Encantats en raquettes

Destination : Europe » Espagne | Montagne : Pyrénées | Activité : Raquettes à neige  | 
Nombre de jours : 6 jours | Dificulté : 3 | Type d'itinéraire : Demi-boucle | 
Ecosystème : Montagne | Hébergement : Refuge
Meilleures Périodes : Janvier, Février, Mars, et Avril
6 jours de randonnée dans les Encantats en raquettes à neige. le parc national d'AiguësTortes en Catalogne est un site enchanteur pour la randonnée hivernale : ses chapelets de lacs enneigés au pied des parois granitiques et les refuges gardés où il est bon de se reposer en font une destination idéale. Récit...
Posté le :


Les pages du carnet :

Le massif des Pyrénées est une terre privilégiée pour la randonnée. L’hiver, il accueille les amateurs de ski, et de raquettes…. Un certains nombres d’entre eux optent pour les stations de sports d’hiver. Nous avons préféré choisir un lieu confiné de nature : le parc national d’AiguësTortes en Espagne communément appelé en France le massif des Encantats. C’est un site enchanteur pour la randonnée hivernale : ses chapelets de lacs enneigés au pied des parois granitiques et les refuges gardés où il est bon de se reposer en font une destination idéale. Place au récit de notre itinérance hivernale dans les Encantats…

Les Pyrénées abritent trois parcs nationaux : le parc national des Pyrénées, le parc national d’Ordesa et du Mont Perdu et le parc national d’Aïguestortes i estany de sant Maurici où nous faisons notre randonnée raquettes.

Le parc national est situé sur le versant sud des Pyrénées centrales, en Catalogne dans la province espagnole de Lérida. Il fut créé en 1955 et sa superficie de 40 832 hectares représente la zone lacustre la plus importante des Pyrénées. D’origine glaciaire, ses quelques 300 lacs étagés sur plus de 1000 m d’altitude sont de toutes tailles et tout simplement magnifiques.

La flore (renoncules, gentiane, rhododendrons, chardons…) et la faune (isards, marmottes, renards, hermines, chevreuils…) y est exceptionnel. L’avifaune n’est pas en reste puisque le parc est classé en zone de protection spéciale des oiseaux par l’Union Européenne (vautours fauves, aigles royaux, gypaètes barbus, perdrix des neiges…).

Le réseau des refuges est dense et permet d’effectuer des randonnées sur plusieurs jours été comme hiver. Car c’est à pied, en raquettes, à ski que ce dédale de nature vierge se découvre.

Pont de Ressac – Refuge de Restanca

Il est 10h00. Nous arrivons en gare de Montréjeau. Nous sommes quelques peu impatients (Johanne et moi). Le reste du groupe est déjà là : Stéphane, le guide, Isabelle, Eric et Roberto. Nous faisons connaissance et prenons la route vers le pittoresque village d’Arties en Espagne où nous faisons une halte pour pique-niquer.

Il est temps de repartir pour le départ de la randonnée. Arrivée au parking du pont de Ressac (1400 m), Stéphane distribue le matériel de sécurité : pelle, sonde, ceintures Arva ainsi que les raquettes, les couteaux, les bâtons et une luge pelle pour chaque participant.

Nous démarrons la randonnée les raquettes chargées sur les sac à dos. Il fait gris et il tombe une légère neige qui n’entame pas la bonne humeur du groupe. Le sentier empreinte le GR 11. La montée est lente, progressive et sans aucune difficulté.

A hauteur de la cabane de Rius (1647 m) où le chemin de Riu s’arrête, nous chaussons les raquettes. Très rapidement, nous réglons les cales des raquettes pour la montée afin de diminuer la perte d’énergie. Nous zigzaguons à travers une pinède. Le barrage qui jouxte le refuge de Restanca (2010 m) est assez rapidement en vue. L’arrivée est proche.

Nous n’en sommes pas mécontents car il neige et fait de plus en plus froid. Le lac de Restanca en contrebas du refuge est complètement enneigé. Je m’attendais à un autre panorama. J’avais imaginé un lac glacé plutôt qu’enneigé. Je suis quelque peu déçu sur le moment mais j’aime aussi être étonné et vivre des expériences que je n’avais pas prévu. Ce séjour sera parfait pour cela !

En ce week-end de Pâques, le refuge est bondé.

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com