Eaux-Chaudes – Accous

Destination : Occitanie » France | Activité : Randonnée  | 


2ème journée de randonnée sur le Trek des 3 Vallées Béarnaises entre Eaux-Chaudes et Accous. Magnifique étape par les gorges du Bitet et le col de l’Iseye où nous basculons en vallée d’Aspe.
Posté le :


  • D+ : 1215 m
  • D- : 1510 m
  • Distance : 20 km
  • Temps de marche : 6h00

Gorges du Bitet

L’itinéraire commence par une portion de 2,5 km de route le long de la D934 que Gilles nous propose de zapper puisqu’il ne la réalise pas avec ses clients. Nous voilà donc entrain de remonter les gorges du Bitet. C’est un spot réputé pour le canyoning. Il y a deux jours, c’est sur un autre canyon que je me suis exercé, celui de Soussouéou. Je le conseille vivement.

Pic de la Ténèbre à droite et Pic d'Isabe à gauche

Les gorges sont magnifiques et sauvages. Je prends plaisir à découvrir cette portion de forêt recouverte de mousse. L’ambiance est complètement différente de celle d’hier, on dirait une forêt enchantée.

Ruisseau du Coig d'Aras

A la sortie du Bois de Sesques, nous entrons dans une clairière dans laquelle la cabane de Gujalate nous invite à une pause. Les Pyrénées possèdent un dense réseau de cabanes qui trouve son origine dans le pastoralisme. Par tradition, et même si certaines ne sont plus utilisées par les bergers, elles continuent souvent à être entretenues par les communes. Beau panorama sur le Pic de la Ténèbre (2344 m) et le pic d’Isabe (2407 m).

La grimpette se poursuit à travers le joli bois de Métoura jusqu’au col de l’Iseye qui marque la frontière naturelle entre la vallée d’Ossau et celle de l’Aspe. En chemin, nous casserons la croute à la cabane de Laiterine (1680 m). Chevaux et vaches paissent dans les alentours en toute tranquillité.

Quelques vaches près de la cabane de Laiterine

Le col de l’Iseye (1829 m) n’est plus très loin. Lorsque nous le passons, des vautours nous survolent. Nous auraient-ils pris pour des proies ? Sur ce sujet, lire l’article sur la prédation des vautours vaufes sur le bétail. Dans la descente, nous croisons le couple de bergers de la cabane de Lapassa qui monte leur troupeau à l’estive.

Le temps se couvre de plus en plus, il ne faut pas traîner. Nous rejoignons Accous où je réaliserai mon premier saut en parapente.

Le mauvais temps arrive

Nuit au gîte d’étape de la maison Despourrins : Une belle salle à manger et de bons petits plats. Petits dortoirs simples mais largement suffisants pour se reposer. Ici on amène ses draps et son linge de toilette (possibilité aussi de les louer).

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

trois + neuf =