il y fait plus chaud et des vents de sable peuvent apparaître.

Avec qui partir ?

Cette randonnée chamelière a été réalisée avec La Balaguère, spécialiste des randonnées et voyages à pied à travers le monde.

Comment s’habiller ?

Je vous invite à lire l’article sur l’équipement du trekkeur au Sahara.

Difficultés de la randonnée

Randonnée sans difficulté technique et physique. Il faut juste être à l’aise pour marcher 5h00 par jour.

Bibliographie

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 12

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Dunes et oasis du sud marocain


Partir en randonnée dans le désert Marocain

  • Des Aït Bougmez au sommet du M'Goun 775 €
  • Rencontres au sommet 795 €
  • Dunes dorées de Merzouga 795 €
  • Grégory Rohart
    A propos de l'auteur

    Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques, observer la faune sauvage et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou local...



    https://www.gregoryrohart.com

    J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Share via
    Copy link