Gokyo – 4e lac – 5e lac – 4e lac – Gokyo

Destination : Népal » Asie | Montagne : Everest ; Himalaya | Activité : Randonnée  | 


Gokyo – 4e lac – 5e lac – 4e lac – Gokyo - Camp de base de l'Everest
Posté le :


12eme jour : dimanche 11 avril

Etape : Gokyo – 4e lac – 5e lac – 4e lac – Gokyo

Départ : 8h35
Arrivée : 13h00
Temps de marche : 4h00

Dénivelé positif : 200 m
Dénivelé négatif : 200 m
Dénivelé absolu : 400 m

La vache, c’est grasse matinée ce matin, je me suis levé à sept heures et demie. Aujourd’hui c’est une journée tranquille, juste une petite marche pour aller voir les quatrième et cinquième lacs de Gokyo, qui, paraît-il, sont magnifiques. Je pars seul, Werner, Ralf et Dany sont partis très tôt, enfin pendant la nuit, sur le pic de Gokyo pour y voir le soleil se lever. Je prends plein Nord, dans un cuvette toute en longueur (un peu comme un canyon) en direction des lacs. Le paysage est toujours aussi beau, les montagnes glissent jusque dans les lacs. Je reste assis à contempler ce panorama et au loin je peux admirer l’Everest. Je peux également voir d’ici la chaîne de montagnes toutes blanches formant la frontière naturelle entre le Népal et le Tibet.

Au retour, dans la cuvette, je me prends un vent de face très violent qui vient me geler le visage alors que je n’ai quasiment pas un centimètre de peau qui dépasse, entre mon bonnet, mes lunettes et mon foulard remonté jusqu’au nez… Mais une fois que je suis revenu dans le lodge, derrière la fenêtre en plein soleil, et face au lac, je suis trop bien ! Je reste là à ne rien faire, à attendre que le temps passe, à me la couler douce. Et oui c’est aussi ça la montagne, il faut bien se reposer. Malheureusement, les Allemands sont partis et je me retrouve seul dans le refuge avec Dany… Je crois que j’aurais encore préféré être seul, plutôt qu’avec ce baratineur.

En tout cas, le lodge était très confortable, hormis le froid, et très accueillante. En plus, pour deux nuits, je n’ai payé que 1020 Rs (12 €).
(Demain matin, après mon petit déjeuner, juste avant de partir, la gérante du lodge m’offrira un thé au lait en remerciement d’être venu dans son établissement. Ils sont vraiment gentils ces Népalais)

Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

huit + sept =