Funchal

Destination : Portugal » Europe | Activité : Randonnée  | Agence : Allibert Trekking 


Funchal - Madère, le royaume des fleurs
Posté le :


Carnet : Madère, le royaume des fleurs

26 août : Arrivée à Funchal

12h24, l’avion de la TAP atterrit brutalement sur la piste de l’aéroport de Santa Cruz. 45 minutes plus tard, Johanne et moi nous installons dans notre chambre de la Residencial Colombo, pension relativement bon marché, propre et située dans le centre de Funchal (chambre sur la rue un peu bruyante). L’hôtel dispose en outre d’une connexion internet à 3 € de l’heure. Pratique…

Statue sur la MarinaCathédrale Sé

Douche chaude. Et, nous voilà dans les rues de la capitale. Funchal, 120 000 habitants, tient son nom du fenouil (funcho) amené par les portugais et poussant très bien sur la commune.
La première impression d’étouffement ressenti à la sortie de l’avion se confirme : il fait chaud voire très lourd !
Nous remontons la rua de Carreira pour rejoindre la place de la Mairie. Ses pavés noirs et blancs, sa fontaine et les bâtiments (Mairie, Eglise du Colegio et musée d’art sacré) qui la bordent en font la plue jolie de Madère.
Nous y retournerons vers 20h45 à la fin du dernier office dominical qui en compte quatre. Toute l’Eglise reprend en cœur un chant Grégorien puis un moment collégial de recueillement extraordinaire suit. Il est très étonnant pour nous français de voir une église pleine de fidèles de tous les âges, si présents, si croyants. En fin de messe, chacun sort religieusement et se signe avant de passer les portes.
J’en profite pour faire quelques clichés de l’intérieur de l’Eglise Collégiale. La place aussi prend une autre dimension à la tombée de la nuit. Plus intime…

Nous descendons vers la mer et arrivons à la cathédrale de Sé. Difficile d’en apprécier toute les qualités car l’édifice est en rénovation à notre passage et l’intérieur est fermé. Commencée en 1485, c’est la première cathédrale portugaise construite hors d’Europe. Si l’extérieur, étincelant de blanc, peut paraître austère, il paraît que l’intérieur est exubérant.

Petite pause repas pour compléter la collation prise dans l’avion.

La marina est à deux pas. Nous y allons. Quelques touristes se baignent, des enfants jouent sur le sable noir de la plage. Une centaine de bateau de plaisance sont à quai. Peut être comme A.t’Serstevens ont ils pensé : « Je ne connais rien de plus frais à l’œil, de plus joyeusement coloré, de plus verdoyant, de plus fleuri, de plus harmonieusement conçu que ce Funchal vu du navire qui entre dans la rade ». Je ne connaîtrai pas ce plaisir… Les plaisanciers du monde entier inscrivent leurs noms sur la statue dressée au bout du quai.

Frangipanier

A l’est, les nuages sont coincés sur les sommets, à l’ouest le ciel est bleu azur. Cap à l’ouest vers le parc Santa Catarina. D’une superficie de 36 000 m², on peut y faire une jolie promenade en y admirant de nombreuses essences, des palmiers des Canaries ou des lilas d’été. Une petite chapelle, premier édifice religieux de l’île, commandée par Dona Constança de Almeida, femme de Zarco, se trouve au début du parc, non loin de la statut de Christophe Colomb. Belle vue sur Funchal.
Petite halte dans un café au bord d’un plan d’eau.

Avant de rejoindre notre hôtel, nous passons par le jardin municipal. Créé à la fin du XIXe siècle, ce parc de 8300 m² comporte de nombreuses espèces de plantes : palmiers des Canaries, dragonniers, arbres à saucisses, oiseaux du paradis…

18h30. Rendez-vous avec Rénato, le guide. Il emmène les cinq participants déjà arrivés à manger dans un restaurant de la Marina (Solar da Santola), spécialisé dans les fruits de mer.

Demain, rencontre avec le reste du groupe et début de la randonnée sur les hauteurs de Funchal.

Eglise CollégialeMairie de Funchal


Randonnée organisée par Allibert Trekking, spécialiste du trekking et des voyages d’aventure dans le monde

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com